Accueil>Rendez-vous avec la Chine

Nanchang, une ville héroïque à l’histoire illustre

2019-01-03 13:02:00 Source:La Chine au présent Author:
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典
Le pavillon Tengwang
 
 
Nanchang est la capitale de la province du Jiangxi. Il y a plus de 1 300 ans, la Préface du pavillon Teng-wang, un poème écrit par Wang Bo de la dynastie des Tang (618-907) a rendu la ville célèbre dans tout le pays. Au XXe siècle, il y a maintenant 92 ans, l’Insurrection de Nanchang a donné naissance à l’Armée populaire de Libération (APL) de Chine.

 

Après la fondation de la République populaire de Chine en 1949, Nanchang a été le premier site de l’industrie aéronautique. Le premier avion chinois, la première batterie de missile de défense côtière et les premières motos ont été construits ici. Au XXIe siècle, l’industrie photovoltaïque continue de se développer rapidement à Nanchang et elle est devenue une base d’information industrielle très importante pour tout le pays.

 

Célèbre ville historique et culturelle, Nanchang présente aussi un paysage naturel splendide et de nombreux sites culturels. Elle est proche du Parc national des monts Lushan, célèbre site classé au patrimoine mondial de l’humanité, des monts Jinggang, haut lieu de la révolution chinoise et aussi site touristique national, et de la ville de la porcelaine mondialement connue Jingdezhen. Nanchang est incontournable pour les voyageurs dans le Jiangxi.

 

Prospérité du taoïsme traditionnel

 

On peut faire remonter l’histoire de Nanchang à 202 av. J.-C. Liu Bang, empereur Gaozu de la dynastie des Han (206 av. J.-C. – 220), a envoyé des troupes sur place pour construire une ville, à 4 km au sud-est de la gare actuelle, qui a pris le nom de Nanchang, littéralement : « Prospérité du sud ». Vers le IIIe siècle, avec l’expansion de la culture de la Plaine centrale, Nanchang s’est beaucoup développée pour devenir peu à peu une ville importante de la Chine. À cette époque, la Chine était en pleine intégration des ethnies et les cultures étaient très diverses. La philosophie, la littérature et les arts ont tous connu des innovations. Le taoïsme, développé à partir d’idées locales, est l’une d’elle.

 

Comme école de pensée, le taoïsme prône le naturalisme, contient des éléments dialectiques et appelle à l’harmonie avec la nature. Courant de pensée très large et inclusif, le taoïsme défend l’inaction et s’oppose au conflit. Les taoïstes préfèrent pratiquer leur philosophie dans les montagnes pour être proches de la nature. Les rivières et montagnes célèbres sont nombreuses dans le Jiangxi, donnant des conditions et un environnement propices à l’existence et au développement du taoïsme. Les monts Longhu, patrimoine naturel mondial à 170 km à l’est de Nanchang, est le lieu de naissance du taoïsme chinois.

 

Né à Nanchang, Xu Xun (239-374) est l’un des quatre maîtres taoïstes. Il a montré un grand talent dès son plus jeune âge, capable d’aborder des sujets variés et possédant une bonne mémoire. Il aimait pratiquer le taoïsme. Il espérait, à l’aide du taoïsme, éviter les mauvaises pratiques en politique. Comme magistrat du district, il était d’ailleurs réputé incorruptible et il a aussi enseigné aux habitants locaux à planter des arbres, à maîtriser les sources d’eau et à se protéger des inondations, lui faisant gagner l’amour du peuple. La légende prétend qu’il aurait vécu jusqu’à l’âge de 135 ans et aurait connu l’ascension en emportant même ses volailles et son bétail. Cette légende fait que maintenant en Chine on dit : « Quand un homme monte au ciel, ses poules et ses chiens entrent avec lui au paradis. »

 

Après sa mort, ses descendants ont érigé un temple à sa mémoire dans sa vieille résidence. Durant la dynastie des Song (960-1279), l’empereur Huizong a grandement loué le taoïsme et a écrit personnellement le nom du palais de la longévité Yulong, qui commémore Xu Xun. Le palais se situe dans le bourg de Xishan, à 30 km au sud-ouest de Nanchang. C’est d’ailleurs toujours un lieu pour l’entraînement monastique. Chaque année, le 27e jour du premier mois du calendrier lunaire, l’anniversaire de Xu Xun et le 8e jour du calendrier lunaire, le jour de son ascension, les croyants locaux viennent prier. Le palais couvre une zone de 31 000 m². Les sculptures sont de toute beauté et caractéristiques de l’époque. Il y a aussi un grand nombre de bâtiments annexes formant un ensemble architectural ancien remarquable avec le palais en son centre.

 

Le palais de la longévité est également la demeure spirituelle des locaux. Quand un migrant du Jiangxi atteint une certaine aisance financière, on érige un palais de la longévité sur le même modèle. Il commémore Xu Xun, l’idole culturelle des anciens habitants du Jiangxi, et il est aussi le lieu de rencontre pour les gens du Jiangxi vivant en-dehors de leur région. Il est ainsi devenu l’« Hôtel de la guilde du Jiangxi » pour les marchands de cette province. Il y aurait plus de 1 400 palais de la longévité dans le monde, couvrant plus de 20 régions chinoises incluant Hong Kong, Macao, Taiwan et des pays d’Asie du Sud-Est comme Singapour, la Malaisie et la Thaïlande.
 
 

 

Place des sculptures dédiées à la création de l’Armée populaire de Libération à Nanchang (PHOTO : YU JIE)

 

Lieu de naissance de l’APL

 

Le 1er août de chaque année, on fête l’anniversaire de la création de l’APL de Chine, issue de l’Insurrection de Nanchang le 1er août 1927.

 

Commençant à  2 h du matin, l’insurrection a été le prélude à la direction indépendante du Parti communiste chinois de la lutte armée et à la création de l’armée révolutionnaire. Bien que l’insurrection ait échoué et que l’armée de 22 000 hommes qui en était issue s’était réduite à 800, ces 800 hommes ont formé la base de l’établissement de l’APL. Le chef de cette équipe, Zhu De, était l’un des principaux fondateurs et chefs de l’armée populaire. Il a été le commandant en chef de l’Armée rouge des ouvriers et des paysans chinois, de la VIIIe Armée de Route et de l’APL. En 1955, l’APL a nommé pour la première fois dix maréchaux, dont huit étaient directement ou indirectement impliqués dans l’Insurrection de Nanchang. Il existe beaucoup d’endroits à Nanchang qui ont été nommés d’après l’événement du 1er août (bayi en chinois) : école Bayi, pont Bayi, avenue Bayi, parc Bayi, place Bayi, etc. La tour commémorative de l’Insurrection de Nanchang du 1er août attire de nombreux touristes chinois et étrangers tous les jours.

 

Dans l’histoire moderne de la Chine, le Jiangxi jouit d’un statut spécial de bastion révolutionnaire. Cette terre abrite le berceau de la révolution chinoise, les monts Jinggang ; le berceau de la RPC, Rujin ; le lieu où le drapeau de l’armée populaire a été levé, Nanchang, etc. Plusieurs événements révolutionnaires majeurs se sont déroulés dans le Jiangxi, qui est comme un musée de l’histoire révolutionnaire à ciel ouvert. Les sites de la révolution, les anciennes résidences des révolutionnaires et les édifices commémoratifs sont nombreux et présents partout.

 

En 2000, le Jiangxi a commencé à construire une zone pour le tourisme « rouge », qui est devenu un avantage spécifique pour le Jiangxi. Les rivières et les montagnes célèbres témoignent de l’histoire de la révolution chinoise, citons l’ancien site de l’Académie militaire de Zhu De, le Camp de concentration de Shangrao, le Mémorial du Mouvement des mineurs de charbon d’Anyuan, la Place de l’Insurrection de la moisson d’automne, le site du départ de la Longue Marche de l’Armée rouge, les anciens sites du gouvernement soviétique du PCC et des services fonctionnels du gouvernement, la Base révolutionnaire des monts Jinggang et l’ancien site de la Conférence de Lushan.
 
 
 Les monts Lushan

 

Base de l’industrie aéronautique

 

Le 3 juillet 1954, le CJ-5, premier avion construit par la RPC, a volé dans le ciel bleu au-dessus de Nanchang. Le 5 mai 2017, le C919, premier avion à réaction pour passagers de fabrication chinoise, a atterri sans encombre à l’aéroport international de Pudong de Shanghai. Ses fuselages avant, intermédiaire et arrière ont tous été manufacturés à Nanchang.

 

Le Jiangxi est l’une des principales bases de recherche et de production de l’industrie aéronautique de la Chine. En tant que berceau de l’aéronautique de la RPC, la province est un centre pour le développement et la production des hélicoptères et des avions d’entraînement chinois. Sur l’échelle de la construction aéronautique, la province s’est toujours classée parmi les quatre premières de Chine. Lors des exhibitions et des parades militaires en Chine et à l’étranger, les avions développés et produits par le Jiangxi apparaissent fréquemment. Le Jiangxi possède un portfolio de produits relativement complets comme l’avion d’entraînement, l’avion de chasse, l’hélicoptère, le drone et les grands composants pour avions, et elle s’est forgé une forte capacité pour le design des produits de l’aviation, les tests, la production industrielle avancée et l’assemblage.

 

Pour Nanchang, le secteur de l’aviation est pensé dès le départ comme une industrie stratégique émergente capable de soutenir la transformation et la montée en gamme économiques de la ville, et de réaliser un bond dans le développement. En mai, pour l’aviation générale, le GA20 monomoteur quadriplace à voilure fixe développé par une entreprise privée a été lancé dans la zone nationale de développement industriel de haute technologie de Nanchang. À peine dix jours plus tard, le cinquième centre de certification de navigabilité du pays était dévoilé à Nanchang. En juin, l’aéroport Yaohu de Nanchang, représentant un investissement de plus de 1,65 milliard de yuans, a inauguré son premier vol de test.

 

La ville de Nanchang a profité de la construction d’une zone de démonstration tout équipée et dédiée à l’industrie aéronautique générale de niveau national pour devenir une grande plate-forme industrielle de ce secteur, en intégrant la fabrication aéronautique, la logistique, l’aviation générale et l’économie des aéroports. En même temps, la ville s’est engagée dans de grands projets aéronautiques pour en attirer davantage. Jusqu’à aujourd’hui, Nanchang a accueilli 18 entreprises de l’aéronautique et construit une base pour cette industrie avec comme principal objectif la recherche et le développement dans la production de grands avions. Cette base repose sur la fabrication de composants de base comme le moteur mais aussi d’appareil entier, complétée par la recherche aérospatiale et les services publics.

 

Le développement de l’aviation aide aussi le tourisme du Jiangxi. À partir de l’aéroport international Changbei de Nanchang, le Jiangxi a créé six itinéraires touristiques qui couvrent les monts Jinggang, les monts Lushan et Jingdezhen, facilitant ainsi grandement les déplacements des touristes.

 

Article compilé par La Chine au présent

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号