Accueil>Reportage spécial

Garantir les moyens de subsistance dans leur globalité

2020-06-10 10:57:00 Source:La Chine au présent Auteur:YANG SHUANGSHUANG
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Le 23 mai 2020, une route traverse une vaste étendue de champs de blé à Wangqu, district de Chang’an, à Xi’an à l’approche des moissons.

 

Les problèmes de subsistance du peuple sont les plus aigus. Leur garantie dans le contexte de l’épidémie est particulièrement émouvante. Face aux difficultés et aux défis sans précédent du développement économique, les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) et les membres du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) ont particulièrement mis l’accent sur les efforts à déployer pour garantir les moyens de subsistance au cours des « deux sessions » de l’année 2020 qui se sont tenues durant cette période spéciale.

 

Améliorer les services « Internet + soins médicaux »
 
« Au cours des “deux sessions” de cette année, j’ai soumis une proposition pour établir rapidement un hôpital en ligne et optimiser le système médical », a remarqué Zhou Songbo, député de l’APN et directeur de l’hôpital de Fanyang à Zhuozhou, dans le Hebei (nord). Le 20 mai, alors que les députés de l’APN et les membres du Comité national de la CCPPC s’enregistraient pour participer aux « deux sessions », M. Zhou sortait une liasse de papier blanc avec le code QR WeChat de l’hôpital de son porte-document à son hôtel. Dans ses moments libres, il voulait en effet effectuer le diagnostic en ligne de ses patients qui en avaient un besoin urgent. Médecin depuis de nombreuses années, M. Zhou a rencontré de nombreux patients âgés qui ne pouvaient pas décrire leur état de santé ni comprendre les prescriptions du médecin, ce qui perturbait à la fois les médecins et les patients. « J’ai pensé à une solution : imprimer le code QR WeChat de l’hôpital sur une page, dire à la personne âgée de la donner à ses enfants, ajouter notre WeChat de l’hôpital, puis décrire en détail l’état de la personne âgée par vidéo sur le smartphone. De cette façon, je peux effectuer plus de consultations détaillées à distance. »

 

M. Zhou avait testé et utilisé les consultations en ligne lors des « deux sessions » en 2018, afin de diagnostiquer et de traiter les patients à distance. Il affirme que la consultation à distance par lien vidéo et téléphonique a joué un grand rôle pendant l’épidémie. « Les patients atteints de maladies chroniques ne peuvent pas sortir de leur village pour voir un médecin, et pour répondre à ce problème, nous avons adopté cette méthode qui n’est limitée ni dans le temps ni dans l’espace, et peut prévenir le risque d’infection pendant le traitement médical. Au plus fort de l’activité, il y a plus d’une centaine de consultations sur smartphone en une journée », a-t-il expliqué, ajoutant que pendant l’épidémie, il avait constitué une équipe de personnel hospitalier de 15 volontaires pour offrir un service de diagnostic et de traitement en ligne gratuit et disponible 24h/24.

 

Selon des statistiques disponibles, au cours de l’épidémie, plus d’une dizaine de plates-formes médicales Internet à travers le pays ont lancé des pages de consultation en ligne, et plus de 200 hôpitaux publics ont proposé un diagnostic Internet gratuit ou une consultation en ligne pour la pneumonie à nouveau coronavirus, mobilisant plus de 100 000 médecins pour plus de 4 millions de consultations en ligne. Depuis l’apparition du premier hôpital Internet du pays à Wuzhen, dans le Zhejiang, en décembre 2015, le secteur médical sur Internet s’est fortement développé. Des plates-formes médicales Internet telles que Docteur en Ligne, Bon Docteur Ping’an, Dingxiangyuan, Chunyu et Docteur WeChat ont été lancées. Les consultations gratuites en ligne, la vulgarisation médicale, les consultations pour les problèmes psychologiques et d’autres services ont été largement salués par les patients.

 

Récemment, la Commission nationale de la Santé et de la Sécurité sociale a publié plusieurs documents soulignant qu’il fallait faire jouer pleinement leur rôle aux services de diagnostic et de soins médicaux sur Internet dans la prévention et le contrôle de l’épidémie, les développer de manière efficace mais aussi les superviser en temps réel. À l’heure actuelle, Shanghai et les provinces du Jiangsu et du Zhejiang notamment ont inclus des services « Internet + soins médicaux » et des projets de traitement médical dans les remboursements de sécurité sociale, et ont rapidement procédé à la transformation du système d’information.
 

 

Bien alimenter le « sac de riz » et le « panier de la ménagère »
 
« La production céréalière ne doit à aucun moment être assouplie, en particulier dans le contexte de la propagation de l’épidémie mondiale et de l’augmentation des pressions à la baisse sur l’économie. Au cours de la période récente, nous n’avons pas repoussé le labour de printemps et la production agricole durant la prévention et le contrôle de l’épidémie épidémique, et la situation actuelle de la production agricole est généralement très bonne », a déclaré le 22 mai Han Changfu, le ministre de l’Agriculture et des Affaires rurales, dans une interview sur la « Chaîne ministérielle ».

 

Bien alimenter le « sac de riz » et le « panier de la ménagère » a toujours été un projet important du gouvernement afin d’assurer les moyens de subsistance du peuple. Au supermarché WuMart de Huayuanqiao, dans l’arrondissement de Haidian à Beijing, les céréales, la viande, les fruits et les légumes sur les étagères sont abondants. « Pendant cette période, les prix du porc ont continué de baisser et les supermarchés ont été bien achalandés. Chaque jour, j’ai préparé une variété de plats délicieux pour ma famille, et mes compétences culinaires se sont améliorées », a déclaré à la presse M. Li, qui est venu y faire ses courses. Avec la mise en œuvre progressive de diverses mesures relatives aux moyens de subsistance introduites par le gouvernement, les prix du porc et des légumes frais sont restés stables et l’offre et la demande se sont considérablement améliorées.

 

Wei Baigang, directeur du Département du développement et de la planification relevant du ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales, a déclaré que depuis 2020, l’économie agricole et rurale de la Chine était globalement stable et avait résisté à l’impact de l’épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus, mais la situation pandémique actuelle reste complexe. Le ministère accordera une attention particulière à l’offre et à la demande ainsi qu’aux marchés mondiaux de produits agricoles, et jouera un rôle actif dans le commerce des produits agricoles en matière de stabilité du marché intérieur, de développement industriel et d’augmentation du revenu des agriculteurs.

 

Dans le même temps, les autorités locales ont introduit des politiques visant à améliorer le pouvoir d’achat en émettant des coupons de consommation ciblés. Plus de 30 villes comme Nanjing, Hangzhou et Ningbo ont tour à tour émis des bons d’achat allant de plusieurs millions à une centaine de millions de yuans, avec des résultats évidents.
 

 

Faire profiter aux enfants de toutes les ressources éducatives

 

« Cette fois-ci, avec l’épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus, le monde a mené une expérience éducative sur Internet à grande échelle et sans précédent, l’éducation en ligne a également connu un véritable “grand test”, aussi bien au niveau matériel, de l’intégration de ressources, de l’évaluation de la qualité, que de la formation des équipes, et le ministère de l’Éducation est clairement à la traîne en termes de technologies actuelles et d’exigences de l’époque », a écrit Zhu Yongxin, membre du Comité permanent et secrétaire général adjoint du Comité national de la CCPPC et vice-président permanent du Comité central de l’Association chinoise pour la promotion de la démocratie, lors des « deux sessions ».

 

L’épidémie a permis d’appuyer sur la touche « avance rapide » pour l’ensemble de l’enseignement en ligne. Afin de stopper la propagation de l’épidémie en milieu scolaire, les écoles primaires et secondaires du pays ont suspendu les classes mais pas les cours et des dizaines de millions d’enseignants à travers le pays sont devenus du jour au lendemain des « présentateurs en ligne ». De nombreux établissements d’enseignement ont également saisi cette occasion pour se positionner sur le marché du streaming et de l’enregistrement de cours. Le fondateur de New Oriental, Yu Minhong, a déclaré dans une interview que dans la semaine qui a suivi le début de l’épidémie, 87 succursales et filiales avaient fait basculer près de 2 millions d’étudiants vers l’enseignement en ligne. Selon un rapport publié par le Centre d’information du réseau Internet de Chine le 28 avril, le nombre d’usagers de l’enseignement en ligne en Chine en mars 2020 avait atteint 423 millions, dont 265 millions d’élèves et d’étudiants, soit une augmentation de 110,2 % par rapport à fin 2018, représentant 46,8 % du total des usagers d’Internet.

 

Lorsque des centaines de millions d’enseignants et d’élèves à travers le pays ont afflué vers les plates-formes de streaming, de nouveaux problèmes sont apparus. M. Zhu a observé qu’il existait des lacunes en termes d’infrastructures et de ressources pédagogiques pour l’éducation en ligne, et que le niveau de l’éducation en ligne variait considérablement selon les régions. Dans les régions pauvres et éloignées que le haut débit ne couvre pas, l’utilisation sur la longue durée de l’apprentissage en ligne coûte cher aux familles dans le besoin. Lors des « deux sessions » de cette année, il a donc présenté une proposition pour le débit Internet gratuit dans l’apprentissage en ligne dans l’espoir de promouvoir l’équité dans l’éducation.

 

L’éducation est liée au progrès et au développement du pays et de la nation. Dans le Rapport d’activité du gouvernement, le premier ministre Li Keqiang a souligné qu’il fallait « promouvoir le développement équitable et l’amélioration de la qualité de l’éducation », renforcer la construction d’internats de canton et d’écoles au niveau du district, gérer l’éducation pour les besoins spéciaux, la formation continue, soutenir et standardiser l’enseignement privé et aider à sauver les jardins d’enfants privés, « pour que les ressources éducatives profitent à toutes les familles et à tous les enfants ».

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号