Accueil>La Chine à la loupe

L’enseignement professionnel contribue à la sortie définitive de la pauvreté

2020-07-03 16:07:00 Source:La Chine au présent Auteur:TAN WEIPING
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

Depuis 2012, la Chine prête une attention toute particulière au rôle de l’éducation dans la lutte contre la pauvreté. Dans le cadre des politiques menées en ce sens, l’enseignement professionnel et la formation technique ont démontré leur efficacité. Les actions spéciales aident de nombreux enfants issus de familles pauvres à entrer dans la vie active par l’enseignement professionnel, et ainsi sortir leur foyer de la misère. Un cercle vertueux se met en place à l’issue de la formation technique, une fois que les ménages pauvres inscrits et fichés maîtrisent une ou plusieurs compétences : une personne est qualifiée, un poste est créé et un foyer sort de la pauvreté. Citons le projet Dewdrop, mis en œuvre par les autorités de lutte contre la pauvreté et des finances. Au moyen d’allocations de subsistance, il permet aux personnes pauvres aptes au travail de suivre un enseignement et une formation professionnels, pour rehausser leurs aptitudes personnelles et leurs capacités de développement, afin qu’elles se débarrassent de la pauvreté et de s’enrichir. S’y ajoutent d’autres actions spéciales, telles que le Plan d’action coordonnée des régions de l’Est et de l’Ouest pour l’enseignement professionnel. Sur la période 2012-2018, 238,65 milliards de yuans ont été déboursés afin de financer l’enseignement professionnel secondaire pour 114 089 200 élèves. Cette démarche allège le fardeau financier des familles pauvres, tout en accélérant le rythme de sortie de la pauvreté et en abaissant le risque de retour à la pauvreté.

 

Trois grands avantages de l’enseignement professionnel

 

Afin de combattre la pauvreté par l’enseignement professionnel, des mécanismes ont été introduits au niveau national et au niveau des secteurs industriels, avec l’objectif de « cibler les secteurs les plus faibles de l’éducation et mettre un terme à la transmission intergénérationnelle de la pauvreté, en rehaussant le niveau fondamental d’éducation culturelle des individus pauvres et les compétences professionnelles des travailleurs issus de familles pauvres ». L’amélioration continue des mécanismes garantit que la réduction de la pauvreté par l’éducation sera toujours plus ciblée et profitera à plus de bénéficiaires ; en outre, elle pose une base institutionnelle, qui permettra aux démunis de développer leurs compétences.

 

En matière d’assistance ciblée aux démunis, l’enseignement professionnel présente des avantages uniques : son coût est bas, il s’agit d’un tremplin éprouvé vers l’emploi, il s’adresse à un public large et propose des services couvrant un éventail large et à multiples niveaux.
 
Le 20 juillet 2018, Qin Jingbo, 19 ans, du district de Zanhuang (Hebei) inscrit dans la liste nationale des districts pauvres. En 2017, il a été admis à l’Institut professionnel de transport ferroviaire du Hebei et fait partie des premiers étudiants bénéficiaires du « Programme d’éradication de la pauvreté des zones montagneuses par l’éducation ».

 

Premièrement, les gouvernements à tous les échelons instaurent un environnement propice à l’assistance aux démunis par l’intermédiaire de l’enseignement professionnel. Le gouvernement chinois planifie le développement coordonné de l’enseignement secondaire classique et de l’enseignement professionnel secondaire. Au moins une école professionnelle secondaire doit être construite dans chaque préfecture (ville, département, ligue) dans les régions extrêmement pauvres contiguës qui bénéficient d’un soutien spécifique de l’État. Ces écoles doivent être des bases importantes pour le développement des ressources humaines, la formation des travailleurs ruraux transférés vers d’autres secteurs, la formation et la vulgarisation techniques, la lutte contre la pauvreté et le développement, ainsi que la généralisation de l’enseignement de niveau lycée. Entre 2013 et 2015, la province du Guizhou a mis en œuvre le programme « 9 + 3 », avec l’objectif d’améliorer les 9 années de scolarité obligatoire et de proposer, pour la première fois dans le pays, 3 ans d’enseignement professionnel secondaire gratuit. Au cours du XIIe Plan quinquennal (2011-2015), sur les quelque six millions de Chinois sortis de la pauvreté dans la province du Guizhou, 400 000 l’ont fait grâce à l’enseignement professionnel.

 

Deuxièmement, les forces sociales font le lien entre les talents de l’enseignement professionnel et le marché. Le promoteur immobilier Country Garden a investi 4,8 milliards de yuans depuis 1997 pour soutenir la lutte contre la pauvreté par l’éducation. Plus de 360 000 personnes en ont directement bénéficié, et l’enseignement professionnel constitue l’une des priorités du groupe dans cette lutte. En 2013, il a fondé une institution d’enseignement supérieur à visée professionnelle et à but non lucratif, la Guangdong Country Garden Polytechnic. Les étudiants diplômés sont pour beaucoup recrutés au sein du groupe ou dans l’une de ses succursales.

 

Troisièmement, les cours dans l’enseignement professionnel sont en lien étroit avec le développement socioéconomique local. L’École professionnelle pour filles de Nanchang, dans la province du Jiangxi, a été créée pour les filles issues de familles pauvres. C’est l’un des trois lieux de formation pilotes du projet national Drewdrop, directement approuvé par le Bureau du Groupe dirigeant pour la réduction de la pauvreté et le développement relevant du Conseil des affaires d’État. Grâce à son modèle de réduction de la pauvreté par l’instruction des filles en quatre volets (« organisation du gouvernement, financement des entreprises, enseignement à l’école et bénéfices pour les filles »), l’école a aidé plus de 32 000 filles à sortir des régions montagneuses défavorisées. La cérémonie du thé figure parmi les cours principaux, en raison de la longue histoire et de la profonde culture du thé locale. D’autres matières particulièrement appropriées pour les filles, telles que l’éducation préscolaire et l’e-commerce, sont incluses. À l’issue de leur formation, la plupart des filles pauvres trouvent un emploi convenable.

 

La collaboration des régions de l’Est et de l’Ouest en matière d’enseignement professionnel augmente l’offre et l’afflux de ressources éducatives de haute qualité de l’Est du pays, tout en aidant les écoles professionnelles dans les zones pauvres à s’améliorer. Dans une volonté d’augmenter le nombre d’élèves admis dans l’enseignement professionnel supérieur dans les régions pauvres, le gouvernement chinois encourage plus de diplômés des écoles secondaires du deuxième cycle des promotions précédentes et de lycéens fraîchement diplômés ainsi que des militaires démobilisés, des employés licenciés des entreprises publiques, des travailleurs migrants et des nouveaux agriculteurs professionnels à s’inscrire. Dans les domaines de l’éducation préscolaire, des soins, des services de santé et du secteur des services modernes, il hausse le nombre d’inscriptions des diplômés du secondaire de premier cycle et offre aux élèves de l’enseignement professionnel secondaire davantage d’opportunités d’accéder à un enseignement de niveau supérieur.
 

 

 

La formation professionnelle aide les pauvres à augmenter leurs revenus

 

Contrairement à la formation diplômante dans les écoles professionnelles, la formation professionnelle non diplômante s’adresse aux pauvres déjà dans la vie active. Une formation ciblée permet d’améliorer leurs compétences, d’optimiser la qualité de l’emploi et d’accroître leurs revenus.

 

Les acteurs de la formation se multiplient. Un système de formation est mis en place, avec comme chefs de file tous les établissements d’enseignement supérieur de cycle normal et de cycle court à travers le pays, comme épine dorsale les centres d’enseignement professionnel des districts et comme participants les entreprises qui recrutent. Entre février 2016 et avril 2017, l’École de commerce du Heilongjiang a organisé cinq stages de formation d’intérêt public consacrés à l’e-commerce. Plus de 300 apprenants des villes et campagnes ont été formés aux notions de base et aux compétences fondamentales de l’e-commerce, et ont pu ainsi s’engager dans l’entrepreneuriat. Parallèlement, les centres d’enseignement professionnel à l’échelon des districts jouent un rôle polyvalent : d’une part, ils proposent dans les régions pauvres des formations techniques gratuites aux diplômés du secondaire de premier et de deuxième cycles qui n’ont pas poursuivi leurs études au niveau universitaire ; d’autre part, ils intègrent les diverses ressources d’enseignement et de formation professionnels de haute qualité.

 

Les contenus de formation deviennent plus ciblés. Les contenus de formation s’accordent avec les besoins des travailleurs pauvres en matière d’emploi et d’entrepreneuriat. La formation dans les secteurs d’activité gourmands en ressources humaines (notamment le tourisme, les services d’entretien ménager, la logistique et la distribution, les services aux personnes âgées) est renforcée, en plus du soutien aux marques de services aux caractéristiques locales. Le village de Changputang dans le district de Fenghuang (province du Hunan) a pris une initiative visant à développer son industrie fruitière. Depuis 2013, avec l’aide des comités du Parti et des gouvernements à tous les niveaux, de l’équipe de travail résidant dans le village et de riches contributeurs, le village invite chaque année des experts à dispenser des formations techniques sur l’e-commerce, la fruiticulture et d’autres domaines, afin de répondre aux besoins des ménages pauvres et de les aider à maîtriser les technologies et augmenter leurs ventes.

 

À l’avenir, les mesures visant à lutter contre la pauvreté par le biais de l’éducation, notamment en mettant l’accent sur l’enseignement et la formation professionnels continueront de jouer un rôle majeur. Elles continueront d’améliorer les compétences professionnelles des démunis et leur capacité à augmenter leurs revenus, pour les sortir de la pauvreté définitivement.

 

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号