Accueil>À la une

12 jours de l’épidémie à Wuhan : des histoires émouvantes de gens ordinaires

2020-02-05 14:36:00 Source:La Chine au présent Auteur:
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典
         

Wuhan est une ville fermée depuis près de deux dernières semaines et le nombre de cas d’infection confirmés ne cesse d'augmenter. Les gens qui n'osent pas sortir de chez eux passent leurs journées à suivre l’actualité, avec des informations qui émeuvent, rendent tristes, mettent en colère ou étonnent. Une épidémie, tel un rocher, a percuté une vie à l’origine paisible et en ordre, et en l’espace d’un instant, une énorme vague de sédiments a déferlé.  Si des monstres et des fantômes sont apparus ici et là, la chaleur et la gentillesse se constatent partout. Les émotions sont complexes mais des individualités émergent par moment. Ce que font ces gens n’a rien d’extraordinaire, mais leurs actes méritent d’être mentionnés. Chacun d’entre eux vaut la peine.




                                                                   

Réveillon du Nouvel An chinois, Shenqiu, province du Henan

Le secrétaire de la Cellule du Parti du village, Wang Guohui, âgé de 42 ans, qui transportait cinq tonnes de légumes, a acheminé sa marchandise sur le chantier de construction de l'hôpital Huoshenshan et les a livrés gratuitement. Il a servi dans l’armée à Wuhan pendant 17 ans et s’occupait de logistique.

Quand l’épidémie s’est déclarée, la première chose à laquelle il a pensé était : « Comment vont-ils faire pour la nourriture ? »

Donc, à 5 h du matin, la veille du Nouvel An chinois, il s'est levé et a frappé aux portes pour réveiller les villageois afin d’emballer les légumes.

Plus de 20 personnes ont répondu à son appel et travaillé sans relâche.

Plus de 2,5 tonnes de légumes verts, deux tonnes de courges... Finalement, cinq tonnes de légumes ont été emballés. 

Wang Guohui a conduit sans faire de halte et à 20 h, il a livré les légumes à Wuhan.

Il a dit qu'il était un vétéran de Wuhan :

« Lors des inondations de 1998, j'étais en première ligne. En 2008, j'étais en première ligne lors du froid glacial. Je me devais évidemment d’y aller pour cette épidémie. »

                                                                    

Il a défendu son pays et a été loyal et dévoué tout au long de sa vie.

Personne n'a besoin qu'un héros se comporte toujours comme un héros.

Mais vous avez choisi la fougue et le dévouement.

Merci d’être là, vous, le vétéran !




 

                                                            

Un véhicule de livraison de matériel de secours est arrivé près de l'hôpital.

Un médecin court pour lui montrer le chemin, mais il a peur de monter dans le véhicule.

Il a dit : « Je suis sans doute contagieux maintenant. Je vais vous montrer le chemin à suivre depuis l’extérieur. »

Il a couru devant le véhicule et l'a amené à l'endroit qui l’attendait.

Cet homme vu de dos offre une scène triste.

Docteur, quel travail !

Vu de dos, votre tenue noire est un peu floue, mais dans nos cœurs, vous brillez de mille feux.

Restez en bonne santé.

Merci d’être là !





 

                                                           

31 janvier, gare de Jinan-Ouest, province du Shandong

Un jeune homme enthousiaste conduit un gros camion et achemine 250 kg de solution désinfectante.

Stationnement. Déchargement. Puis départ sans laisser de trace.

La désinfection est la priorité absolue dans les gares.

Avec ces 250 kg de solution mère désinfectante, la gare a de quoi tenir pendant 15 jours.

Ce jeune homme a également pensé à amener des arrosoirs. Je pense qu'il a dû beaucoup réfléchir avant de venir.

                                                             

Le personnel de la gare l’a remercié avec effusion.

D’un signe de la main, il leur a fait savoir que cela n’était pas nécessaire.

                                                             

Jeune homme, nous savons tous que vous ne recherchez pas les « merci ».

Mais nous devons vous exprimer notre profonde gratitude.

Pour ces 250 kg de désinfectant, et encore plus pour votre chaleur et votre bienveillance.

Merci d’être là !





                                                  

À midi, lors du réveillon du Nouvel An chinois, le médecin du service spécialisé dans les maladies respiratoires de l'Hôpital général de Shanghai commande deux plats à emporter.

Vu l’épidémie actuelle, le médecin qui a passé la commande a laissé une remarque :

« Si le coursier est gêné par l’environnement hospitalier, je peux récupérer la commande dehors pour lui éviter de monter. »

Une demi-heure s’écoule.

Le coursier a non seulement livré les repas au deuxième étage, mais le restaurant a également offert deux plats, avec une note jointe :

« Docteur : c’est une période difficile pour vous. Nous vous offrons un plat de viande et de légumes. Bonne année ! »

                                                 

Le médecin a été soudain submergé par l’émotion et envoyé la photo de la note à ses amis.

Un journaliste a retrouvé le restaurant et son patron a dit qu’il avait été triste de lire la petite note du médecin :

« Pour le Nouvel An, ils restent à leur poste et apportent en silence leur contribution pour la ville, mais certaines personnes sont gênées par leur environnement de travail. »

Il voulait donc faire quelque chose.

Hmm ...

C’est le légendaire « vendeur consciencieux », n’est-ce pas ?

J’irai manger dans votre restaurant quand je le pourrais !

Je vous souhaite de faire de bonnes affaires!

Merci d’être là !

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号