Accueil>Chassé-Croisé

Les attentes des jeunes Français envers les relations sino-françaises

2024-05-03 18:58:00 Source: Dialogue Chine-France Auteur: LIU TING, membre de la rédaction
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Le président chinois Xi Jinping effectuera des visites d’État en France, en Serbie et en Hongrie du 5 au 10 mai. Il s’agira du premier voyage du président chinois en Europe depuis près de cinq ans. À la veille de ce voyage et à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France, La Chine au présent a interviewé trois jeunes Français qui vivent en Chine pour recueillir leur avis sur la coopération sino-française et connaître leurs attentes envers les relations entre les deux pays. 

Raphaël Perri, étudiant en informatique à l’Université Tsinghua 

Dans le contexte actuel, où la technologie et l’innovation sont au cœur des priorités économiques mondiales, la France et la Chine ont une opportunité exceptionnelle de renforcer leur coopération dans le domaine de l’informatique et de l’intelligence artificielle. En tant qu’étudiant en sciences informatiques à l’Université Tsinghua, j’ai pu observer et participer à des initiatives qui illustrent le potentiel immense de ces collaborations. 

Premièrement, la recherche en intelligence artificielle (IA), en particulier dans le domaine de la bioinformatique et de la conception de protéines, représente un champ fertile pour la coopération. Ces disciplines requièrent une combinaison de compétences avancées en informatique, une compréhension approfondie des systèmes biologiques, et des ressources importantes en termes de données et de capacités de calcul. Un partenariat franco-chinois pourrait bénéficier des avancées technologiques de la Chine et de l’expertise scientifique française, notamment dans la recherche fondamentale et appliquée. 

Deuxièmement, le partage et la gouvernance des données en IA sont des enjeux cruciaux qui nécessitent une approche coordonnée au niveau international. La France et la Chine pourraient collaborer pour développer des normes éthiques et des pratiques de gestion des données qui respectent la vie privée tout en favorisant l’innovation. Cette coopération serait bénéfique non seulement pour les deux pays, mais aussi comme modèle à suivre pour d’autres nations. 

En ce qui concerne mes attentes envers les échanges sino-français, je souhaite voir un engagement accru dans la coopération éducative et culturelle. Il serait enrichissant de multiplier les échanges d’étudiants et de chercheurs entre les deux pays. Ces programmes renforcent les compétences linguistiques et interculturelles, essentielles dans un monde de plus en plus globalisé. Ils ouvrent également des portes à des collaborations futures entre les prochaines générations de leaders en technologie et en science. 

En conclusion, les opportunités de renforcement des liens entre la France et la Chine dans le domaine des technologies de l’information et de l’IA sont vastes et prometteuses. En exploitant ces opportunités, les deux pays peuvent non seulement avancer sur le plan technologique et scientifique, mais aussi construire un avenir commun plus prospère et interconnecté. J’attends avec impatience de voir ces développements se concrétiser et d’y contribuer activement. 

François Dilger, vlogger basé à Neijiang (Sichuan) 

Au vu de l’urgence climatique, un renforcement de la coopération sino-française dans le domaine de l’écologie pourrait avoir un impact réel, et cela même à l’échelle globale. Nos deux pays sont très impliqués dans la lutte contre le réchauffement climatique et possèdent chacun de nombreux atouts à faire valoir. Une intensification des échanges entre nos chercheurs et scientifiques respectifs permettrait ainsi d’imaginer des solutions innovantes, qui pourraient ensuite être mises en place concrètement et rapidement grâce aux incroyables capacités de la Chine dans la construction de grandes infrastructures.  

Nul doute qu’une coopération renforcée, qui se traduirait par la réalisation de grands projets innovants en commun, notamment dans les parcs photovoltaïques dans les déserts, l’éolien marin, et les centrales nucléaires nouvelles générations, enverrait un message fort et décisif en faveur de la protection de l’environnement à l’ensemble de la communauté mondiale. 

Un renforcement des échanges sino-français peut aussi contribuer à la paix dans le monde. Sous l’impulsion de Charles de Gaulle, la France a été il y a 60 ans le premier grand pays occidental à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Par cette action, la France montrait à tous les pays du monde qu’une autre voie était possible. Aujourd’hui, en cette période extrêmement troublée, de nombreuses régions du monde sont plongées dans la pauvreté, la violence ou la guerre. Si deux puissances diplomatiques de premier plan et surtout extrêmement complémentaires, comme la Chine au travers de sa puissance économique incroyable, et la France, grâce à son engagement historique en faveur des droits de l’homme, pouvaient s’unir, cela créerait une force irrésistible en mesure de relever tous les défis de notre temps, et ainsi d’offrir à tous, un monde plus juste, plus stable, et plus prospère.  

Alexandre Guery, ingénieur informatique basée à Beijing 

Je suis très heureux que le président chinois Xi Jinping envisage de visiter les Pyrénées, ma région natale. Je trouve formidable que, pour une fois, une visite présidentielle en France se concentre sur la découverte de la culture locale, plutôt que sur la seule vie parisienne. 

J’espère que la France et la Chine renforceront leur relation à plusieurs niveaux. Par exemple, je souhaite davantage d’opportunités pour les étudiants, plus de bourses, et que davantage d’écoles permettent aux Chinois et aux Français d’étudier dans leurs pays respectifs. 

D’un point de vue commercial, j’espère que la France pourra rejoindre l’initiative « la Ceinture et la Route », qui s’ouvre largement au monde. Nous avons besoin d’un moyen direct d’échanger avec la Chine.  

Enfin, je souhaite que nous puissions avoir des échanges culturels plus directs avec la Chine. Il est vrai qu’en Chine, la plupart des gens ne connaissent que les bases sur la France, et vice versa en France, nous ne connaissons que les bases sur la Chine sur le plan culturel. Par exemple, nous connaissons seulement le Nouvel An chinois et les signes du zodiaque. Notre génération maîtrise Internet et nous devrions exploiter ce moyen pour partager avec la Chine. J’aimerais qu’il existe une application permettant des échanges directs entre étudiants chinois et français. 

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备10041721号-4

京ICP备10041721号-4