Accueil>Opinions

La lutte contre la pauvreté ne doit pas manquer sa cible

2018-07-02 15:59:00 Source:La Chine au présent Author:HUANG CHENGWEI
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
Le 2 juin 2018, des paysans récoltent des oreilles de Judas (champignons) dans un centre
créé par le programme de lutte contre la pauvreté du village de Tong- shengguan (Hubei).
 
 
HUANG CHENGWEI*

 

En Chine, l’éradication de la pauvreté dans la nouvelle ère a réalisé des progrès décisifs, fondamentalement attribuables à la pensée de la lutte contre la pauvreté avancée par Xi Jinping, qui fait office de ligne directrice et de plan d’action pour vaincre la misère. Comme l’ont vérifié la théorie et la pratique, le principe d’assistance ciblée aux démunis est l’axe qui sous-tend la lutte contre la pauvreté telle que la conçoit Xi Jinping.

 

Comprendre le sens profond de cet axe  de lutte ciblée

 

En novembre 2013, le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, Xi Jinping, a proposé pour la première fois le concept d’assistance ciblée aux démunis lors de son inspection au village de Shibadong (province du Hunan). Dans son intervention, il a souligné que, « pour lutter contre la pauvreté de manière ciblée, il faut tenir compte des faits réels et des conditions locales, plutôt que de scander des slogans et de se fixer des objectifs hors d’atteinte ». Xi Jinping a poursuivi en donnant à plusieurs reprises des instructions importantes concernant l’assistance ciblée aux plus démunis. « Le ciblage est aujourd’hui la clé pour lutter contre la pauvreté. Il ne faut pas recourir à des mesures trop générales, vagues et imprécises. » « La réussite ou l’échec de notre combat face à la pauvreté dépend entièrement du ciblage. Il convient de déterminer les causes profondes de la misère, affiner le ciblage à tous les niveaux, puis prendre les mesures adéquates pour permettre aux personnes véritablement dans le besoin de s’extirper de la pauvreté. Il faut veiller à prévenir l’attitude parfois attentiste des démunis, à ne pas agir dans la précipitation et à ne pas chercher à acquérir un certain renom aux dépens de l’assistance réelle aux plus défavorisés. » « Il faut accroître le financement et le nombre de projets visant à aider les plus démunis et à éradiquer la pauvreté de manière ciblée. Il y a lieu d’adopter des mesures prenant en considération les conditions de vie réelles des villages, des ethnies et des foyers, afin de lutter efficacement contre la pauvreté. » « Il faut élever le principe d’appliquer une assistance ciblée aux démunis et une éradication précise de la pauvreté au rang de stratégie fondamentale. »

 

L’idée de Xi Jinping d’apporter une assistance ciblée aux démunis ne cesse de s’étoffer à mesure que progresse le travail de lutte contre la pauvreté. Dorénavant, elle se traduit par cette stratégie systématique, complète, logique et bien définie d’aider les plus défavorisés et d’éradiquer la pauvreté de manière ciblée. Cette stratégie, grande nouveauté dans la conception de la lutte contre la pauvreté, suit la méthodologie qui consiste à faire correspondre objectifs et problèmes ainsi que stratégies et opérations. « Aider ceux qui sont réellement dans le besoin et lutter véritablement contre la pauvreté » : tel est l’objectif de travail fixé dans le cadre de cette stratégie ; définir précisément les catégories défavorisées à aider, les projets devant voir le jour, l’utilisation des fonds, les mesures à mettre en œuvre au profit des foyers démunis, le rôle des responsables au sein des villages et les résultats à obtenir en matière de réduction de la pauvreté : telle est l’exigence fondamentale au cœur de cette stratégie fournissant une orientation et des points d’application dans la lutte contre la pauvreté ; permettre aux plus pauvres de sortir de cet état à travers cinq mesures, à savoir développer la production, favoriser le déplacement des habitants de villages pauvres vers des régions favorisées par la nature, soutenir la compensation écologique, développer l’éducation et garantir des prestations sociales : telle est la voie à suivre pour concrétiser cette stratégie, indiquant les tâches importantes en vertu de la lutte contre la pauvreté ; répondre aux quatre problématiques (Qui aider ? Qui doit aider les personnes démunies ? Comment lutter contre la pauvreté ? Comment prévenir la réapparition de la pauvreté ?) : tels sont l’objectif et le plan d’action derrière cette stratégie. Au bout du compte, tous les points mentionnés ci-dessus composent un modèle scientifique permettant de gérer la pauvreté.
 
 
Les versions française et chinoise du livre du président Xi Jinping Sortir de la pauvreté

 

Comprendre la théorie par la pratique

 

La pratique peut être à la source de la théorie. En effet, l’idée de Xi Jinping en matière de lutte contre la pauvreté découle de son parcours de vie : son expérience particulière de « jeune instruit » pendant sept ans, ses divers postes au sein de gouvernements locaux en milieu rural, ses actions concrètes pour la réduction de la pauvreté depuis la prise de ses fonctions de secrétaire général du Parti communiste chinois et de chef de l’État. Le dossier « L’assistance ciblée aux démunis à Ningde », articulé autour de quatre histoires, décrit sous plusieurs angles comment Xi Jinping a mis en application très tôt son idée de lutte ciblée contre la pauvreté.

 

L’article intitulé Les Tankas, un peuple heureux raconte toute la procédure suivie pour régler le problème de logement des Tankas. Xi Jinping a fait le nécessaire pour résoudre les difficultés de ce peuple et installer ces boat-people dans des appartements décents. En migrant ainsi, ceux-ci cherchent à sortir de la pauvreté, mais ce n’est qu’un début. Le gouvernement doit encore assurer à ces gens une source économique stable dans le cadre de l’éradication ciblée de la pauvreté.

 

L’article intitulé Le renouveau du village de Chixi narre l’histoire d’un village pauvre et reculé de l’ethnie she. Sur la première décennie, le village a pris des mesures locales de lutte contre la pauvreté ; sur la deuxième décennie, une politique de déplacement des habitants vers des zones moins isolées a été mise en œuvre ; sur la troisième décennie, le village a misé sur le tourisme et le secteur industriel. Chixi est ainsi entré dans une voie de développement touristique, agricole, culturel et écologique. Cette voie applique à la lettre l’idée de Xi Jinping de mener une lutte ciblée contre la pauvreté qui tient compte des conditions locales, repose sur les politiques émises par les villages, aide les plus démunis et libère les forces endogènes de la population.

 

L’article intitulé Le thé, cet « or vert » du village de Xiadang expose « Le goût de la campagne », programme de lutte contre la misère par le biais de la culture du thé. Le village de Xiadang a ainsi instauré un nouveau modèle de réduction ciblée de la pauvreté mettant en jeu plusieurs facteurs : Internet, Internet des objets, agriculture traditionnelle, constitution en coopérative.

 

L’article intitulé Nanping, un exemple de réduction de la pauvreté présente la pratique réussie de la lutte contre la pauvreté au travers de la culture des vignes et des bambous. Cet exemple prouve qu’il convient d’exploiter les atouts spécifiques des villages pour combattre la pauvreté. Il faut transformer les avantages écologiques et avantages en termes de ressources en avantages industriels et économiques. De même, l’essor industriel peut vraisemblablement devenir une stratégie fondamentale dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

 

La lutte contre la pauvreté est entrée dans une phase cruciale en Chine. À la lumière de la pensée de Xi Jinping à ce propos, toutes les localités et autorités prennent pour principe fondamental d’opérer un « ciblage », quelque soit la tâche : inscrire des habitants sur la liste des personnes pauvres, intensifier les conseils aux villages pauvres, adapter l’assistance au type de pauvreté, se concentrer sur les zones les plus défavorisées, accroître les investissements dans la lutte contre la pauvreté, gérer les fonds y afférents, renforcer l’évaluation du travail accompli, régler les procédures de retrait des listes des personnes sorties de la pauvreté. Toutes ces mesures ciblées, permettront combinées entre elles, de mener un travail plus efficace en matière de lutte contre la pauvreté. En conclusion, l’« assistance ciblée », continuité à l’échelle nationale et dans la nouvelle ère de l’idée que Xi Jinping appliquait déjà au Fujian, incarne un modèle de gouvernance scientifique et moderne de la Chine.

 

Comprendre les composantes clés de l’assistance ciblée aux démunis

 

Pour gagner le combat décisif contre la pauvreté, il faut suivre la stratégie fondamentale consistant à apporter une assistance spécifique à chaque région et à chaque catégorie sociale, ce qui représente un travail systématique et de longue haleine. Alors, quelles sont les composantes clés pour comprendre cette stratégie ?

 

La condition sine qua non : changer de conception. Il faut bien comprendre l’idée de Xi Jinping dans ce domaine, ne pas renoncer à la stratégie proposée en raison des obstacles rencontrés lors de son application et prévenir les mesures trop vagues.

 

La fondation : identifier précisément les plus démunis. Il faut remettre aux plus démunis une carte spéciale pour enregistrer leurs informations, assurer une couverture sociale à toutes ces personnes et mettre en place un mécanisme de retrait afin de radier des listes des personnes pauvres ceux qui parviennent à sortir de la misère. Il convient de renforcer le partage et l’analyse des Big Data pour optimiser la prise de décisions stratégiques et l’administration générale. Il y a lieu de faire jouer au peuple un rôle fondamental dans l’identification des plus pauvres, tout en promouvant le degré et la capacité de participation des masses et en libérant leurs forces endogènes.

 

La clé : donner aux villages davantage de moyens pour aider les plus démunis. Il faut améliorer l’élection et le travail d’administration du premier secrétaire du village et de son équipe dans les zones rurales défavorisées, pour tenter de résoudre les problèmes de compétences médiocres, de gestion peu scrupuleuse, de style de travail laxiste et de garanties insuffisantes. Il convient d’ajuster la formation des cadres au rôle précis qu’ils devront jouer dans les villages.

 

Le noyau : mettre en œuvre une politique ciblée. Il faut promouvoir fermement la politique en cinq mesures au profit des villages, foyers et habitants pauvres. Il convient d’établir des mécanismes de réduction de la pauvreté dans le secteur industriel, de mobiliser efficacement les organisations populaires pour la lutte contre la pauvreté, d’aider les pauvres à sortir de leur état de misère en s’appuyant sur l’essor industriel et la hausse de l’emploi. Que ce soient les diverses mesures politiques de lutte contre la pauvreté, la collaboration des régions de l’Est et de l’Ouest en la matière, la réduction ciblée de la pauvreté et la réduction de la pauvreté sociale, tous doivent se focaliser sur les zones et les catégories les plus durement frappées par la pauvreté. Il est nécessaire également de dresser le bilan de toutes les méthodes efficaces en matière de réduction ciblée de la pauvreté et d’en faire la promotion.

 

La garantie : assurer un retrait ciblé des inscrits sur les listes des personnes pauvres. Il faut, suite à une évaluation des critères et procédures stricts en vigueur, veiller à ce que les résultats de la réduction de la pauvreté soient concrets et permanents. Pour réhabiliter les districts, villages et habitants défavorisés, il convient de maintenir les politiques pertinentes en matière de lutte contre la pauvreté, même dans les périodes difficiles, afin d’établir un mécanisme à long terme apte à enrayer la pauvreté. Il est urgent de promouvoir conjointement réduction ciblée de la pauvreté et développement socio-économique, tout en mettant en corrélation combat contre la pauvreté et mise en œuvre de la stratégie de revitalisation rurale.

 

*HUANG CHENGWEI est directeur et chercheur du Centre national d’éducation et de communication pour la réduction de la pauvreté, relevant du Bureau du groupe dirigeant de la réduction de la pauvreté et du développement du Conseil des affaires d’État.

 

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号