Accueil>Reportage spécial

Surmonter les pressions de l’épidémie sur l’emploi

2020-06-10 10:52:00 Source:La Chine au présent Auteur:HU YUE
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Le 23 mai 2020, dans le Parc industriel de commerce électronique de Tianma, district de Haizhou, à Lianyungang (Jiangsu), on prépare les commandes.

 

Les derniers chiffres du Bureau national des statistiques montrent que le nombre de jeunes diplômés en 2020 devrait atteindre 8,74 millions, soit une augmentation de 400 000 en glissement annuel. L’épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus a eu un impact sur l’économie chinoise, mais elle constitue également un défi sans précédent pour l’emploi, et les jeunes diplômés et les travailleurs migrants sont devenus les groupes les plus affectés.

 

Des mesures généreuses pour aider les diplômés à trouver un emploi

 

L’emploi est d’un côté lié au bien-être des gens, et de l’autre, à l’économie. C’est le socle sur lequel repose le bien-être et la stabilité. Le 22 mai, le premier ministre Li Keqiang a affirmé dans le Rapport d’activité du gouvernement que cette année, plus de 9 millions de nouveaux emplois seront créés dans les villes et agglomérations, et les politiques fiscales, monétaires et d’investissement devront être combinées pour soutenir et stabiliser l’emploi. L’année 2020 sera complexe et difficile pour l’emploi en raison d’une part du nombre de jeunes diplômés, et de l’autre, des plans de recrutement des entreprises qui sont revus à la baisse en raison de l’épidémie.

 

Lors d’une conférence de presse de routine du ministère de l’Éducation le 12 mai, Wang Hui, directeur du Département des affaires estudiantines, a annoncé des mesures pour aider les jeunes diplômés via les inscriptions en troisième cycle, le passage de la filière professionnelle à la filière universitaire, mais aussi en améliorant les services pour l’emploi, en renforçant l’orientation professionnelle, en différant le dépôt des dossiers des jeunes diplômés et en encourageant les entreprises à augmenter le recrutement des jeunes diplômés.

 

L’Université des géosciences de Chine (Wuhan) a exploré le plan d’aide ciblé à l’emploi « un étudiant, une mesure » pendant de nombreuses années. Puncog Namgyai, un étudiant tibétain venu d’une famille pauvre, en a bénéficié. Lors de son inscription, il s’était fixé pour objectif de retourner travailler dans sa région natale. À cette fin, l’établissement lui avait spécialement élaboré un plan de soutien, allant du jumelage entre étudiants pour guider ses études, à la mise en relation avec des mentors qui mènent des projets scientifiques au Tibet. Suite à des entretiens avec le groupe China Railway Construction, il a signé un contrat pour travailler dans un projet au Tibet.

 

À l’heure actuelle, les autorités et les universités renforcent le soutien à l’emploi des jeunes diplômés en les aidant à contacter des entreprises et en renforçant l’orientation professionnelle. Dans la pratique, le premier ministre Li Keqiang a déclaré que les établissements d’enseignement supérieur et les autorités compétentes doivent fournir en permanence des services de l’emploi.
 

 

Intensifier les efforts pour stabiliser l’emploi

 

Selon les données du Bureau national des statistiques, en raison de l’impact de l’épidémie de pneumonie à nouveau coronavirus, au premier trimestre 2020, le nombre de nouveaux emplois urbains en Chine a diminué de 950 000 en glissement annuel. Si garantir l’emploi des jeunes diplômés est le point clé de la « stabilisation de l’emploi », la coordination avec la reprise de la production et du travail en est le fondement et peut résoudre efficacement le problème de l’emploi en termes de stock.

 

Il existe deux projets économiques dans le district de Caidian à Wuhan, à savoir le Parc de démonstration écologique sino-française de Wuhan et la Zone de développement économique de Wuhan.

 

Le fabricant de pièces détachées Pujiang Yanpu situé dans ce district affichait une valeur de production annuelle de 220 millions de yuans. Après l’épidémie, la production a complètement cessé. Avec le contrôle de l’épidémie, des efforts intensifs ont été faits pour reprendre l’activité, mais un autre problème est apparu : la plupart de ses 120 employés étant de Wuhan, le confinement empêchait la reprise rapide du travail. Après avoir contacté et négocié avec les autorités de Caidian, l’entreprise a bénéficié de la politique gouvernementale de la « subvention pour stabiliser l’emploi ». Au 20 mai, les autorités lui avaient octroyé 52 345 yuans de fonds à ce titre. De plus, l’entreprise a bénéficié d’une exemption de 545 000 yuans au titre du paiement des cotisations de retraite et de chômage de février à mai. Ce soutien peut être considéré comme une manne providentielle pour cette entreprise. Avec la levée du confinement à Wuhan, la production repart progressivement sur de bons rails.

 

« Nous répondons activement à la politique nationale de reprise de la production et du travail, et faisons selon le principe d’augmenter les garanties de service et de diminuer la fiscalité », a précisé Long Sanhuan, chef-comptable du Bureau des affaires humaines et sociales de Caidian.

 

À la mi-mai, les autorités de Caidian avaient octroyé un total de 6,77 millions de yuans à 1 205 entreprises dans le cadre de la « subvention pour stabiliser l’emploi » encourageant les entreprises au maximum à ne pas licencier. Au total, 7 959 employés ont reçu quelque 12,11 millions de yuans de subventions au titre de la flexibilité de l’emploi. Les entreprises ont perçu des subventions au titre de l’assurance sociale à hauteur de de 195 900 yuans. Des réductions et exonérations de cotisations de sécurité sociale ont été accordées de février à juin pour réduire les charges des entreprises concernées. Elles ont pu obtenir des informations en ligne sur la reprise de la production et du travail sur le site de Caidian ainsi que sur celui pour l’emploi du Hubei, qui fournissent des services de recrutement 24h/24.

 

Selon les dernières données du ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information, au 9 mai, le taux moyen d’activité et le taux moyen de retour au poste de travail dans les grandes entreprises industrielles atteignaient respectivement 99,1 % et 95,4 %. Le taux d’activité des PME dépassait également 90 %. La reprise ordonnée de l’activité a entraîné une augmentation progressive du taux d’emploi.
 

 

Les nouvelles professions génèrent des opportunités d’emploi

 

« On peut dire que le e-commerce m’a sauvé, et maintenant nos employés dans le restaurant m’ont suivi pour faire du micro-commerce électronique », a affirmé Cheng Cheng, 32 ans, du district de Huailai, à Zhangjiakou, dans la province du Hebei. Installé à Beijing depuis 12 ans pour y travailler, il a ouvert avec ses économies une entreprise de restauration rapide dans un emplacement privilégié de l’arrondissement de Xicheng. Cette année, son activité a été gravement affectée par l’épidémie.

 

Le restaurant paye toujours son loyer et ses factures d’eau et d’électricité, et rémunère toujours ses employés. Face à cette énorme pression économique, M. Cheng s’est tourné vers le micro-commerce électronique. « J’ai contacté de nombreuses coopératives agricoles dans ma ville natale et je suis devenu leur agent. L’épidémie a accéléré ma transition vers le micro-commerce électronique. »

 

Son activité de restauration rapide connaît un redressement progressif. Tout en s’occupant de la restauration rapide, il gère une boutique en ligne avec ses employés. Des patates douces de Huangtugang, des raisins de Huailai et des fraises de Dandong lui sont expédiés avant d’arriver sur les tables des Pékinois. M. Cheng reste optimiste quant à l’avenir de sa boutique en ligne. « L’an dernier, j’ai vendu des milliers de cartons de raisins et empoché plus de 60 000 yuans. Cette année, je compte davantage m’investir pour vendre des dizaines de milliers de cartons ! »

 

Dans le même temps, les plates-formes de réseaux sociaux telles que Weibo, WeChat et Douyin ont également créé de nouveaux emplois, notamment dans les nouveaux médias, le développement de logiciels et le montage des clips vidéo, qui sont progressivement devenus de nouveaux moteurs de l’emploi. On trouve aussi des emplois de présentateurs en ligne, d’écrivains en ligne et d’opérateurs de médias indépendants, qui sont devenus des options pour certains jeunes. Le 11 mai, dans une notification sur les nouveaux métiers de l’information, le ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale a annoncé que dix nouvelles professions – techniciens en ingénierie blockchain, techniciens de réseaux sociaux, spécialistes du marketing sur Internet et opérateurs d’applications blockchain notamment – seront ajoutées sur la liste des nouveaux postes professionnels.

 

Le Rapport d’activité du gouvernement de cette année a clairement indiqué qu’il fallait continuer à introduire des mesures de soutien, promouvoir de manière globale « Internet + » et créer de nouveaux avantages dans l’économie numérique. On peut s’attendre à ce que les nouvelles professions génèrent de nouvelles opportunités et de nouvelles plates-formes pour l’emploi.

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号