Accueil>Focus sur la Chine

Des robots pour aider les seniors ?

2019-08-02 15:46:00 Source:La Chine au présent Auteur:WANG ZHE
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

 
WANG ZHE*

 

De quoi avez-vous le plus besoin lorsque vous vieillissez, que vous ne pouvez plus vous déplacer et que vous avez besoin d’assistance pour tout ?

 

« De la dignité ; je ne veux pas déranger les autres. Je veux me lever sans aide, aller aux toilettes tout seul, marcher jusqu’au salon pour manger, je veux pouvoir sortir me balader ... »

 

Voilà un problème auquel chaque famille est un jour ou l’autre confrontée. Permettre aux personnes âgées de vivre paisiblement, c’est l’objectif ultime de l’équipe de recherche qui imagine des robots afin de veiller sur les seniors.

 

Selon les données du ministère des Affaires civiles, la population âgée de plus de 60 ans représente en Chine près de 240 millions d’individus. En avril 2016, le ministère de l’Industrie et de la Technologie de l’information, la Commission nationale pour le développement et la réforme ainsi que le ministère des Finances ont conjointement publié un Plan de développement de l’industrie des robots (2016-2020). Ce plan propose notamment l’utilisation de robots dans le secteur des services aux personnes âgées d’ici cinq ans. En mai de la même année, plusieurs robots humanoïdes ont fait leur entrée dans des établissements de soins pour personnes âgées, amorçant une nouvelle ère où des robots prendront soin des seniors.

 

En mai 2016, le centre d’aide sociale de Hangzhou a ainsi été la première institution à expérimenter la mise en service de robots intelligents appelés « Atie ». Ces robots, conçus par une société de technologie de Hangzhou, sont supposés remplir des fonctions d’assistance, de discussion vocale, de diagnostic et de traitement à distance, etc. Ils peuvent inspecter de jour comme de nuit le lieu de résidence de personnes âgées, surveiller leurs conditions de vie et remplacer l’accompagnement et l’inspection quotidienne des aides-soignants. En outre, ils peuvent aussi contribuer au bonheur et au divertissement des personnes âgées en bavardant avec elles, en chantant, dansant, etc...

 

Dans le même esprit, un centre de soins pour personnes âgées de Guangzhou a également mis en place un robot intelligent appelé « Xiaokang », développé par une société de technologie du Guangdong. « Xiaokang » peut effectuer une reconnaissance faciale, ce qui permet une identification rapide et active sur la base de données de visages préalablement enregistrées. Ce robot peut également établir une communication ciblée sur les émotions, et grâce à ses capteurs PM2,5 de haute précision et ses capteurs en méthanal et de température et d’humidité, il peut surveiller en temps réel l’environnement de l’établissement pour personnes âgées.

 

Les robots à destinations des personnes âgées ont besoin d’être plus pratiques

 

La vidéo d’un robot accompagnant une personne âgée jusqu’à sa fin de vie a fait un carton sur Tik Tok, avec plus de 30 millions de vues. Les robots destinés à soigner les personnes âgées sont passés progressivement du concept à la réalité. Ils ont tout d’abord été créés afin de fournir aux personnes âgées des services auxiliaires tels que des soins du corps et des soins médicaux, ce qui représente sans aucun doute un progrès considérable et une perspective de marché très large. Une enquête menée par des journalistes a toutefois révélé que dans la situation actuelle, l’utilisation de ces robots n’est pas optimale.

 

Grâce aux interviews réalisées, les journalistes ont appris que les robots « Atie » utilisés dans le centre d’aide sociale de Hangzhou en 2016 ne satisfaisaient pas les usagers. Les personnes âgées reprochent à ces robots leur manque « d’humanité ». « Au cours de l’utilisation des robots, nous avons constaté que notre travail n’était pas compatible avec ces derniers. Après tout, un robot n’est pas un être humain. Dans certains cas, la manière dont les robots traitent les choses est très mécanisée et ne peut donc pas remplacer un médecin ou une infirmière pour surveiller le patient. Des cas ridicules sont aussi survenus. » Selon des informations, le centre d’aide sociale ne collabore plus avec l’entreprise des robots « Atie ». Par ailleurs, le robot « Xiaokang » ne s’en sort pas mieux car il ne remplit pas sa fonction de soins aux seniors de façon satisfaisante. Pour le moment, seule sa fonction de surveillance de l’environnement fonctionne bien.

 

Xie Xiaodong, responsable depuis de nombreuses années d’une compagnie de gestion des investissements dans les soins de santé aux personnes de troisième âge, a déclaré aux journalistes que les gens étaient tout au long de leur vie des êtres émotifs et que les personnes âgées avaient besoin de communiquer avec les autres. Or, de ce que l’on peut constater dans la pratique, les conditions de développement technique de ces robots d’assistance aux personnes âgées ne leur permettent pas de vraiment communiquer avec ces dernières sur le plan émotionnel, ils ne peuvent donc pas combler le fossé créé par l’absence de proches.

 

« Les robots ont leurs limites : que devrait-il se passer si un vieil homme avait un accident provoqué par le dysfonctionnement d’un robot? » Zhang Jie s’intéresse beaucoup aux robots d’assistance aux personnes du troisième âge. Elle pense que ces robots devraient être améliorés sur des fonctions spécifiques plutôt que sur la communication dite émotionnelle. « Bien que ces robots soient très populaires, ce serait une illusion scientifique de croire qu’il peuvent remplacer la famille. » Gan Zhongxue, président du Zhejiang Robot Industry Group et président de l’Institut de recherche sur l’industrie de fabrication intelligente de Ningbo, a déclaré dans une interview que la conception des robots devrait être plus intelligente et plus humaine grâce à l’expérience de l’interaction entre l’homme et la machine. Il reste encore un long chemin à parcourir.
 
À Francfort (en Allemagne), les personnes âgées d’une maison de retraite locale ont fait preuve d’une grande curiosité à l’égard des robots Peppa et Pepperl produits au Japon qu’on leur a présentés.

 

Le marché des robots destinés à prendre soin de personnes âgées aura un avenir prometteur

 

Suite à la Conférence mondiale de la robotique qui s’est achevée en mai à Beijing et à la 6e édition de China Robotop et Sommet sur le talent de l’économie intelligente qui a eu lieu à Yuyao, ville district sous la juridiction de Ningbo dans la province du Zhejiang, les journalistes ont remarqué que l’engouement pour les robots n’a pas diminué mais s’est tourné vers un champ d’application plus pratique.

 

« Bai Ze », le robot de soins intelligents développé par l’Institut de recherche sur les robots intelligents de Ningbo, est la version réelle de « BayMax ». Il est très intelligent et sa principale compétence est de pouvoir aider les personnes âgées dans leurs déplacements et de les assister quand ils sont aux toilettes. « Bai Ze » est un robot en alliage d’aluminium de 120 kg. Recouvert d’une enveloppe souple en cuir, on peut tout à fait lui faire un câlin.

 

Dans les films, les exosquelettes robotisés peuvent transformer les gens ordinaires en Iron Man. Dans la réalité, de nombreuses entreprises utilisent des exosquelettes pour permettre à des personnes qui en ont perdu la capacité de remarcher et ainsi améliorer leur qualité de vie tout en reconstruisant leur « dignité ».

 

Lors de la 6e édition de China Robotop, le fondateur d’une société d’exosquelettes a déclaré aux journalistes : « Il y a plusieurs personnes âgées dans ma famille. Après avoir perdu la capacité de bouger leurs membres inférieurs, ils ne pouvaient plus que rester couchés, souffrant physiquement et mentalement, nourrissant même parfois des idées de suicide. Cela m’a profondément touché. Leur donner la possibilité de se lever à nouveau vaudrait mieux que n’importe quel remède miraculeux. » Il a ajouté que ses robots utilisaient des technologies d’ergonomie, de bionique, de robotique et de fusion d’informations multi capteurs, et qu’il pouvait, sur la base de la théorie de la « plasticité nerveuse centrale », proposer une paire de jambes « en bonne santé » aux personnes âgées souffrant de dysfonctionnement moteur des membres inférieurs. Les robots peuvent par conséquent les aider à effectuer des mouvements complexes, comme aller aux toilettes et descendre les escaliers, mais également les aider à suivre une formation de rééducation, en toute sécurité. « À l’avenir, nous pourrons proposer un prix qui soit accessible aux familles moyennes, de plus l’intelligence artificielle peut être utilisée pour cibler les différentes fonctions à mettre en place pour les personnes âgées. »

 

Pan Yunhe, académicien de l’Académie chinoise d’ingénierie, a déclaré dans une interview que pour le moment, le domaine de la robotique évolue constamment vers une tendance à l’interaction entre l’homme et la machine. Cette tendance se renforce et les dispositifs portables qui nécessitent une technologie de l’IA se développent rapidement. La mise en œuvre du Plan de développement de l’intelligence artificielle de nouvelle génération est une opportunité importante. Le marché des robots d’assistance aux personnes âgées devrait donc bientôt être en pleine expansion.

 

*WANG ZHE est journaliste pour China Reports.

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号