Accueil>Éditions spéciales>Vingt ans de métamorphose

Présence étrangère au mont Mogan

2023-08-07 10:38:00 Source:La Chine au présent Auteur:HU FENGSHENG
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

  

Les époux Thapa en pique-nique sur le mont Mogan (PHOTO FOURNIE PAR HU FENGSHENG) 

Pendant la haute saison estivale, de nombreuses maisons d’hôtes gérées par des étrangers à Deqing (Zhejiang), un des quatre plus célèbres lieux de villégiature en Chine, affichent carton plein.

Bishal Thapa, népalais et médaillé d’argent en parapente des Jeux asiatiques de Jakarta 2018, est propriétaire de la maison d’hôtes Zhuying Shanju, dont le taux d’occupation dépasse 80 % pour cet été. Instructeur de parapente le jour, il cuisine des petits plats népalais dans sa maison d’hôtes le soir, pour le plus grand plaisir des touristes. Selon lui, le jeu en vaut la chandelle.

Le développement des maisons d’hôtes étrangères 

M. Thapa et sa femme Cai Boya ont choisi de s’installer à Deqing en 2020 et ont acheté une maison d’hôtes, ils n’étaient pas les premiers à faire cela. M. Thapa a par la suite appris le chinois et commencé à cuisiner des spécialités népalaises. Lui et sa femme aimaient beaucoup recevoir des amis, ils ont donc ouvert un petit restaurant derrière la maison d’hôtes qui peut accueillir une vingtaine de personnes. Selon Mme Cai, elle a retrouvé le goût de la vie grâce au mont Mogan.

Pourquoi M. Thapa, athlète professionnel, est-il tombé amoureux du mont Mogan ? Selon lui, il a été attiré par la renommée de l’endroit en termes de maison d’hôtes tenues par des étrangers et par la beauté des paysages. « Cet endroit ressemble beaucoup à l’environnement rural dans lequel j’ai grandi. La forêt de bambous vue du ciel est également magnifique », explique-t-il. M. Thapa ajoute que l’animation et le dynamisme des villages au pied de la montagne conviennent parfaitement aux jeunes.

Arcadia, une autre maison d’hôtes, a été ouverte par sept partenaires dont trois étrangers. Selon Ernest, le fondateur, le confort est leur priorité absolue. « Notre concept est d’en faire un vrai lieu de détente. » Il n’y a pas d’encens, pas de réception d’hôtel, mais davantage d’espace commun pour la communication et les échanges. Les chambres sont bien conçues et en accord avec l’environnement. Les touristes peuvent profiter du paysage par les baies vitrées des chambres.

Steven, qui a vécu de nombreuses années au Canada, est l’un des partenaires d’Arcadia. Il note que de nombreux clients sont des étudiants chinois qui ont fait leurs études à l’étranger. « Séjourner avec leurs parents à Arcadia leur donne une impression d’avoir fait un court voyage à l’étranger, et venir ici pour se détendre fait désormais partie de leur vie. »

Réconfort, détente et nature, ce sont les mots-clés d’Arcadia. « J’amène mes amis ici chaque année pour qu’ils puissent se reposer, car j’ai l’impression de retourner dans la campagne du Canada », dit-il. Il ajoute qu’Arcadia est parfaite pour les personnes qui souhaitent vivre tranquillement dans la nature, se promener, lire, jouer aux cartes, nager ou faire du yoga près de la piscine.

Contrairement aux voyages dans lesquels il faut visiter un maximum de sites célèbres en peu de temps, les maisons d’hôtes du mont Mogan permettent aux touristes de ralentir le rythme et de se reposer. Selon les statistiques du bureau du tourisme local, il y a déjà des dizaines de gîtes de ce type à Deqing.

 

Des spécialités népalaises sont servies chez les époux Thapa. (PHOTO FOURNIE PAR HU FENGSHENG) 

« La Toscane d’Orient » 

La température moyenne du mont Mogan est de 13,3 ℃ tout au long de l’année, même pendant juillet et août, les deux mois les plus chauds, elle ne dépasse pas 25 ℃. Lorsque les villes voisines croulent sous la chaleur torride de l’été, les brises rafraîchissantes de la montagne enchantent les touristes.

L’engouement pour ce mont est étroitement lié à l’ouverture de la Chine vers le monde extérieur. Après l’ouverture de Shanghai, le mont Mogan, caractérisé par ses bambous, ses nuages et ses sources, est devenu une destination de choix pour les touristes étrangers, et en 1896, la villa Belle, de style purement occidental, y a été construite. Il s’agit également de la première villa de vacances construite par des Occidentaux en Chine. Depuis lors, de nombreux Occidentaux sont venus sur la montagne pour construire pas moins de 200 villas dans le style architectural de leur ville d’origine. C’est pourquoi cette région est également connue comme le « Mont Fuji de la Chine » ou la « Toscane d’Orient ».

Dès 2007, Grant Horsfield, un Sud-Africain, est arrivé sur le mont Mogan, attiré par le paysage, il a par la suite ouvert Naked Stables. Plus tard, des étrangers venus de France, de Grande-Bretagne, de Belgique, de Corée, de Russie entre autres y ont aussi ouvert des maisons d’hôtes. Bien que la nuitée la moins chère soit déjà à 1 500 yuans, les touristes viennent toujours en masse. Un environnement naturel de qualité et des paysages uniques ont rapidement fait la renommée des complexes hôteliers.

En 2003, avec la mise en œuvre d’un projet de rénovation, l’environnement des villages du mont Mogan s’est considérablement amélioré, de plus en plus de jeunes y sont retournés et de nombreuses vieilles maisons ont été transformées en chambres d’hôtes.

Au milieu des montagnes entrecoupées de quelques petits terrains plats, les villageois locaux créent des habitations et exploitent des chambres d’hôtes à l’image de l’harmonie entre le peuple chinois et le mont Mogan. À ce jour, plus de 800 hébergements ont été enregistrés.

Sur ce mont, les infrastructures étrangères et chinoises ont chacune leur place, ce qui fait prospérer l’industrie touristique locale. En 2021, le mont Mogan a accueilli 2,51 millions de touristes, ce qui a rapporté 2,23 milliards de yuans de chiffre d’affaires.

 

La maison d’hôtes Arcadia (PHOTO FOURNIE PAR HU FENGSHENG) 

Bishal Thapa a été témoin des changements survenus au mont Mogan au fil des ans. Avant l’arrivée de tous ces entrepreneurs étrangers, Bishal Thapa poursuivait sa carrière de parapentiste. Aujourd’hui, sa maison d’hôtes a conquis un grand nombre d’habitués. Ils disent tous que le paysage est extraordinaire, que l’auberge est très originale et qu’ils ne veulent plus en partir.

Pour M. Bishal Thapa et sa femme, la gestion de l’hébergement dans leur propre maison n’est plus un travail, mais une passion qu’ils continueront de vivre. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’étrangers comme Bishal Thapa au mont Mogan, qui gèrent leur affaire, profitent de la beauté de l’endroit et reçoivent des visiteurs du monde entier.

*HU FENGSHENG est journaliste à China News Service. 

 

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备10041721号-4

京ICP备10041721号-4