Accueil>Focus sur la Chine

La collecte des déchets via Internet

2019-05-06 13:54:00 Source:La Chine au présent Auteur:YANG YUHUA, CHEN SHANGYING et LIU FANGQIANG
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Le 18 mars 2019, un habitant de Shanghai utilise une machine de tri et de recyclage intelligente.

 

YANG YUHUA, CHEN SHANGYING et LIU FANGQIANG*

 

Avec Internet tout est différent. Les changements qu’il implique pénètrent tous les aspects de la vie quotidienne des Chinois, y compris le traitement des déchets dans son environnement proche.

 

Le défi du nettoyage des ordures 

 

Sur les réseaux sociaux chinois est apparu récemment le défi du nettoyage des ordures. « Chercher d’abord un endroit que l’on considère comme à nettoyer, le photographier et ensuite on le nettoie. On prendra une nouvelle photo de cet endroit devenu propre et on postera les photos avant et après sur Internet. » Au début, le défi a été lancé à l’étranger puis il a immédiatement soulevé l’engouement des internautes chinois. Nombre d’entre eux ont décidé de le relever. Des montagnes aux bords de la mer, des rues urbaines à l’autoroute Sichuan-Tibet, les terrains pour relever ce nouveau type de défi sont partout.

 

« Le terrain près de la cantine d’une usine est couvert d’ordures depuis longtemps. Avec le retour des beaux jours, la chaleur augmente constamment et ces ordures dégagent une odeur nauséabonde. Nous avons donc décidé de relever le défi. » C’est le message laissé par un internaute de la ville de Nanchang (capitale du Jiangxi), qui l’a accompagné d’une vidéo montrant tout le processus du défi. Le 20 mars dernier, ces neuf internautes ont ramassé et mis les ordures dans 37 sacs en trois heures.

 

Les participants au défi ont raconté qu’ils avaient expérimenté la pénibilité de ce travail et qu’ils réfléchiraient désormais sur la manière de bien protéger l’environnement. Selon eux, poster les photos avant et après leur apporte une vraie satisfaction et c’est aussi une expérience de partage sympathique.

 

 

Le tri des déchets promu par Internet

 

En plus de ce défi du nettoyage des ordures, la forte capacité de mobilisation d’Internet a transformé le tri des déchets en une mode virale en Chine.

 

« Pas besoin d’aller loin, il suffit d’utiliser son portable pour récupérer une bouteille. » Si l’on est connecté sur Bianlixia, un compte public WeChat, on peut tout de suite lire le message. À la différence des déchetteries du coin où les ordures s’entassent, cette plate-forme invisible de collecte compte au total 30 000 abonnés. Les citoyens peuvent prendre des déchets recyclables chez eux à travers cette plate-forme et obtenir des récompenses telles qu’un bidon de lessive ou un tube de crème pour les mains.

 

À Hefei, capitale de l’Anhui, Mme Cui avait accumulé beaucoup de cartons à cause de ses achats en ligne pendant la fête du Printemps. Elle a posté les photos de ses cartons sur une autre plate-forme Alipay et a réservé la récupération de ces cartons. Le lendemain, des employés d’une société spécialisée dans la récupération des déchets sont venus chez elle pour récupérer les 4,8 kg de cartons.

 

Bianlixia et Alipay explorent des nouvelles méthodes de promotion du tri des déchets à travers Internet. L’une des premières villes pilotes du tri obligatoire des déchets, Hefei, dans le centre de la Chine, a décidé d’introduire ces nouvelles méthodes après une année difficile pour le promouvoir.

 

Début 2019, la ville a ouvert une coopération avec Alipay et lancé la plate-forme « un clic pour collecter » destinée à la collecte des déchets triés. Si les abonnés entrent leur adresse, la date et la catégorie des déchets, les employés pourront récupérer ces déchets triés à domicile. Après avoir mesuré le poids des déchets et calculé le prix, la somme sera inscrite sur le compte des abonnés.

 

Sur la plate-forme de récupération d’Alipay, des électroménagers, du papier, des plastiques, des verres, des tissus, des objets non métaux sont classés. Les électroménagers et les meubles usés seront rachetés aux prix en cours ; des déchets de faible valeur comme les journaux et les bouteilles en plastique peuvent être convertis en points calculés. On peut les échanger contre des œufs ou du riz. Les récompenses peuvent encourager plus de personnes à participer aux activités de protection de l’environnement.

 

En plus, beaucoup de jeunes veulent échanger ces points calculés contre de l’énergie carbone pour participer à une activité d’intérêt public qui vise à soutenir le reboisement dans le nord-ouest de la Chine.

 

Le responsable de la plate-forme de récupération d’Alipay a révélé que cette dernière a déjà fonctionné dans plus de 30 000 quartiers résidentiels répartis dans une dizaine de villes du delta du Yangtsé, comme Shanghai, Hefei, Hangzhou et Nanjing. Le nombre des utilisateurs dépasse 100 000, dont la plupart sont des jeunes âgés de 18 à 35 ans.

 

Internet a rendu le tri des déchets plus facile. Les entreprises en ligne assistent le gouvernement dans la résolution du problème du tri des déchets et ont aidé à la fusion entre le réseau de collecte des ressources recyclables et le réseau de collecte des ordures triées dans les villes. Le taux de participation des citoyens au tri des déchets et le taux d’utilisation des déchets recyclables ont augmenté.

 

Selon le Rapport des statistiques sur le développement d’Internet en Chine publié récemment, le nombre des internautes chinois a atteint 829 millions de personnes, dont 817 millions sont des utilisateurs de portables. Si la plupart d’entre eux peuvent participer au modèle « Internet + tri des déchets », la récupération des déchets ne constituera plus un problème.

 

« Actuellement, les plates-formes de récupération des déchets couvrent une quarantaine de quartiers résidentiels de Hefei. D’ici la fin 2019, 3 000 quartiers résidentiels dans toute la ville seront couverts par ces plates-formes », prévoit Li Dayong, directeur chargé de la propreté de l’environnement du Bureau de l’administration urbaine et de l’application des lois de Hefei. En profitant de ses avantages, Internet a transformé la récupération des déchets en une nouvelle mode pour donner plus de moyens aux gens ordinaires de participer à la protection de l’environnement.

 

*YANG YUHUA, CHEN SHANGYING et LIU FANGQIANG sont journalistes de l’agence de presse Xinhua.

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号