Accueil>La Chine à la loupe

Le métro de l’aéroport de Beijing Daxing roulera à une vitesse record

2019-08-01 17:02:00 Source:La Chine au présent Auteur:DU JUAN
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典

 
DU JUAN*

 

Le trajet en train du centre de Beijing au nouvel aéroport international de Daxing, qui devrait ouvrir ses portes en septembre, prendra à peu près autant de temps que pour se rendre à l’aéroport actuel, pourtant beaucoup plus proche, grâce à une ligne de métro à la pointe de la technologie. Ainsi, les rames de métro allant à Daxing atteindront une vitesse de 160 km/h.

 

La distance qui sépare le nouvel aéroport du quartier des affaires central de Beijing (environ 40 km) a suscité l’inquiétude après que les plans du projet de 80 milliards de yuans (11,6 milliards de dollars) ont été approuvés il y a plus de six ans. En effet, l’aéroport international de la capitale est à seulement 23 km au nord-est du quartier des affaires central.

 

Toutefois, les dirigeants d’entreprises du centre de Beijing, qui abrite le siège chinois de nombreuses sociétés étrangères, ont été soulagés d’apprendre que voyager depuis leurs bureaux jusqu’au nouvel aéroport, situé à la frontière entre l’arrondissement Daxing, dans le sud de la capitale, et Langfang, dans la province du Hebei, prendrait le même temps que pour aller à l’aéroport actuel. Cela s’explique par le fait que les trains empruntant la nouvelle ligne de métro en direction de l’aéroport de Daxing circuleront à une vitesse maximale de 160 km/h, soit beaucoup plus vite que la limite de 90 km/h de la ligne Airport Express qui conduit à l’aéroport international de Beijing.

 

Outre la rapidité, la ligne de métro desservant l’aéroport de Daxing offrira aux voyageurs de nombreux autres avantages. Selon le Bureau de la construction des grands projets de Beijing, les trains empruntant cette ligne seront composés de huit wagons, dont un en classe affaires, six wagons réguliers et un pour les bagages. Chacun mesurera 22,8 mètres de long et 3,3 mètres de large.

 

Quatre ascenseurs et deux escaliers mécaniques seront installés à chaque station le long de la ligne.

 

« La taille des sièges et des allées est plus grande que celle des trains à grande vitesse actuels, ce qui donnera plus de place aux passagers », a précisé Jiang Chuanzhi, concepteur en chef de la nouvelle ligne de l’aéroport.

 

La ligne s’étendra finalement vers le nord jusqu’à la zone commerciale de Lize, plus proche du centre-ville, et les passagers pourront déposer leurs bagages enregistrés à la station de métro située à cet endroit et les transférer vers leur vol.

 

Une technologie de pointe

 

Atteindre cette norme n’a pas été facile et le succès du premier essai sur la ligne de 41 km, le matin du 15 juin, a été une étape importante dans le développement des capacités du métro chinois.

 

Le train atteint une vitesse maximale de 160km/h, ce qui en fait le train le plus rapide du système ferroviaire urbain en Chine à ce jour. Habituellement, une ligne de métro roule à une vitesse maximale de 80 km/h à 120 km/h.

 

Les wagons diffèrent de ceux utilisés sur les lignes de métro régulières. « Les wagons ont été spécialement conçus pour cette ligne », a ainsi déclaré Mao Baohua, professeur à l’université Jiaotong de Beijing, spécialisé dans la conception de chemins de fer urbains. « Ils ont la même taille que ceux utilisés sur les lignes de métro urbaines, mais peuvent voyager aussi vite qu’un train à grande vitesse. Cela signifie que leur coût est beaucoup plus élevé que ceux utilisés sur les lignes précédentes. »

 

Un ingénieur travaillant sur la ligne a précisé que les voitures avaient été fabriquées sur la même plate-forme que les trains à grande vitesse CRH6 chinois. « Ce qui est important, c’est que l’adoption du nouveau wagon sur la ligne de l’aéroport a élargi les scénarios d’application pour les trains à grande vitesse en Chine », a-t-il ajouté.

 

Selon cet ingénieur, il est difficile de dire, d’après son apparence, si on a affaire à un train à grande vitesse ou un métro et on peut imaginer qu’à l’avenir, d’autres lignes de métro utiliseront des trains à grande vitesse après les ajustements nécessaires apportés aux infrastructures. Ainsi, les services deviendront plus abordables.

 

Yang Guangwu, ingénieur en chef du Bureau de la construction des grands projets de Beijing, a déclaré que le système de conduite autonome de la nouvelle ligne aéroportuaire serait le meilleur au monde, car il s’étendra également au contrôle, aux opérations et au nettoyage, réduisant considérablement les coûts de main-d’œuvre et augmentant l’efficacité.

 

Bien que la loi chinoise n’autorise pas la conduite et l’exploitation de trains et de lignes de métro sans conducteur, la technologie est déjà à maturité.

 

« Le principal avantage du système est d’augmenter la précision des temps d’arrêt, ce qui permet à un plus grand nombre de trains de circuler sur la ligne pendant une période donnée », a déclaré Yang Guangwu. Pendant les essais, les trains de la nouvelle ligne partaient toutes les six minutes et demie.

 

Selon le Bureau de la construction des grands projets, Beijing appliquera le système automatisé sur ses nouvelles lignes de métro, notamment les lignes 3, 12, 17 et 19, actuellement en construction ou en cours d’élaboration.

 

De nombreuses autres installations dans les trains illustrent le soin apporté à leur conception et les progrès réalisés en matière de construction de métro en Chine, a noté Yang Guangwu. Par exemple, il y a des espaces pour fauteuils roulants et des ports de charge USB à côté des sièges passagers, ainsi que des climatiseurs à fréquence variable et des systèmes d’éclairage à LED pour économiser l’énergie.

 

Dans la voiture de classe affaires, tous les sièges sont équipés de plateaux et de lampes de lecture.
 
 
Des réseaux régionaux

 

L’aéroport de Daxing a été conçu pour devenir une plaque tournante du transport aérien dans le nord de la Chine.

 

Il se trouve à 46 km de la place Tian’anmen, à 26 km du centre-ville de Langfang et à 55 km de la nouvelle zone de Xiong’an, une zone « d’importance nationale » située à environ 100 km au sud de Beijing, qui comprend les comtés de Xiongxian, Rongcheng et Anxin, dans le Hebei.

 

Des transporteurs tels que China Southern, China Eastern, Beijing Capital Airlines et China United Airlines seront transférés vers les nouvelles installations, tandis que d’autres comme Air China, Hainan Airlines et Grand China Air resteront à l’aéroport international de Beijing.

 

Les compagnies aériennes étrangères, ainsi que celles de Hong Kong, Macao et Taïwan, pourront quant à elles choisir leur aéroport d’exploitation, avec la possibilité d’être présentes dans les deux aéroports.

 

Projet important dans le développement intégré de la région Beijing-Tianjin-Hebei, le nouvel aéroport desservira les passagers de toute la région.

 

Selon le plan de développement intégré, la nouvelle ligne de métro de l’aéroport sera étendue à Xiong’an. La construction d’une autre ligne de chemin de fer interurbaine reliant Beijing à Xiong’an a débuté en juillet dernier et les travaux d’une autoroute entre les deux villes devraient commencer d’ici la fin de l’année.

 

*DU JUAN est journaliste de China Daily Global. La version française de cet article a été publiée sur Le Quotidien du Peuple en ligne.

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号