Accueil>Culture

L’inscription sur le côté

2019-11-02 18:33:00 Source:La Chine au présent Auteur:NIU KECHENG
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

 

Appelée aussi l’«inscription latérale », l’«inscription du sceau » ou la « postface latérale », l’inscription sur le côté désigne les caractères hors de la surface du sceau et fait partie intégrante de l’art sigillaire. Elle dépend du sceau, mais elle a un style très particulier et porte ainsi le nom de l’« inscription de stèle de poche ».

 

L’« inscription » désignait à l’origine des inscriptions gravées en creux sur le bronze. L’inscription sur le côté du sceau comprenait non seulement les « caractères gravés en creux », mais aussi les « caractères taillés en relief ». Tout au début, les sceaux n’étaient pas dotés d’inscription sur le côté. Sur le dos d’un sceau officiel de la dynastie des Sui (581-618), étaient gravés les caractères en creux de forme carrée et régulière : « fabriqué le premier octobre de l’an 16 du règne de l’empereur Wendi des Sui ». C’est l’inscription sur le côté du sceau la plus ancienne parmi celles déjà découvertes à ce jour. Wen Peng de la dynastie des Ming (1368-1644) fut le premier à graver des inscriptions sur le côté du sceau en pierre et utilisa le « coup double » pour graver les caractères. Son élève, He Zhen, créa la technique d’un « seul coup » pour graver les inscriptions sur le côté du sceau. Cette technique fut suivie, plus tard, par la plupart des graveurs. Sous la dynastie des Qing (1644-1911), presque tous les sceaux furent dotés d’une inscription sur le côté. La forme des inscriptions devint de plus en plus variée, et leur contenu, de plus en plus riche.

 

 

Le contenu de l’inscription sur le côté comprenait principalement le nom et l’âge du graveur, les dates et lieux de fabrication, ainsi que le nom du possesseur. Quant aux inscriptions un peu compliquées, on put lire la provenance de l’inscription sur la surface du sceau, le style poursuivi de la surface du sceau, l’origine de la technique de gravure, la relation entre le graveur et le possesseur du sceau, le processus de gravure, ainsi que les réflexions artistiques du graveur. Certaines inscriptions furent agrémentées de vers poétiques ou de motifs. Les caractères ou les motifs taillés en creux ou en relief, furent gravés sur un ou des côtés, voire sur des angles du sceau. Ainsi, ce genre de sceaux possédait-il une valeur artistique très élevée. C’est aussi un fondement très important pour définir le statut social du graveur, la date de gravure, ses connaissances culturelles et sa virtuosité artistique.

 

*NIU KECHENG est diplômé de la faculté d’histoire de l’université de Beijing et du département d’histoire de la Graduate School of Chinese Academy of Social Sciences (GSCASS). Il est maintenant président et chercheur de l’Institut des beaux-arts de l’Académie nationale des arts de Chine. Son œuvre The Coloured Chinese Painting a gagné le Prix national du livre. Il a aussi présidé le projet national de planification des arts « Recherche des couleurs traditionnelles chinoises » et publié une collection Niu Kecheng’s Chinese Landscape Works.

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号