Accueil>Reportage spécial

Extraits d'interventions au 2e Forum Chine-France sur la gouvernance mondiale

2024-05-04 12:55:00 Source: Dialogue Chine-France Auteur:
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Le 2 mai, le 2e Forum Chine-France sur la gouvernance mondiale s’est tenu à Paris. Coorganisé par l’Académie des études contemporaines sur la Chine et le monde (ACCWS) relevant du Groupe de communication internationale de Chine (CICG) et l’Initiative mondiale Chine-Europe-Amérique, sous les auspices du Bureau de l’Information du Conseil des Affaires d’État de Chine et du CICG, le forum avec la participation de plus de 150 experts et universitaires chinois et français a donné lieu à des discussions et échanges approfondis sur le thème « Approfondir la réforme de la gouvernance mondiale et construire l’avenir du multilatéralisme ». 

Du Zhanyuan, président du Groupe de communication internationale de Chine (CICG) 

Le 2e Forum Chine-France sur la gouvernance mondiale vise à défendre « l’esprit Chine-France », à engendrer plus de consensus et de sagesses, et à renforcer et revitaliser le partenariat stratégique global sino-français. Espérons que les milieux stratégiques chinois et français contribueront à composer un nouveau chapitre de la gouvernance mondiale, à approfondir la coopération sino-française et à promouvoir les relations bilatérales vers de nouveaux sommets. 

Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel français et ancien Premier ministre français 

À l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France, il est d’autant plus nécessaire que nous réfléchissions à la manière de résoudre ensemble les problèmes mondiaux. La Chine et la France partagent des visions similaires de la gouvernance mondiale et entendent trouver, par le biais de la coopération multilatérale, des solutions pour le maintien de l’ordre international et l’amélioration de la gouvernance mondiale. 

  

Wu Hailong, président de l’Association de la diplomatie publique de Chine 

L’ONU doit agir plus efficacement pour forger des consensus mondiaux, mobiliser les ressources mondiales et coordonner les actions mondiales pour résoudre les problèmes de gouvernance mondiale. Les pays doivent promouvoir l’établissement d’un ordre international juste, rationnel et fondé sur le droit, et faire jouer pleinement le rôle du système international centré sur l’ONU dans le maintien de la paix et de la sécurité mondiales. 

Yi Xiaozhun, ancien directeur général adjoint de l’Organisation mondiale du commerce 

Depuis l’adhésion de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Chine et l’UE ont toujours maintenu une coopération étroite dans le système commercial multilatéral, menant conjointement des négociations multilatérales à l’OMC. Les pays doivent défendre inébranlablement le multilatéralisme et rétablir le système mondial de gouvernance économique et commerciale fondé sur la concertation, le partage et le bénéfice mutuel. 

Thierry Dana, ancien conseiller du président français Jacques Chirac sur les dossiers asiatiques et stratégiques   

Le multilatéralisme reste un mécanisme clé pour résoudre les problèmes mondiaux, et le meilleur choix pour améliorer le système de gouvernance mondiale. La Chine et l’UE doivent constituer de grandes forces politiques pour promouvoir le développement d’un véritable multilatéralisme, prôner le libre-échange et sauvegarder conjointement l’ordre du marché international. 

Pascal Boniface, directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques 

En tant que partenaires stratégiques globaux, la Chine et la France doivent identifier des intérêts communs et des points de coopération, renforcer le partenariat dans divers domaines, promouvoir le multilatéralisme, s’opposer à la guerre froide et à la confrontation, et relever ensemble les défis internationaux. La Chine et la France doivent approfondir la compréhension mutuelle, minimiser les divergences et maximiser les convergences afin de renforcer la confiance stratégique mutuelle. 

Justin Vaïsse, directeur général du Forum de Paris sur la Paix 

La France entend travailler avec la Chine, dans le cadre du multilatéralisme, pour favoriser les consensus internationaux, promouvoir la transformation numérique, aider les pays en développement à combler la fracture numérique, parvenir à un développement durable et relever ensemble les défis mondiaux. 

  

Jiang Xiaojuan, directrice de la Société de l’économie industrielle de Chine 

La Chine et la France doivent exploiter pleinement le potentiel de coopération en matière d’innovation scientifique et technologique et de développement durable à faible émission de carbone. Parallèlement, étant donné que les cultures riches et uniques des deux pays ont jeté des bases solides pour le commerce et l’investissement entre les deux pays et les échanges de peuple à peuple, les échanges culturels doivent être renforcés pour consolider l’amitié entre les deux peuples. 

Yu Yunquan, vice-président du Groupe de communication internationale de Chine et doyen de l’Académie des études contemporaines sur la Chine et le monde (ACCWS) 

La Chine et la France doivent continuer à être des messagers de la paix, et construire ensemble un multilatéralisme et un système de gouvernance mondiale qui soient plus ouverts et inclusifs, bénéfiques à tous et durables. Les deux pays ont tout intérêt à poursuivre leurs échanges culturels de manière à donner un exemple d’inspiration mutuelle entre les civilisations du monde et à insuffler un nouvel élan à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备10041721号-4

京ICP备10041721号-4