Accueil>Reportage spécial

Jens Eskelund : « Nous continuerons d’augmenter nos investissements en Chine. »

2020-09-07 11:03:00 Source:La Chine au présent Auteur:Dang Xiaofei
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典
 

Le Salon international du commerce des services de Chine (CIFTIS 2020) se déroule à Beijing du 4 au 9 septembre. Ce premier grand événement économique et commercial international hors ligne organisé en Chine depuis le début de l’épidémie fournit une plateforme de promotion et de négociation aux exposants internationaux, une aubaine pour les entreprises étrangères.

Jens Eskelund, président de Maersk (Chine) et vice-président de la Chambre de commerce européenne, est l’un des hommes d’affaires étrangers participant à cette édition du CIFTIS. « L’ouverture du CIFTIS signifie que le gouvernement chinois accorde maintenant une grande attention au commerce des services, et j’en suis très heureux », s’est-il réjoui. Maersk – le plus grand armateur de porte-conteneurs au monde – a des activités dans 135 pays à travers le monde.

Et d’expliquer que le commerce des biens et des services est indissociable, mais que le second n’a pas atteint le niveau d’ouverture du premier. Le discours du président Xi Jinping lors du Sommet du commerce mondial des services au CIFTIS 2020 l’a rassuré. « Dans son discours, le président Xi Jinping a déclaré que la Chine élargirait sans relâche son ouverture, continuerait d’assouplir l’accès au marché dans le secteur des services et augmenterait activement les importations de services de haute qualité. Cela montre que le commerce des services de la Chine sera davantage ouvert à l’avenir, ce qui est important pour les entreprises multinationales. Le développement de la Chine est très important car nous pouvons bénéficier de l’ouverture continue. »

Jens Eskelund a également accordé une attention particulière à ce que le président Xi a mentionné dans son discours, à savoir que « la Chine établira et améliorera le système de gestion des listes négatives du commerce des services transfrontaliers et favorisera la création d’une plateforme ouverte pour le développement innovant du commerce des services ». « Je suis tout à fait d’accord avec le président Xi Jinping. Dans notre secteur des transports, les agences maritimes publiques ont été exclues de la liste, ce qui signifie que la Chine a supprimé la restriction selon laquelle les agences maritimes nationales doivent être contrôlées par la partie chinoise. Cela veut dire que le marché des agences maritimes bénéficie désormais d’une ouverture complète, ce qui nous apportera de grandes opportunités », a remarqué Jens Eskelund.

 Jens Eskelund est extrêmement optimiste à l’égard du marché chinois. Lors de l’épidémie de COVID-19, la société a continué normalement son activité avec l’aide du gouvernement chinois, et la chaîne d’approvisionnement n’a pas été interrompue. Jens Eskelund se montre rationnel dans son appréciation du marché chinois. « Nous voyons l’énorme potentiel de développement de la Chine. La Chine a fait des progrès incroyables en matière de logistique et d’efficacité des transports dans les provinces côtières. Mais dans de nombreuses régions de l’intérieur, il est encore possible d’améliorer l’efficacité et de développer les infrastructures logistiques. Cela deviendra un moteur puissant pour l’activité économique et la croissance du commerce à l’avenir. »

En juillet de cette année, la société et ses partenaires chinois ont établi conjointement le premier entrepôt entièrement automatisé en Chine. « Au cours des prochaines années, nous continuerons d’augmenter nos investissements en Chine. »

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号