Accueil>Focus sur la Chine

Les secrets du grand succès de la lutte contre la pauvreté de Dongchuan au Yunnan

2020-02-21 14:47:00 Source:La Chine au présent Auteur:WEI BO
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Des habitantes de Dongchuan 

 

Dongchuan, district situé à l’extrémité nord de la ville de Kunming dans la province du Yunnan, est célèbre pour son paysage magnifique de latosol. Ancienne zone industrielle aux ressources épuisées et désormais écologiquement fragile, le district est caractérisé par une pauvreté extrême. Or, pour ce district, l’année 2019 a été une année particulière puisqu’il a réussi à réduire l’incidence de la pauvreté de 52,88 % à 0 %. Comment Dongchuan a-t-il remporté un tel succès ?

 

Situé sur les frontières partagées du Sichuan, du Yunnan et de quatre districts, le district de Dongchuan est au cœur d’un réseau économique en aval du fleuve Jinsha, près de la ville de Kunming, qui relie la zone économique Sichuan-Chongqing, la ceinture économique du fleuve Yangtsé supérieur, ainsi qu’une entrée pour accéder au Sichuan. Avec des falaises hautes et des vallées profondes, Dongchuan est appelé depuis toujours « la capitale du cuivre au Sud », en raison des mines de cuivre. Cependant, l’épuisement des ressources avec le temps est devenu peu à peu un problème limitant le développement du district. En prenant en considération le fait que ces ressources ne pouvaient plus nourrir la population du district, Dongchuan s’est concentré tout d’abord sur le projet de déplacer les habitants vers des endroits plus accueillants.

 

Des politiques adaptées

 

Aujourd’hui, au bourg Yinmin dans le district de Dongchuan, on peut voir des rangées de nouveaux immeubles se dressant parmi les montagnes vertes et les eaux bleues, et des autobus scolaires pleins de joie envoyant les enfants à la maison après l’école... Lei Yun, secrétaire du Comité du Parti pour le bourg Yinmin et secrétaire du nouveau quartier d’immigration, nous a expliqué que ce projet consiste à améliorer en même temps les conditions de logement et la situation de l’emploi. Ayant pour but de sortir les habitants de leurs conditions de vie vétustes, le gouvernement a promu plusieurs programmes, y compris la délocalisation des pauvres, la formation pour devenir entrepreneurs, et l’aide à la recherche d’emploi. En plus, les services concernant le travail, les assurances sociales, le traitement médical et l’éducation ont aussi été offerts aux habitants délocalisés.

 

À Dongchuan, le nombre total de foyers déplacés, tout comme le bourg Yinmin, est de 8 754, soit 32 227 personnes. Le taux d’installation urbanisée s’élève à 95,67 %, Dongchuan devant ainsi le meilleur district de la province du Yunnan dans le programme de lutte contre la pauvreté grâce au rythme de construction le plus rapide, le taux d’installation urbanisée le plus haut, et les mesures de suivi les plus complètes.

 

En outre, en fonction des conditions locales, d’autres mesures ont aussi été mises en place à Dongchuan : inciter chaque pauvre apte au travail, et inscrit sur les listes élaborées par le gouvernement, à participer au programme de développement industriel, afin d’augmenter son revenu ; en attachant la même importance au développement et à la protection de l’environnement, promouvoir le mécanisme de compensation écologique pour rendre plus efficace la lutte contre la pauvreté (les compensations ont été distribuées aux 88 057 personnes inscrites) ; encourager les pauvres à garder un emploi, réalisant 66 395 changements d’emploi de la main-d’œuvre des zones rurales et offrant 5 000 postes dans les services publics à la campagne en trois ans ; être le premier district à lancer dans la province du Yunnan le projet d’aide en matière de santé aux ruraux démunis, et devenir l’un des premiers districts les plus avancés de l’État sur ce projet.
 

 

Des habitants actifs

 

Le bonheur ne vient pas sans effort. Le passage de la pauvreté à la prospérité compte avant tout sur la motivation et le dur labeur des pauvres eux-mêmes.

 

Dans le village de Pingzi du bourg Wulong à Dongchuan, il y a un couple particulier : à eux deux, ils n’ont qu’une main et deux pieds. La femme, Li Guoxiu, n’a pas de main depuis sa naissance, mais cela ne l’empêche jamais de faire les travaux ménagers et ceux des champs. Ce qui est le plus admirable, c’est qu’elle peut broder des semelles fines et résistantes, tout en comptant sur ses deux pieds. Son mari, Zhang Shundong, ne possède qu’une main gauche, la main droite et les deux pieds ont été amputés dès son enfance à cause d’un accident lié à une électrocution. Au lieu de capituler devant les difficultés et l’injustice de la vie, il lutte depuis ce jour, avec une persévérance et une ténacité inimaginables, pour une vie heureuse. Grâce à la subvention du gouvernement, le couple a déménagé dans une nouvelle maison. En entrant dans leur cour propre et bien rangée, le journaliste a vu des cochons, des montons, des poulets et des canards, tout était plein de vitalité ; quant à Zhang Shundong, il était en train de travailler à l’aide de sa prothèse de jambe.

 

Aujourd’hui, leur fils et leur fille ont déjà commencé à travailler, après avoir terminé leurs études en licence, la fille est devenue enseignante. Au lieu d’attendre pour des aides, toute cette famille a surmonté d’innombrables difficultés avec dynamisme et persévérance, accomplissant le passage de la pauvreté à la prospérité.

 

Le rassemblement des talents est un facteur important qui permet de développer vigoureusement la campagne et de renforcer le résultat de la lutte contre la pauvreté. Ayant le projet d’attirer les talents innovants pour venir travailler, Dongchuan a consacré beaucoup d’attention et d’efforts aux moyens de les « entraîner » et de les « retenir ». Le district a créé un environnement favorable et des plates-formes efficaces pour la création des start-up, ce qui a conduit et a incité les travailleurs dans les grandes villes qui avaient quittés ce district à revenir et travailler comme entrepreneurs, afin d’aider à la lutte contre la pauvreté.

 

Dans le village de Yantou, à 2 000 mètres d’altitude, 800 mu de pêches d’hiver attendaient d’avoir accès à un plus haut rendement. Shao Xingwen, jeune talent de 33 ans travaillant dans les vergers, est alors rentré à Dongchuan pour créer son entreprise il y a 5 ans. Ayant une expérience dans le domaine du transport, il a recherché activement de nouvelles méthodes pour créer des revenus, et a ainsi introduit, de la ville de Kaiyuan, la « pêche d’hiver chinoise nº2 », en effectuant une restructuration industrielle qui relie la cellule du Parti, la coopérative, la base de production et les agriculteurs. Ce jeune homme a beaucoup contribué au développement du district.

 

Parmi les talents qui reviennent travailler à Dongchuan, il y a aussi une jolie fille de l’ethnie yi qui s’appelle Maka. Elle a fermé, il y a trois ans, sa maison de santé qu’elle gérait depuis dix ans, et a décidé de rentrer à Dongchuan pour ouvrir un hôtel familial. En janvier 2018, avec son ami, elle a créé le site touristique « village clôturé des Yi de Qiangu », ce qui a permis de promouvoir le développement économique à travers le tourisme tout en aidant 261 foyers pauvres.

 

En entrant dans ce « village clôturé », on peut voir immédiatement des constructions pittoresques du style des Yi ; étant debout sur le pont en verre « Sixiang (penser à sa ville natale) » de 300 mètres et regardant vers le canyon, on peut sentir la beauté idyllique des montagnes, des rivières et de la nostalgie. Cependant, les efforts de Maka et les difficultés qu’elle a surmontées pour créer son entreprise restent encore peu connus des gens. Pour obtenir le succès d’aujourd’hui, cette jeune fille, est restée toute seule dans les montagnes pendant deux ans, et cette persistance vient justement de son amour profond pour ce sol rouge.

 

La coopération Est-Ouest

 

La collaboration entre les régions de l’Est et de l’Ouest dans la lutte contre la pauvreté est l’occasion d’accélérer le développement économique de Dongchuan et de promouvoir l’élimination ciblée de la pauvreté. En 2019, les fonds d’aide financière mis en place pour la collaboration Est-Ouest sur la réduction de la pauvreté de Dongchuan se sont élevés à 50,4 millions de yuans, 13 projets collaboratifs ont été mis en œuvre ; la valeur des dons cumulés en provenance des administrations, des entreprises et de toutes les secteurs de la société de Shanghai sont d’environ 10 millions de yuans.

 

La coopération Est-Ouest et l’aide apportée dans la lutte contre la pauvreté, représentées par l’arrondissement de Putuo à Shanghai, se sont concrétisées par un soutien financier et technique pour Dongchuan et ont également entraîné des changements dans les concepts du développement des villages locaux.

 

En 2019, Dongchuan a donné une réponse satisfaisante à la réduction de la pauvreté. Le journaliste a vu les résultats littéralement « écrits » sur les visages souriants du peuple. Mais en même temps, ils savent que le fait de se débarrasser de la pauvreté ne marque pas la fin de ce fléau, mais un nouveau point de départ. La stabilisation des résultats et la prévention contre le retour à la pauvreté deviennent pour Dongchuan une nouvelle perspective du travail de lutte contre la pauvreté dans l’avenir.

 

WEI BO est journaliste de China.org.cn

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号