Accueil>La Chine à la loupe

La position de la Chine dans la chaîne industrielle mondiale reste forte

2020-06-10 17:20:00 Source:La Chine au présent Auteur:ZHANG MENGCHEN
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

 

Le 29 novembre 2019, au Centre de services du commerce international de Yiwu (province du Zhejiang), un Britannique consulte des employées.

 

L’explosion et la propagation rapide du COVID-19 ont gravement porté préjudice aux chaînes mondiales industrielles et d’approvisionnement. Certaines entreprises en Chine ont connu un arrêt de leur activité pendant une longue période et les chaînes industrielles et d’approvisionnement concernées ont été interrompues.

 

Le 10 avril, Lawrence Kudlow, le conseiller économique de la Maison Blanche, a déclaré que les entreprises américaines en Chine devraient envisager de se retirer de Chine dès que possible, et le gouvernement américain devrait autoriser les entreprises à déduire le coût des dépenses, y compris la relocalisation depuis la Chine. Le même jour, les médias japonais ont annoncé que le gouvernement japonais était disposé à allouer 2,2 milliards de dollars pour aider les entreprises japonaises en Chine à relocaliser leurs sites de production au Japon.

 

Va-t-il y avoir un découplage entre la Chine et les États-Unis ? Le monde pourra-t-il se découpler de la Chine ? La réponse est évidemment non, les gouvernements ne peuvent pas prendre de décisions pour les entreprises. Le dernier numéro du livre blanc American Business in China récemment publié par la Chambre de commerce américaine en Chine montre que malgré la propagation mondiale du COVID-19, la plupart des entreprises américaines restent optimistes quant au marché chinois. Avec l’augmentation des investissements en Chine, la force d’attraction de l’« aimant » chinois, loin de diminuer, n’a fait qu’augmenter.

 

Il y a quatre raisons à cela.

 

Primo, la Chine possède un système industriel complet et son statut d’usine du monde ne peut pas être remplacé. La Chine est le seul pays au monde qui peut s’enorgueillir d’abriter toutes les catégories industrielles. De la recherche et développement à la conception, de la production et à la commercialisation, on peut tout faire en Chine. Si la délocalisation des chaînes d’approvisionnement dans quelques secteurs peut se produire à court terme, l’ajustement global de la chaîne d’approvisionnement prend néanmoins du temps, et pour l’ensemble de la chaîne, c’est difficile et coûteux. Il est également difficile de trouver un endroit approprié pour le faire.

 

Secundo, la Chine a un bon environnement commercial. Selon le Rapport sur l’environnement des affaires dans le monde 2020 de la Banque mondiale, l’environnement des affaires chinois est passé au 31e rang mondial, en hausse de 15 places par rapport à l’année précédente. Par rapport à avant, l’investissement et le commerce de la Chine sont plus commodes, l’accès aux marchés est plus ouvert, les services administratifs sont davantage optimisés et le système de réglementation est plus complet. Qui plus est, la protection de la propriété intellectuelle de la Chine a également joué un rôle important.

 

Tertio, la Chine dispose à la fois d’une main-d’œuvre de haute qualité et à faible coût, ainsi que de capacités de recherche et développement et d’innovation qui attirent de plus en plus l’attention. Si la Chine compte une forte population, c’est surtout un pays puissant sur le plan éducatif, qui reste le pays avec le plus grand nombre de personnes en âge de travailler dans le monde. Parallèlement, la Chine compte plus de 100 millions de personnes ayant fait des études supérieures, une proportion colossale. La main-d’œuvre moyennement et hautement qualifiée de la Chine continue de croître, le nombre de diplômés chinois est passé de 7,49 millions en 2015 à 8,34 millions en 2019, et les capacités de recherche et développement augmentent sans cesse.

 

Quarto, la Chine possède un énorme marché intérieur et un potentiel significatif pour la croissance de la consommation. Subissant l’impact de l’épidémie, le PIB de la Chine a chuté au premier trimestre, mais à mesure que la situation de prévention et de contrôle épidémique dans le pays se consolide, l’activité socio-économique revient progressivement à la normale et la reprise de l’activité et de la production des entreprises se rapproche ou atteint progressivement des niveaux normaux. Le potentiel de consommation du marché chinois s’est progressivement libéré et l’économie a fait preuve d’une grande résilience, renforçant ainsi la confiance et les attentes des investisseurs étrangers dans les investissements chinois.

 

En outre, les excellentes performances de la Chine en matière de prévention et de contrôle de la situation épidémique et sa capacité à mener à bien la reprise ordonnée de l’activité et de la production sont également des atouts supplémentaires pour le marché. La plupart des multinationales ont exprimé leur confiance et fait savoir que leur stratégie d’investissement en Chine ne changera pas. À l’heure actuelle, la Chine est devenue la région possédant la capacité de production la plus stable au monde et est à ce stade un refuge sûr pour le secteur manufacturier mondial. À long terme, la Chine restera un marché clé pour la plupart des entreprises étrangères en Chine. Par conséquent, le pays doit continuer d’accélérer l’optimisation de son environnement commercial, accroître son attractivité pour les investissements étrangers de haute qualité et tirer pleinement parti de ses avantages remarquables dans la chaîne industrielle mondiale.

 

*ZHANG MENGCHEN est chercheur à l’Institut Chongyang pour les études financières de l’université Renmin de Chine.

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号