Accueil>Culture

Zhou Lingzhao, concepteur de l’image du pays

2020-12-28 12:38:00 Source:La Chine au présent Auteur:Zhou Bo
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Bien que le nom de Zhou Lingzhao soit plutôt méconnu du grand public, les œuvres de cet artiste, né en 1919 dans le Hunan, font partie de la vie quotidienne des Chinois depuis la fondation de la Chine nouvelle. En effet, il a peint, avec son épouse (la styliste Chen Ruoju), le portrait du président Mao Zedong exposé sur la porte Tian’anmen lors de la cérémonie de proclamation de la République populaire de Chine, le 1er octobre 1949 ; il a conçu, avec Zhang Ding (peintre, calligraphe et styliste), l’emblème de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) ; en tant que membre principal de l’équipe de design de l’Institut central des beaux-arts, il a participé à la conception de l’emblème national ; il a conçu le drapeau de la Ligue de la jeunesse communiste chinoise ; il a dirigé la conception des « trois médailles » de l’Armée populaire de Libération de Chine (respectivement l’Ordre du 1er août, l’Ordre de l’indépendance et de la liberté, et l’Ordre de la libération) ; il a joué un rôle de premier plan dans la conception globale des motifs des deuxième, troisième et quatrième séries du renminbi, la monnaie chinoise. Enfin, il a dessiné de nombreux timbres commémoratifs d’importance et est l’auteur de quantité de peintures murales et historiques influentes.


    Zhou Lingzhao


Après la réforme et l’ouverture du pays en 1978, Zhou Lingzhao a de nouveau démontré sa vitalité artistique. Il a dirigé la conception générale de deux parcs à thème à Shenzhen, dans la province du Guangdong : « Splendid China » et « China Folk Culture Village ». Sans l’ombre d’un doute, l’ensemble du travail de M. Zhou est pionnier dans l’art moderne et l’art public chinois, il puise à la fois dans son expérience de vie et dans sa recherche artistique. En 2019, une cérémonie a été organisée à Beijing pour honorer « les meilleurs travailleurs » de Chine. La seule personne venant du secteur de la conception artistique à avoir reçu cet honneur est Zhou Lingzhao, alors centenaire !

Les études et la guerre

Mais revenons à ses premiers pas artistiques. Après ses études à l’École professionnelle des beaux-arts de Huazhong à Changsha (capitale du Hunan) et à l’École professionnelle des beaux-arts de Wuchang (province du Hubei), Zhou Lingzhao est entré dans la Société de photolithographie de Huadong à Shanghai pour apprendre le clichage. Après l’éclatement général de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l’agression japonaise en 1937, il s’est consacré activement à sensibiliser à la lutte contre les envahisseurs. Après la guerre, il a travaillé comme enseignant à Shanghai, à l’École Yucai, fondée par Tao Xingzhi, un pédagogue et penseur célèbre. En 1948, il a été embauché par le peintre et professeur d’art Xu Beihong pour enseigner à l’École nationale d’art de Beiping (actuelle Beijing). Cette riche expérience, avant même qu’il ait 30 ans, a grandement influencé sa trajectoire personnelle, sa méthode de travail, ses idées artistiques et ses techniques créatives ultérieures.

Pendant les trois décennies suivant son arrivée à Beijing, jusqu’à la réforme et l’ouverture du pays, Zhou Lingzhao a pris part à divers projets : il a entre autres été le principal concepteur de l’emblème de la CCPPC, de l’emblème national et des motifs du renminbi, ce qui fait de lui un témoin privilégié de cette période historique. Tous les projets élaborés par lui et d’autres grands concepteurs de cette génération-là ont contribué à poser les fondations du langage du design national.

Un style personnel

En 1938, Zhou Lingzhao, alors âgé de 19 ans, a participé à la création collective d’une peinture murale dans la tour de la Grue jaune (située à Wuhan, capitale du Hubei). À cette époque, il n’avait pas encore défini son propre style de langage décoratif. En fait, celui-ci a n’été finalisé qu’à la fin des années 50, lorsque l’artiste eut achevé des projets d’importance, tels que la lithographie baptisée La grande union de tous les peuples du monde, la décoration architecturale du Palais culturel des ethnies, ainsi que le paravent en broderie baptisé Les monts Shaoshan, placé dans la salle du Hunan au Grand Palais du Peuple.

Les peintures décoratives de Zhou Lingzhao manifestent un style idéaliste qui déborde de vitalité et d’optimisme. Né de sa passion pour l’art folklorique traditionnel chinois et de ses attentes pour la Chine nouvelle, ce style perdure encore aujourd’hui.

Durant cette période, M. Zhou a également peint une grande quantité d’aquarelles et de gouaches dont les couleurs, très vives, sont empreintes d’une forte expressivité. Dans certaines œuvres portant sur les mœurs et le folklore, il a essayé de combiner la technique de peinture chinoise aux traits fins et aux coloris vifs avec l’utilisation des couleurs typiques de l’ethnie miao, afin de créer un style national de gouache très prononcé et rafraîchissant.

La troisième vie artistique

La période inaugurée avec la réforme et l’ouverture et qui se poursuit encore aujourd’hui constitue la troisième étape de la vie artistique de Zhou Lingzhao. Chargé de la conception globale des motifs de la quatrième série du renminbi, il a poussé, avec des artistes tels que Chen Ruoju et les peintres Hou Yimin et Deng Shu, le niveau artistique de ces dessins à de nouvelles hauteurs. De plus, il est l’auteur de nombreuses peintures murales et d’œuvres d’art public, telle que Grue jaune et nuages blancs, qu’il a réalisée entre 1983 et 1985 à l’occasion de la reconstruction la plus récente de la tour de la Grue jaune. Cette peinture est devenue l’un des symboles de ce site touristique. Parmi ses nombreuses œuvres ces dernières années, citons son travail remarquable pour la conception générale de « Splendid China » et de « China Folk Culture Village » à la fin des années 80, qui a fait de lui un pionnier de la conception des parcs à thème en Chine. Aujourd’hui, de nombreux croquis du plan global de « China Folk Culture Village » et des spectacles en décor naturel à l’intérieur du parc sont encore conservés. Les détails vivants reflètent amplement ses connaissances de la culture et de l’art folkloriques de diverses ethnies sur le territoire chinois.


         Peintures murales Grue jaune et nuages blancs

L’art de Zhou Lingzhao est porteur de caractères nationaux, populaires et contemporains. Par sa riche et longue vie artistique et par sa créativité exceptionnelle, il a façonné l’image publique et la mémoire collective de toute une époque. Malgré ses plus de 100 ans, M. Zhou est encore calme, paisible et simple, son ouïe est toujours fine et sa vue toujours claire. Le temps le traite avec indulgence. Son parcours artistique fait toujours résonner en moi des mots de l’écrivain français Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon : « Le style est l’homme même ».


 

               Livre Zhou Lingzhao : artiste de la Chine nouvelle


*ZHOU BO, professeur adjoint à l’Institut central des beaux-arts de Chine, est l’auteur du livre Zhou Lingzhao : artiste de la Chine nouvelle.

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备10041721号-4

京ICP备10041721号-4