Accueil>Chassé-Croisé

Le monde est confronté à un test de gouvernance

2020-06-10 15:35:00 Source:La Chine au présent Auteur:Joël Ruet
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典
Le 18 avril 2020, à l’aéroport international de Skopje (capitale de la Macédoine du Nord), des employés déchargent du matériel antiépidémique envoyé par la Chine.

 

Le monde, y compris la Chine, l’Europe et la France, passe actuellement un test de gouvernance. Il ne s’agit pas d’un test de comparaison de modèles, mais d’un test d’amélioration intramodèle. Dans un esprit d’échange, le Séminaire en ligne « Coopération sino-française et gouvernance mondiale à l’ère post-épidémiques » organisé le 7 mai, a permis à des experts français et chinois d’apporter leur contribution à la recherche de solutions et de mutualiser des solutions qui existent déjà dans différentes régions du monde.

 

Selon un proverbe chinois, « il faut chercher la vérité dans les faits ». C’est devenu compliqué aujourd’hui, parce que le monde est miné par des querelles de communication impliquant des fake news, alors qu’on ne découvre les faits que progressivement : nous ne savons pas encore tout du COVID-19, nous savons très peu de choses sur son impact économique et nous sommes aveugles quant à la manière dont cet impact s’étendra aux biens publics mondiaux, par l’intermédiaire de la gouvernance mondiale.

 

La sécurité sanitaire globale, la mondialisation des échanges et des industries, le changement climatique et la stabilité financière sont des exemples de biens publics mondiaux, des éléments de coopération auxquels nous devons œuvrer ensemble dès à présent.

 

Il y a peu de temps, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, déclarait que la qualité de la relation bilatérale entre la France et la Chine est très bonne. Toutefois, il assortissait ceci d’un commentaire : nous devons tous être à la hauteur de cette relation bilatérale.

 

Dans ce monde perturbé par des tensions, je crois que des échanges informés et sincères entre individus, penseurs, chercheurs et acteurs de différents pays, s’exprimant à titre personnel, est ce dont nous avons besoin pour dépasser les enjeux de communication politique.

 

 
*Joël Ruet est président du groupe de réflexion français The Bridge Tank.

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号