Accueil>La Chine à la loupe

Lankao : l’exemple phare d’un district sorti de la pauvreté

2019-01-30 15:53:00 Source:La Chine au présent Author:HUANG CHENGWEI
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法语词典
Une enfant s’épanouit de joie à l’exposition de moulins à vent dans
l’école primaire de Zhangzhuang, au district de Lankao.
 
 
HUANG CHENGWEI*

 

À l’est de la province du Henan (au centre de la Chine) se trouve le district de Lankao, divisé en 13 bourgs et cantons, plus 3 quartiers résidentiels, et dénombrant un total de 450 villages. Ce district s’étendant sur 1 116 km2 abrite une population de 850 000 habitants, dont 772 900 sont des ruraux.

 

En 2002, Lankao a été classé parmi les districts pilotes de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. En avril 2014, en accord avec la procédure d’« identification précise des personnes démunies », le district a mené une enquête à travers tout le district, en prenant des renseignements auprès des villages et foyers défavorisés. 115 villages, 23 275 foyers et 77 350 habitants ont été reconnus comme pauvres, le taux de pauvreté atteignant alors 10 %. Entre 2014 et 2016, Lankao a déployé à l’échelle du district la stratégie préconisant l’assistance ciblée aux démunis et l’élimination précise de la pauvreté, pour mener à bien la lutte contre la pauvreté.

 

Fin 2016, le taux de pauvreté est descendu à 1,27 %. En février 2017, après validation par le gouvernement provincial du Henan, Lankao a été rayé de la liste nationale des districts pauvres, devenant l’un des premiers districts du Henan à avoir dit adieu à la pauvreté. En réussissant ainsi à s’extirper de la misère, Lankao est devenu un exemple phare pour les districts défavorisés.

 

La pensée de Xi Jinping : un guide méthodique

 

La pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, et plus particulièrement ses idées pour la réduction de la pauvreté, font office de guide méthodique pour remporter la bataille décisive contre la pauvreté. En avançant des idées nouvelles en matière de lutte contre la pauvreté, Xi Jinping a résolu les problèmes de nature théorique, méthodologique et pratique relatifs à la bataille décisive face à la pauvreté, en vue d’éradiquer ce fléau dans la nouvelle ère.

 

Du point de vue théorique, la lutte contre la pauvreté représente une tâche difficile et gagner l’ultime combat contre la pauvreté revêt une grande importance stratégique. C’est pourquoi les districts pauvres sont appelés à mettre l’accent sur le travail de lutte contre la pauvreté. Le développement économique et social est désormais axé sur cet objectif. Dans la nouvelle ère, il faut connaître exactement les tenants et aboutissants de la pauvreté dans les régions rurales chinoises. Il est nécessaire de surmonter les difficultés qui empêchent les régions rurales et les foyers paysans pauvres d’accroître leurs revenus, en tenant compte des réalités de chaque région. Il y a lieu de maintenir un certain équilibre entre bataille décisive contre la pauvreté et travail dans d’autres secteurs. La lutte finale contre la misère doit prendre pour base l’approfondissement global de la réforme. Il faut accroître la capacité de gouvernance au niveau des districts, tout en menant la lutte contre la pauvreté.

 

Du point de vue méthodologique, la lutte contre la pauvreté doit, tout en s’appuyant sur les conditions locales, s’effectuer à travers toutes les mesures et politiques élaborées par le gouvernement central et les gouvernements provinciaux. Les stratégies fondamentales portant sur l’assistance ciblée aux démunis et l’éradication précise de la pauvreté doivent être respectées.

 

Du point de vue pratique, le peuple doit être placé au cœur des préoccupations. Il faut tenir compte des besoins des habitants et quartiers pauvres et suivre leur évolution. Il convient de transmettre le soutien politique et de traduire les opportunités de développement extérieures en résultats concrets dans le domaine de l’élimination de la pauvreté. Il est urgent de stimuler les forces endogènes au sein des districts pauvres pour qu’elles deviennent des moteurs de croissance permettant aux habitants de sortir de la misère. Il faut renforcer la volonté des personnes pauvres à prendre des initiatives pour laisser la pauvreté derrière eux. Il est important de stimuler cette détermination et ce potentiel chez les plus démunis, pour qu’ils se donnent les moyens de s’extirper de leurs conditions défavorables. C’est en appliquant la pensée scientifique et les lignes directrices de Xi Jinping concernant la lutte contre la pauvreté que le district de Lankao a su amorcer sa marche réussie vers la prospérité.
 
 
Xu Huiping, dans sa boutique de pipa, au village de Xuchang, dans le district
de Lankao (province du Henan). Ce village exploite le bois de paulownia produit
localement pour développer l’industrie de fabrication d’instruments de musique.
 

 

Le système national de gouvernance et ses avantages

 

Sous la direction du Parti communiste chinois, le système national de gouvernance dans la lutte contre la pauvreté présente des avantages politiques et institutionnels.

 

Grâce aux efforts accomplis entre 2014-2016, tout le district de Lankao a réussi à dire adieu à la pauvreté. En trois ans, plus de 70 000 habitants sont repassés au-dessus du seuil de pauvreté. Au niveau mondial, on parlera certainement d’un « miracle chinois », au vu des résultats exceptionnels atteints en si peu de temps. Pourtant, ce succès ne relève pas de la magie et devrait être attribué aux avantages politiques et institutionnels du système national de gouvernance œuvrant dans la lutte contre la pauvreté ; en d’autres termes, la direction du PCC.

 

Dès sa création, le PCC s’est donné pour finalité de réaliser l’indépendance nationale, la prospérité du pays et le bien-être du peuple. L’élimination de la pauvreté, l’amélioration du quotidien de la population et la prospérité partagée constituent les exigences principales de la cause socialiste conduite par le PCC. Il faut soutenir l’idée d’un développement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Tel est l’objectif derrière la construction de la cause socialiste portée par le PCC.

 

Depuis l’ouverture du XVIIIe Congrès du PCC, le Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant a fait de la bataille décisive contre la pauvreté l’objectif fondamental et emblématique dans le cadre de la construction d’une société de moyenne aisance. Sous la direction du secrétaire général Xi Jinping, un mécanisme d’élimination de la pauvreté aux échelons de province, ville, district, canton et village a été créé. Les comités du Parti aux différents niveaux ont élevé la lutte contre la pauvreté au rang de priorité, définissant celle-ci comme la tâche primordiale dans le développement socioéconomique. Visant l’objectif commun de la réduction de la pauvreté, tout le Parti, tout le pays et toute la société se mobilisent, avec toutes sortes de mesures prises pour apporter des garanties dans différents domaines. La série d’innovations politiques et institutionnelles qui ont vu le jour non seulement servent de soutiens forts, mais aussi permettent d’explorer des perspectives de réforme dans d’autres secteurs. Cette dynamique contribue à l’optimisation continue du système national de gouvernance de la Chine et à l’accroissement de sa capacité de gouvernance.

 

En outre, sous l’orientation du PCC, la bataille décisive contre la pauvreté au niveau du district a donné lieu à de nombreux « miracles chinois ». Par exemple, les méthodes d’identification des foyers pauvres appliquées ailleurs dans le monde (enquête à domicile et évaluation participative du patrimoine, ou une combinaison des deux) permettent de discerner moins de 65 % des démunis. En comparaison, grâce aux pratiques de lutte contre la pauvreté adoptées dans certains districts, à l’instar de Lankao, plus de 98 % des démunis peuvent être répertoriés.

 

Cette réussite est due aux nouveautés apportées dans la gouvernance nationale contre la pauvreté, surtout à l’envoi d’équipes dans les villages et des comités du Parti de base. La stratégie fondamentale d’assistance ciblée aux démunis et d’éradication précise de la pauvreté offre ainsi une solution efficace face aux enjeux du développement et de la lutte contre la pauvreté à l’échelle planétaire.

 

La combinaison entre politiques et réalités

 

Lors de l’application de la stratégie d’assistance ciblée aux démunis et d’élimination précise de la pauvreté, toutes les mesures prises à ce sujet doivent s’adapter aux réalités du développement économique et social propres à chaque district ainsi qu’aux besoins respectifs des villages et foyers pauvres. La proposition de cette stratégie peut être vue comme une innovation importante, à la fois théorique et pratique, dans l’histoire de la lutte contre la pauvreté mondiale. À l’échelle internationale, étant donné la complexité et la diversité des formes de pauvreté, des politiques plus diversifiées et plus différenciées sont requises ; pourtant, les expériences probantes demeurent rares et se limitent à certaines régions ou à certains projets de lutte. Il n’existe pas d’exemple systématique applicable à tous les cas pour la réforme et l’accroissement des capacités dans le domaine de la gouvernance nationale contre la pauvreté.

 

Lorsque la Chine a renforcé l’application de sa stratégie fondamentale d’assistance ciblée aux démunis et d’éradication précise de la pauvreté, les départements ministériels du gouvernement central ont lancé toutes sortes de mesures. Ce sont autant de réformes institutionnelles qui constituent aujourd’hui des soutiens solides permettant aux districts pauvres de déceler des méthodes et des moyens pour réussir à sortir de la pauvreté en accord avec leurs conditions locales.

 

Pour que les politiques en matière d’élimination précise de la pauvreté soient efficaces, la Chine a créé un mécanisme innovant de lutte contre la pauvreté, qui délimite précisément les responsabilités de chacun : le gouvernement central prend en charge la coordination ; les provinces sont chargées de la responsabilité générale ; les villes et districts mettent en œuvre des actions concrètes. Ainsi, les districts et leurs collectivités sont amenés à prendre des décisions importantes et parallèlement, les villages et foyers pauvres sont invités à participer à la lutte contre la pauvreté. Un procédé qui a assuré l’efficacité des politiques de lutte contre la pauvreté. Dans le cadre de son travail de réduction de la misère, le district de Lankao a accentué les réformes dans l’optique de déléguer aux villages la compétence de décider des projets à mettre en place, et aux cantons, la compétence de gérer les fonds investis. Ces réformes ont été satisfaisantes, puisqu’elles ont permis la distribution rationnelle des ressources ainsi que l’union efficace des politiques et mesures de soutien avec l’aspiration au développement et le savoir-faire de chacune des personnes pauvres.

 

De nos jours, dans la lutte décisive contre la pauvreté, Lankao fait figure de référence auprès des autres districts pauvres qui souhaitent, eux aussi, parvenir à se débarrasser de la misère. Par ailleurs, l’expérience de Lankao sera tout aussi utile aux autres pays en développement qui livrent aujourd’hui un combat sans merci contre la pauvreté.

 

HUANG CHENGWEI : chercheur et directeur du Centre national d’éducation et de communication pour la réduction de la pauvreté, relevant du Bureau du groupe dirigeant de la lutte contre la pauvreté et du développement du Conseil des affaires d’État

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号