Accueil>Culture

Le patrimoine culturel immatériel donne des couleurs à la vie

2020-09-03 14:40:00 Source:La Chine au présent Auteur:ZHANG XIAO
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Le 4 juin 2019, un artiste folklorique du district de Yiling, à Yichang (Hubei), lors d’une représentation de théâtre d’ombres
 
Le 11 juin 2020, les billets se vendaient encore bien pour l’exposition sur les réalisations remarquables obtenues dans l’enregistrement des œuvres des héritiers représentatifs du patrimoine culturel immatériel (PCI) national, au cinéma de la Bibliothèque nationale de Beijing. Mme Liu, qui avait déjà assisté à un spectacle la veille, a fini par obtenir des billets pour la danse du tambour en bois et le théâtre d’ombres de Tangshan.

 

L’exposition a débuté le 9 juin, à l’approche de la Journée du patrimoine culturel et naturel, le 13 juin. Elle s’intitule Les reliques culturelles donnent des couleurs à la société de moyenne aisance, ce qui correspond à l’objectif global de la Chine de parachever la construction de la société de moyenne aisance sur tous les plans en 2020.

 

Contribuer à l’édification intégrale de la société de moyenne aisance
 
Ces dernières années, le patrimoine culturel et naturel a non seulement apporté un sentiment d’épanouissement spirituel aux Chinois, mais il a aussi joué un rôle important dans l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, allant du raffermissement de la confiance culturelle à la lutte contre la pauvreté en passant par la revitalisation rurale.

 

Depuis le XVIIIe Congrès du PCC en novembre 2012, le secrétaire général Xi Jinping attache une grande importance à la protection du patrimoine culturel. De 2014 à aujourd’hui, il a effectué des visites de terrain à de multiples occasions et mené des enquêtes et recherches portant sur de nombreuses formes du PCI. Cette initiative marque non seulement une nouvelle ère de protection et de transmission de la culture traditionnelle en Chine, mais favorise également la consommation publique des produits du PCI.

 

Dans le village de Zhanqi du bourg de Tangchang (dans l’ouest du Sichuan), la boutique de chaussures en tissu de la marque Tangchang est incontournable. Elle est tenue par Lai Shufang, qui y vend des chaussures confectionnées selon une technique vieille de plus de 700 ans. Lors d’une visite avant la fête du Printemps 2018, M. Xi y avait acheté une paire. « Je lui ai dit que les gens du commun lui étaient très reconnaissants et que j’aimerais lui offrir une paire de chaussures en tissu. Mais il m’a répondu qu’il la paierait, plutôt que de la recevoir en cadeau. »

 

Lai Shufang a appris leur fabrication auprès de son père, depuis maintenant 40 ans. En plus de la boutique physique, Ai Peng, son fils, a ouvert un magasin Tangchang sur la plateforme en ligne taobao.com. Rien qu’en 2019, il en a vendu plus de 10 000 paires, générant un bénéfice supérieur à 300 000 yuans. À la veille de la Journée du patrimoine culturel et naturel de cette année, il a participé avec succès au Festival du shopping du PCI, organisé conjointement par les géants de l’e-commerce comme Alibaba et JD.com.

 

Au cours des deux dernières années, la marque a embauché une dizaine de jeunes apprentis. Les autorités locales ont également organisé plusieurs formations et invité Lai Shufang à enseigner. Après avoir suivi les cours, ces stagiaires, parmi lesquels figurent des handicapés, ont rejoint son atelier et acquis les compétences nécessaires pour gagner leur vie et sortir de la pauvreté.

 

Le PCI ne se limite désormais plus à une simple transmission de compétences : un certain nombre d’ateliers de lutte contre la pauvreté aident les personnes démunies à maîtriser des techniques traditionnelles, à promouvoir l’emploi, à accroître leurs revenus et à consolider des acquis de la réduction de la pauvreté.


 

Première édition du Festival du shopping du PCI
 
Dans le contexte du COVID-19, les principales activités de la Journée du patrimoine culturel et naturel se sont déroulées en ligne. L’une des nouveautés a été la création du Festival du shopping du PCI.

 

Un programme spécial, diffusé en direct et visant à faire entrer les produits du PCI dans les foyers, était présenté conjointement par Neghmat Rakhman et Wang Ning, animateurs de CCTV, et Li Jiaqi, une célébrité sur Taobao. Ils ont recommandé une vingtaine de types de collations chinoises, de spécialités locales, des accessoires d’artisanat, tous liés au PCI, attirant plus de 10 millions d’internautes pour des ventes de 12,61 millions de yuans.

 

En plus des animateurs de CCTV, de nombreux héritiers du PCI ont présenté leur savoir-faire. Le Festival du shopping du PCI en ligne a remporté un franc succès. Ainsi, l’éventail de la marque Wangxingji, vieille de 145 ans, a connu un franc succès sur la plateforme de JD.com : le 13 juin, les ventes ont augmenté de 900 % par rapport à l’année précédente.

 

Ce premier Festival du shopping du PCI a été marqué par diverses activités organisées dans différentes régions pour faire entrer les produits du PCI dans les foyers. Ainsi, Jinan, chef-lieu de la province du Shandong, a lancé des activités de vente en ligne et hors ligne, dont la gélatine de peau d’âne de la marque Fu, le théâtre d’ombres de Jinan et les marmites en fer de Zhangqiu, afin de sensibiliser le public à la préservation du patrimoine et de partager avec lui les acquis en la matière.

 

En tout, plus de 3 700 activités de promotion et d’exposition du PCI ont été dénombrées dans l’ensemble du pays, avec la participation de près de 6 500 boutiques et l’implication de 80 000 catégories de produits du PCI, réparties dans 4 500 projets. De son côté, JD.com a affiché des augmentations massives des ventes par rapport à l’année dernière.


 

L’énergie de la jeunesse portera le PCI
 
La jeunesse chinoise constitue une force importante en vue de protéger le PCI du pays.

 

Diao Kuan, un jeune rural né dans les années 1990 dans la province de l’Anhui, est handicapé de la main droite depuis son enfance. Alors que les gens autour de lui doutaient de sa capacité à apprendre le tissage du bambou, il a persisté. Il a finalement ouvert un magasin sur taobao.com pour vendre ses produits en bambou et gagne plus de 10 000 yuans par mois. « Par rapport aux petits boulots que j’ai faits auparavant, la vie est bien meilleure maintenant », confie-t-il, précisant qu’il reçoit beaucoup d’encouragements de la part des gens qui l’apprécient, ce qui le motive.
 
Xiaolu, née à Chengdu à la fin des années 1980, est une héritière de deuxième génération du PCI. Sa mère est dépositaire de la technique du filigrane d’argent, qui figure sur la liste du PCI national. Il faut plus de 100 étapes pour transformer les lingots d’argent en fils d’argent fins comme des cheveux, utilisés dans la fabrication de bijoux, de peintures et d’autres objets artisanaux. Cet art, sur le point de se perdre, est populaire parmi les jeunes sur taobao.com. Cet intérêt conforte Xiaolu dans son choix : « Tant qu’il y a un marché, les compétences relatives au PCI ne seront pas perdues. »

 

Selon Chen Shaofeng, vice-président de l’Institut de recherche sur le secteur culturel de l’université de Beijing, les produits du PCI doivent être conçus d’une nouvelle manière afin d’attirer les jeunes consommateurs. Il a souligné qu’inclure le PCI dans le tourisme est très positif pour améliorer le contenu culturel de ce secteur.

 

D’après les données d’Alibaba, des centaines de millions d’utilisateurs ont acheté des produits du PCI sur Taobao et Tmall l’année dernière. Taobao abrite plus de 25 000 boutiques d’artisanat du PCI, rapportant un chiffre d’affaires annuel de près de trois milliards de yuans. La diffusion sur Taobao, avec plus de deux millions d’émissions en direct par an, est devenue un nouveau moyen de croissance rapide pour les entreprises du PCI. Les jeunes ne sont pas seulement à la recherche de nouvelles tendances, mais ils sont également fans de la culture traditionnelle. Pour preuve, les deux tiers des consommateurs du PCI sont nés dans les années 1980 et 1990. L’opéra de Pékin, l’opéra de Shaoxing et l’art du thé font partie de leurs produits et activités préférés en ce qui concerne le PCI.

 

Pour Zhao Ying, vice-président du groupe Alibaba, l’innovation est le meilleur mode de transmission du PCI. Il ajoute que le soutien d’Alibaba à l’héritage et à la protection du PCI se poursuivra à long terme. Le groupe offrira des solutions innovantes, sur une plateforme en ligne et par la numérisation, pour la protection du PCI, la recherche et le développement créatifs, de même que pour la consommation des produits du PCI. Après le Festival du shopping du PCI, Alibaba, en collaboration avec le ministère de la Culture et du Tourisme, continuera à recommander davantage d’artisans du PCI et de produits populaires aux consommateurs, tout en promouvant des marques, en proposant des magasins de confiance et en explorant des activités intermagasins.

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号