Accueil>Opinions

Aborder le monde avec un esprit d’ouverture

2018-05-02 13:24:00 Source: Author:HOU RUILI, membre de la rédaction
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit

« Je voudrais vous faire remarquer que la Chine ne fermera pas ses portes au reste du monde, mais les ouvrira encore plus grandes », a déclaré le président chinois Xi Jinping dans son discours pour la cérémonie d’ouverture de la conférence annuelle du Forum de Boao pour l’Asie le 10 avril 2018.

La Chine recherche un développement économique de haute qualité. Les capitaux étrangers, qui alimentaient autrefois un commerce de transformation relativement centralisé, alimentent aujourd’hui les secteurs des service et de l’industrie manufacturière haut de gamme. Dans son discours au Forum de Boao, le président Xi Jinping a mis l’accent sur l’accélération de l’ouverture de secteurs tels que la finance, l’automobile et l’assurance.

En profitant de l’expérience menée dans les zones de libre-échange, la finance chinoise s’ouvre progressivement. L’an dernier, la filiale de Fidelity en Chine est devenue le premier établissement de capital-investissement à capitaux étrangers ayant le droit de collecter des fonds et d’investir dans le marché boursier des actions A en Chine. Les sociétés fondées par UBS et BNY Mellon Western Fund Management dans la zone de libre-échange de Shanghai ont été approuvées comme gestionnaires de fonds de capital-investissement. Aujourd’hui, la zone de Lujiazui à Shanghai est devenue un centre financier mondial et attire des sociétés internationales de gestion d’actifs qui veulent développer leurs affaires en Chine. Dans la continuité du Forum de Boao, une série de mesures seront mises en application cette année. Elles visent à assouplir les limites de la participation des entreprises étrangères dans les banques, les valeurs mobilières et les compagnies d’assurance, et à renforcer l’interconnexion entre les bourses de Shanghai et de Londres. Dans les cinq années à venir, la Chine libéralisera pour l’essentiel les investissements étrangers sur le marché financier.

Les entreprises automobiles étrangères qui envisagent de s’installer en Chine, notamment Tesla, seront les premières à bénéficier de l’assouplissement des limites sur la participation des entreprises étrangères. Elles devraient pouvoir développer leurs affaires en Chine sous forme de sociétés à capitaux étrangers. Parallèlement, les droits de douane appliqués aux automobiles importées descenderont à 25 %.

Tout en travaillant pour une croissance de haute qualité, le peuple chinois commence à rechercher une meilleure qualité de vie. Il constituera un énorme marché de consommateurs ouvert sur l’intérieur et sur l’extérieur du pays. Le président Xi Jinping a indiqué dans son discours au Forum de Boao que la Chine prendrait l’initiative d’augmenter ses importations, sans favoriser à tout prix une balance favorable, et qu’elle réduirait le coût des produits concernés. Cela permettra non seulement de donner accès au peuple chinois à des produits étrangers de haute qualité, mais aussi de sauvegarder le système de commerce multilatéral et les principes fondamentaux du droit international. C’est une riposte au protectionnisme du commerce unilatéral et cela démontre en même temps une volonté bien réelle de la Chine de contribuer à l’économie mondiale.

« Renforcer la protection de la propriété intellectuelle est nécessaire et permettra d’améliorer la compétitivité de l’économie chinoise. » Dans son discours, le président Xi Jinping a intégré le renforcement de la protection de la propriété intellectuelle dans les mesures majeures de l’élargissement de l’ouverture, montrant encore une fois que la Chine encourage une protection de cette propriété en vertu de la loi. La Chine utilisera de manière intégrale l’examen du droit accordé, l’exécution des actes administratifs, la protection judiciaire et la régulation par l’arbitrage pour conjuguer les efforts afin de protéger la propriété intellectuelle des entreprises étrangères en Chine.

L’élargissement de l’ouverture s’accompagne de celui de la réforme. Celle-ci est la condition préalable à l’ouverture qui est le moteur de la réforme. Après 40 ans de réforme et d’ouverture, la Chine est devenue la deuxième économie du monde, le plus grand pays industrialisé, le premier pays en termes de commerce de marchandises et le pays qui possède la plus importante réserve de devises. La réforme et l’ouverture constituent le moteur du développement chinois. À l’avenir, la Chine va poursuivre la politique fondamentale de l’ouverture. Le 13 avril, lors de la cérémonie du 30e anniversaire de la création de la zone économique spéciale de Hainan, le président Xi Jinping a déclaré que la Chine soutiendrait la transformation de l’île de Hainan en une zone de libre-échange, qu’elle ferait des recherches et promouvrait progressivement la construction de ports de libre-échange aux couleurs chinoises, établirait par étapes des systèmes de mesures et des institutions concernant ces ports. C’est une autre mesure importante de la Chine pour élargir son ouverture et promouvoir avec énergie la mondialisation.

Comme l’a déclaré le directeur des investissements d’ING Belgique, « la Chine a proposé de construire un pays innovant, de développer une économie ouverte de plus haut niveau afin de promouvoir l’édification d’une économie mondiale ouverte, cela est appréciable dans le contexte actuel de la mondialisation. »

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号