Accueil>Opinions

L’ouverture de la Chine fournit des opportunités à la croissance de l’économie mondiale

2018-07-31 10:42:00 Source:La Chine au présent Author:WANG SHOUWEN
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
Le 5 juillet 2018, dans la zone de libre-échange internationale de Djibouti, dirigée par le groupe China Merchants,
se tient une cérémonie d’ouverture. Cette zone permettra de stimuler le développement économique du pays.
 
WANG SHOUWEN*

 

Depuis le lancement de la politique de réforme et d’ouverture de la Chine en 1978, en particulier depuis son adhésion à l’OMC en 2001, la Chine et le monde ont connu beaucoup de changements. Mais une chose est constante : c’est le fait que la Chine s’en tient toujours au concept de coopération et d’ouverture pour réaliser le gagnant-gagnant avec tous les autres pays. Dans le contexte de la mondialisation, tout en se concentrant sur son propre développement, la Chine apporte d’importantes opportunités à la croissance de l’économie mondiale et des avantages tangibles à ses partenaires commerciaux.

 

La Chine fournit un large marché aux produits et services de tous les pays. De 2001 à 2017, dans le commerce des marchandises, le chiffre des importations de la Chine a connu une croissance annuelle moyenne de 13,5 %, soit le double de la moyenne mondiale. En 2017, le volume des importations de marchandises de la Chine représentait 12,8 % du volume total des importations mondiales. Dans le commerce des services, de 2001 à 2017, les importations de services de la Chine ont connu une croissance annuelle moyenne de 16,7 %, soit 2,7 fois plus que la moyenne mondiale. En 2017, les importations de services de la Chine représentaient près de 10 % de celles mondiales, avec un déficit de 239,5 milliards de dollars.

 

Les entreprises à investissements étrangers (EIE) ont eu des possibilités de développement sans précédent. En 2017, le volume global d’import-export des EIE en Chine occupait une proportion de 44,8 % du total des importations et exportations de la Chine. Leur chiffre d’affaires a dépassé 5 000 milliards de dollars en 2016, soit une croissance annuelle de 15,8 % par rapport à 2001.

 

Concernant les entreprises américaines en Chine, en 2016, leur chiffre d’affaires sur le marché chinois s’élevait à 600 milliards de dollars, contre 45 milliards en 2001.

 

D’après la dernière enquête de la Chambre de commerce et d’industrie de l’UE, la situation des entreprises européennes en Chine a continué de s’améliorer en 2017. 66 % des entreprises ont eu des revenus supérieurs à ceux de 2016, et 93 % d’entre elles ont vu leurs revenus augmenter.

 

De plus en plus d’entreprises chinoises « sortent du pays » et recherchent la coopération gagnant-gagnant avec leurs homologues. Cette année marque le 5e anniversaire de l’initiative « la Ceinture et la Route » proposée par le président Xi Jinping. Ces cinq dernières années, restant fidèle au principe de « concertation, synergie et partage », le gouvernement chinois a activement favorisé l’association de « la Ceinture et la Route » aux stratégies de développement d’autres pays. À la fin de l’année 2017, les entreprises chinoises avaient construit 75 zones de coopération économique et commerciale dans les pays concernés, et payé plus de 1,6 milliard de dollars aux pays hôtes, créant 220 000 emplois pour la population locale.

 

Le taux des droits de douane a baissé continuellement et sensiblement. À la fin de l’année 2017, la Chine a baissé le tarif douanier de plus de 900 catégories de produits et le taux moyen d’imposition pondéré par le commerce a chuté à 2,4 %. Après le discours prononcé par Xi Jinping lors du Forum de Boao pour l’Asie en avril 2018 dans lequel il a annoncé la réduction des droits de douane des produits importés, la Chine a encore baissé, de mai à juillet 2018, le tarif douanier de 1 695 catégories de produits. Pour la voiture, le tarif de la nation la plus favorisée est passé de 25 % et 20 % à 15 %, et celui des pièces détachées automobiles, de 25 % à 6 %.

 

La première Exposition internationale des importations sera organisée en Chine en novembre prochain. Il s’agit d’une plate-forme lancée par la Chine, avec la participation de plus de 100 pays. Je voudrais profiter de cette occasion pour réitérer l’invitation de la Chine aux membres de l’OMC, et leur souhaiter la bienvenue en Chine.

 

L’accès des investissements étrangers au marché est constamment élargi. Le 28 juin, la Chine a publié la liste négative pour l’accès des investissements étrangers au marché ; les mesures restrictives imposées aux investisseurs étrangers sont passées de 63 à 48.

 

Nous avons promu la mise en œuvre pragmatique de l’Accord de facilitation du commerce. Au niveau des douanes en Chine, le temps de dédouanement des marchandises importées a été réduit à moins de 20 heures, et celui des marchandises exportées à moins de deux heures. Le système du « guichet unique » pour le commerce international couvre tout le territoire. Dans l’acquittement de l’accord, 94,5 % des mesures de la catégorie A ont été mises en application, et les quatre de la catégorie B seront appliquées après la période de transition de trois ans.

 

Le rythme de la construction des zones pilotes de libre-échange a été accéléré. En mars 2017, sept nouvelles zones pilotes de libre-échange dont celles dans le Liaoning et dans le Zhejiang ont été créées. En avril 2018, la Chine a annoncé son soutien à la construction des zones pilotes de libre-échange dans toute l’île de Hainan et l’établissement progressif d’un port de libre-échange. Le 30 juin 2018, la nouvelle liste négative pour l’accès des investissements étrangers au marché qui est spécialement appliquée aux zones pilotes de libre-échange a été publiée. Cette liste est applicable à plus de domaines par rapport à la liste du 28 juin.

 

Le système commercial multilatéral est confronté à de graves défis. Nous appelons les membres de l’OMC à défendre fermement les principes de base et les valeurs essentielles du système commercial multilatéral : le traitement de la nation la plus favorisée, le traitement national, le traitement spécial et différencié des pays en développement, et nous nous opposons à l’hégémonie commerciale, au protectionnisme et à l’unilatéralisme. Nous exhortons à sortir de l’impasse concernant l’élection supplémentaire devant l’Organe d’appel de l’OMC, et à résoudre les menaces systématiques qui pèsent sur l’OMC et sont causées par les actions unilatéralistes au titre des sections 232 et 301.

 

À l’occasion du 40e anniversaire de la réforme et l’ouverture, la Chine tient à réaffirmer qu’elle mettra en œuvre fermement de nouveaux concepts de développement, approfondira la réforme dans tous les domaines et s’efforcera, à travers une ouverture plus large, plus énergique et d’un niveau plus élevé, de construire une communauté de destin aux intérêts fusionnés et interdépendants avec tous les pays pour promouvoir le développement commun.

 

La Chine continuera de soutenir fermement le système commercial multilatéral, d’assumer avec les membres de l’OMC la responsabilité qu’exige notre époque et de combattre ensemble les problèmes qui se posent dans le processus de la mondialisation économique, afin que toutes les économies, toutes les couches et catégories sociales partagent ensemble les opportunités et avantages apportés par la mondialisation.

 

 

﹡WANG SHOUWEN est vice-ministre du Commerce. (Extrait du discours prononcé par Wang Shouwen dans la réunion du premier jour du 7e examen des politiques commerciales de la Chine par l’OMC)

 

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号