Accueil>Opinions

La Chine est toujours le plus grand pays en développement

2018-07-02 09:11:00 Source:Beijing Information Author:Lan Xinzhen
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit

Le 28 juin, le Bureau d’information du Conseil des Affaires d’Etat a publié un livre blanc intitulé « La Chine et l’Organisation mondiale du commerce ». Selon ce livre blanc, le gouvernement chinois publie ce texte pour donner un compte rendu complet de l’exécution des engagements du pays envers l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et pour expliquer les principes, les positions, les politiques et les propositions de la Chine concernant le système commercial multilatéral et pour décrire la vision et les actions du pays pour faire progresser la réforme de haut niveau et d’ouverture.

Toutefois, étant donné que le PIB s’est accru considérablement depuis l’adhésion à l’OMC en 2001, la désignation de la Chine comme un pays en développement est devenu un motif de controverse. Certains affirment que la Chine est déjà pays développé et devrait donc être soumis aux politiques de commerce relatives de l’OMC.

La Chine est-elle déjà un pays développé ? Peut-elle être identifiée comme un pays développé simplement sur la base de son PIB actuel ? Bien sûr que non. La Chine a encore un écart important avec le critère de pays développé.

Il y a une série d’indicateurs permettant de juger si un pays est développé ou non, dont le PIB, la structure industrielle, la structure de l’emploi et répartition du revenu national. De plus, les capacités d’innovation, la sécurité sociale, le niveau moyen de l’éducation et l’espérance de vie moyenne ont aussi un rôle à jouer dans cette analyse. Par conséquent, un pays ne peut pas est catégorisé comme développé quand seul un indicateur répond aux exigences.

La croissance économique rapide de la Chine est attribuée à la réforme et l’ouverture politique. Un modèle d’ouverture tous azimuts, à plusieurs niveaux et de grande envergure a pris forme depuis 40 ans.

Durant les 17 dernières années depuis son adhésion de la Chine à l’OMC, la Chine a continuellement poursuivi la réforme du système économique vers la marchéisation. Elle a renforcé son alignement sur les règles commerciales multilatérales, a rempli ses promesses d’ouverture du commerce de produits et de service et a renforcé la protection de la propriété intellectuelle, augmentant considérablement la stabilité, la transparence et la prévisibilité de ses politiques portant sur l’ouverture du pays.

Les conditions de vie du peuple chinois ont été considérablement améliorées et l’économie chinoise s’est liée étroitement à celle des autres pays. Le PIB de la Chine a enregistré une augmentation de six fois son chiffre, de 9593,3 milliards de yuans en 2001 pour atteindre 82 712 milliards de yuans l’an dernier et a dépassé le Japon pour devenir la deuxième plus grande économie du monde en 2010.

Cependant, la Chine est encore loin derrière en termes de PIB par habitant. Selon ce critère, elle se classait 70e au niveau mondial en 2017. Le chiffre pour les Etats-Unis était supérieur à 60 000 dollars et celui du Japon était supérieur à 34 000 dollars. Il est déraisonnable de référencer un pays avec un PIB par habitant de 9 000 $ comme un pays développé.

Le développement économique de la Chine n’est pas équilibré. Il présente un écart important entre les zones urbaines et rurales et entre différentes régions. Les régions côtières sont plus développées que les régions intérieures à l’ouest et au centre et dans ces mêmes régions, les zones urbaines sont plus riches que les zones rurales.

En matière d’innovation, bien que la Chine ait fait de grands exploits en aéronautique, en aviation, concernant l’Internet et l’intelligence artificielle, ses recherches scientifiques de base sont encore faibles et les chercheurs de haut niveau font défaut. Actuellement il y a 1 000 chercheurs pour 1 million de personnes, loin derrière le ratio de 4 000 des pays développés.

La Chine a encore un développement insuffisant dans certaines régions et certains champs. Elle dispose également d’approvisionnements publics insuffisants, avec un stock d’installations publiques aux alentours de 40 % de celui des pays d’Europe occidentale et de moins de 30 % de celui des pays d’Amérique du Nord.

La Chine a également des problèmes écologiques à résoudre. Seul un quart des 338 villes principales en Chine atteignent la norme nationale de qualité de l’air. Le pays est confronté à la tâche d’effectuer le traitement général de la pollution de l’eau, de l’air et du sol, de renforcer la protection et la restauration de l’écologie et de s’attaquer aux problèmes environnementaux les plus graves.

Bien que la Chine possède une industrie manufacturière énorme et un commerce extérieur à grande échelle, son économie est toujours loin d’être forte. Bien que la Chine ait fait des progrès remarquables en science et en technologie, elle ne se trouve pas encore au pic des technologies de pointe. Toutes ces observations indiquent que la Chine est encore généralement un pays en développement.

Le gouvernement chinois a une compréhension claire de son statut. Le président chinois Xi Jinping a souligné au XIXe Congrès du Parti communiste chinois que le statut international de la Chine en tant que plus grand pays en développement du monde demeure. La Chine fait face à de nombreuses difficultés et défis et doit faire de longs et constants efforts pour permettre à son peuple de vivre une vie meilleure

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号