Accueil>À la une

Trois recherches mettent en lumière les bobards de médias conservateurs sur le COVID-19

2020-06-29 09:00:00 Source:La Chine au présent Auteur:
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典


Un article du Washington Post du 25 juin 2020 évoque trois études montrant que les médias conservateurs américains ont altéré les comportements des usagers face au COVID-19.

Le COVID-19 a déjà fait plus de 120 000 décès aux États-Unis, que des experts  attribuent à l'absence d'une politique fédérale cohérente, aux faux pas sur les tests et le traçage, et à une culture nationale mettant l'accent sur l'individualisme.

Trois recherches se sont récemment penchées sur le rôle des médias conservateurs qui ont aggravé la confusion quant à la gravité du COVID-19, pointant du doigt un écosystème médiatique qui amplifie la désinformation, fait circuler les  théories du complot et incite les gens à ne pas prendre les mesures de protection qui conviennent.  Ces études concluent que les taux d'infection et de létalité sont plus élevés dans les endroits où Sean Hannity, un expert de Fox News qui a initialement minimisé la gravité de la pandémie, est le plus populaire.

En avril, Kathleen Hall Jamieson du Annenberg Public Policy Center et Dolores Albarracin de l'Université de l'Illinois à Urbana Champaign ont publié une étude pour savoir comment les médias américains affectaient les croyances sur le COVID-19. L’étude montre que les personnes qui ont obtenu la plupart de leurs informations dans les principaux médias évaluaient généralement de manière précise  la gravité de la pandémie et les risques d'infection. Mais ceux qui s'appuyaient sur des sources conservatrices, comme celles de Fox News et de Rush Limbaugh, étaient plus susceptibles de croire aux théories du complot ou aux rumeurs infondées, notamment que la prise de vitamine C pouvait prévenir l'infection, que le gouvernement chinois avait créé le virus, et que les CDC avaient exagéré la  menace de la pandémie pour « nuire à la présidence de M. Trump ».

Un document de travail publié par le National Bureau of Economic Research en mai a examiné si ces croyances infondées  affectaient le comportement dans le monde réel. Les auteurs ont utilisé des données de localisation anonymes de millions de téléphones portables pour chercher comment la popularité de Fox News dans un code postal donné était liée aux pratiques de distanciation sociale. Le 15 mars, ont-ils constaté, une augmentation de 10 % de l'audience de Fox News dans un code postal a réduit la propension de ses résidents à rester à la maison, conformément aux directives de santé publique, d'environ 1,3 point de pourcentage. Étant donné que le confinement à domicile a augmenté de 20 points de pourcentage au cours de la période d'étude, ce chiffre est « assez important », a déclaré Andrey Simonov, l'auteur principal de l'étude. Il est comparable à l'effet persuasif de Fox sur le comportement de vote, identifié dans un article de 2017 par une autre équipe.

Enfin, un article récent par des économistes de l'Université de Chicago notamment constate de même que les téléspectateurs de Fox News sont moins susceptibles de se conformer aux directives de santé publique que les consommateurs d'autres médias. Mais leur article pousse l'analyse plus loin : il constate que les téléspectateurs de Fox News ne sont pas monolithiques, les fans de certaines personnalités médiatiques agissant distinctement des autres. Il fournit également des preuves que ces différences de comportement contribuent à la propagation du coronavirus et au taux de létalité du COVID-19 dans certaines zones.

Cette recherche se concentre spécifiquement sur les différences dans la façon dont Tucker Carlson et Sean Hannity de Fox News ont parlé de la pandémie à ses débuts. « Tucker Carlson a averti les téléspectateurs que le coronavirus pourrait constituer une menace sérieuse à partir du début de février », ont écrit les chercheurs, « tandis que Sean Hannity a d'abord ignoré le sujet dans son émission, puis a rejeté les risques associés au virus, affirmant qu'il était moins préoccupant que la grippe saisonnière et insistant sur le fait que les Démocrates l’utilisaient comme une arme politique pour nuire au Président. »

Il ressort que ceux qui ont regardé Sean Hannity étaient associés à la modification des comportements liés à la pandémie (comme le lavage des mains et l'annulation des plans de voyage) quatre jours après les autres téléspectateurs de Fox News, tandis que ceux qui ont regardé Tucker Carlson étaient associés à des changements de comportements trois jours plus tôt.

Étant donné l'importance des comportements individuels pour freiner la propagation du coronavirus, il est raisonnable de croire que les endroits où les gens ont été plus lents à prendre des mesures préventives ont été plus gravement touchés. C’est exactement ce que montre la dernière étape de leur analyse. « Nos résultats indiquent qu'une augmentation d'un écart-type de l'audience relative du Hannity Show par rapport au Tucker Carlson Tonight est associée à environ 32 % de plus de cas de COVID-19 le 14 mars et à environ 23 % de décès de COVID-19 en plus le 28 mars », ont déclaré les auteurs, notant que ces différences s'estompaient après mars, car la couverture des deux hôtes avait largement convergé à cette date.

Si Fox News s’est fendu d’un communiqué disant que ces études déformaient la vérité de manière éhontée, les auteurs insistent sur le caractère objectif de leurs recherches.

« Les résultats sont suggestifs,  mais ne sont pas concluants », a déclaré Jevin West, directeur du Centre for an Informed Public à l'Université de Washington. « Il se pourrait, par exemple, que la méfiance de longue date à l'égard du gouvernement ou l'influence des dirigeants politiques actuels soient les principaux moteurs. »

D’autres chercheurs n'ont pas été convaincus. Anthony Fowler, de l’Université de Chicago, a  été critique à l’égard des méthodes employées dans l’étude et déclaré dans un courriel qu’il était « sceptique » quant aux conclusions des deux autres articles. « Je pense qu'il existe de bonnes études montrant que les différents médias ont des orientations idéologiques différentes et que ces orientations peuvent affecter les croyances et les comportements. »

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号