Accueil>Chassé-Croisé

Faire progresser les relations sino-européennes dans la réforme et l’ouverture

2019-01-02 15:24:00 Source:La Chine au présent Author:LU RUCAI
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Le 18 décembre 2018, un grand rassemblement a eu lieu à Beijing en célébration du 40e anniversaire de la réforme et de l’ouverture. En l’espace de 40 ans, la Chine s’est remarquablement développée. Son PIB est passé de 367,9 milliards de yuans en 1978 à 82 700 milliards en 2017, occupant ainsi une part de 15,2 % dans le PIB mondial, contre 1,8 % au début de la réforme. Et voilà plusieurs années que son taux de contribution à la croissance économique mondiale est supérieur à 30 %.

 

En outre, la réforme et l’ouverture ont permis à la Chine d’être de plus en plus intégrée à l’économie mondiale et de resserrer ses liens économiques avec le reste du monde. De nos jours, l’UE est le principal partenaire commercial de la Chine. Entre janvier et octobre 2018, la valeur totale du commerce des marchandises entre la Chine et l’UE était de 563,55 milliards de dollars, soit une hausse de 12,9 % en glissement annuel.

 

C’est en 1975 que la Chine et la Communauté européenne (ancêtre de l’UE) ont établi leurs relations diplomatiques. Mais il a fallu attendre février 1979 pour que soit envoyée en Chine une délégation emmenée par Roy Jenkins, alors président de la Commission européenne. Peu à peu, une plate-forme institutionnelle d’échanges et de coopération entre la Chine et l’UE a été mise sur pied et continuellement renforcée. Les relations entre ces deux régions, en particulier la coopération bilatérale dans les domaines économique et commercial, ont alors connu un essor.

 

En 1998, le mécanisme de réunion des dirigeants Chine-UE a vu le jour ; en 2001, tout juste après l’adhésion de la Chine à l’OMC, l’UE a publié pour la première fois un document d’orientation précisant sa stratégie vis-à-vis de la Chine ; en 2003, la Chine et l’UE ont fait évoluer leurs relations bilatérales en un partenariat stratégique global. En considérant ces 40 dernières années, on constate que l’élargissement de l’ouverture réciproque est à la base du développement des relations entre la Chine et l’UE. En effet, ces relations se sont approfondies sur les plans politique, économique et commercial, au moment même où la Chine poursuivait ses réformes et son ouverture tout en adhérant progressivement aux règlements internationaux.

 

Depuis 40 ans, la Chine et l’UE partagent un large consensus et des intérêts communs quant à la sauvegarde du système commercial international, à commencer par l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

 

L’année 2018 a marqué non seulement le 15e anniversaire de l’établissement du partenariat stratégique global entre la Chine et l’UE, mais aussi le 20e anniversaire du mécanisme de réunion des dirigeants Chine-UE. Dans le même temps, la nouvelle année devrait s’ouvrir sur une coopération plus poussée en faveur de l’interconnexion des continents asiatique et européen. L’initiative « la Ceinture et la Route » lancée par la Chine séduit de plus en plus de pays européens, conscients des avantages qu’elle apportera à cet égard. De surcroît, cette initiative a reçu un écho politique favorable de la part de l’UE.

 

En septembre 2018, l’UE a publié un document politique intitulé Relier l’Europe à l’Asie - Éléments fondamentaux d’une stratégie de l’UE, proposant des réflexions et des programmes européens en faveur de l’interconnexion Asie-Europe. Déjà, les dirigeants de la Chine et de l’UE ont convenu de faire correspondre les deux projets que sont la promotion de l’initiative « la Ceinture et la Route » et le progrès de l’interconnexion Asie-Europe. Les deux parties ont également mis en place une plate-forme d’interconnexion Chine-Europe.

 

Cependant, force est de constater qu’aujourd’hui, la Chine et l’UE sont confrontées à des défis similaires, notamment la montée de courants protectionnistes, unilatéralistes et antimondialisation. D’un côté, l’UE qui tente de poursuivre son intégration subit des pressions ; de l’autre, la Chine qui persévère dans l’approfondissement de la réforme et l’élargissement de l’ouverture se heurte à un environnement économique extérieur morose et à un nombre croissant d’incertitudes. Dans ce contexte, la Chine et l’UE parviendront-elles à faire le point sur les réussites et les échecs observés dans la coopération multidimensionnelle et à travailler davantage main dans la main à l’heure où la mondialisation s’intensifie ? Cela met à l’épreuve la sagesse de la Chine et de l’UE.

 

Comme l’a souligné le président chinois Xi Jinping lors du rassemblement pour le 40e anniversaire de la réforme et de l’ouverture, la Chine compte poursuivre la réforme et l’ouverture jusqu’au bout. Le pays persiste dans son ouverture, mais un long chemin reste à parcourir. Pour l’heure, il convient donc d’accueillir l’autre à bras ouverts, en vue de pérenniser et d’approfondir la coopération.

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号