Accueil>Éditions spéciales>Exposition internationale d’importation de la Chine>À la une

Raffarin : "La vraie perspective heureuse", c'est le développement des échanges et de la coopération (INTERVIEW)

2018-11-08 11:10:00 Source:French.xinhuanet.com Author:Liu Yang et Hugo Libercier
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

"Tous ceux qui nous proposent aujourd'hui le protectionnisme nous proposent en fait un avenir sombre. La vraie perspective heureuse, c'est le développement des échanges, le développement de la coopération", a déclaré l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin dans une interview accordée à Xinhua à l'occasion de l'Exposition internationale des importations de la Chine (CIIE).

Il a qualifié ce rendez-vous de "grande réussite", s'appuyant sur le grand nombre d'exposants et d'acheteurs présents. Pour lui, la CIIE, ouverte depuis lundi pour six jours, "s'inscrit dans une démarche sur le long terme, comme toujours en Chine", à laquelle il faut s'adapter et dans laquelle l'Europe devra s'impliquer "davantage que lors de cette première édition".

Pour l'ancien chef du gouvernement français (2002-2005), "la Chine est revenue au premier rang des nations du monde" grâce à sa politique d'ouverture et de réforme, qui a été "un succès très important pour le peuple" ayant permis à "des centaines de millions de Chinois" de sortir de la pauvreté.

"Aujourd'hui, la Chine est un pays d'avenir. L'innovation y est fulgurante et les résultats économiques sont puissants", a-t-il ajouté. La "logique de Deng Xiaoping fait l'objet d'un consensus mondial aujourd'hui : tous les Etats doivent faire des réformes pour s'adapter au monde moderne et doivent aussi être ouverts, car c'est l'ouverture et l'échange qui créent la richesse", a-t-il martelé.

M. Raffarin a par ailleurs présenté sa vision de l'Initiative "la Ceinture et la Route" (ICR), à laquelle la France participe sous la forme d'une coopération entre les ports de Marseille et de Shanghai. "L'alliance de l'Europe et de l'Asie pourrait stabiliser le monde (...) C'est un sujet très stratégique", a-t-il estimé. L'ancien eurodéputé est allé jusqu'à évoquer "un arc allant de Pékin et Paris jusqu'au Cap, qui devrait être le nouvel arc de la stabilité du monde".

Interrogé sur le retour en force du protectionnisme, Jean-Pierre Raffarin a relevé un "paradoxe" : "Les Etats-Unis, qui sont traditionnellement le pays de l'ouverture, aujourd'hui proposent la fermeture. La Chine, qui était plutôt un pays enfermé derrière sa Grande Muraille, propose l'ouverture. La France a une vision voisine de la Chine : le monde multipolaire, le monde de paix que nous voulons, c'est un monde de coopération et de dialogue. La meilleure réponse aux tensions, c'est la coopération", a conclu l'ancien Premier ministre.

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号