Accueil>La Chine à la loupe

Le cours d’eau doré

2018-06-07 11:22:00 Source:La Chine au présent Author:YUAN YUAN*
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit

Le 1er mai 2018, la ville de Wuhan, le long du fleuve Yangtsé

 

Le fleuve Yangtsé, qui traverse onze provinces, régions autonomes et municipalités d’est en ouest, est la voie d’eau dorée de la Chine. Protéger et améliorer l’environnement le long de la voie navigable principale tout en développant l’économie a été l’une des priorités de la Chine.

« Le Yangtsé est le fleuve mère de la Chine et nous devons le protéger », a déclaré le secrétaire général Xi Jinping lors d’une tournée d’inspection menée dans les provinces du Hubei et du Hunan fin avril.

M. Xi a appelé à une croissance économique de haute qualité en développant la ceinture économique du Yangtsé, qui couvre neuf provinces, deux municipalités et compte une population d’environ 600 millions d’habitants qui génère 40 % du PIB de la Chine. Il a fait ces remarques lors d’un symposium sur la promotion du développement de la ceinture économique qui s’est tenu à Wuhan, capitale de la province du Hubei lors de son inspection dans la région.

Il a mis l’accent sur l’importance d’améliorer la réforme et l’innovation, la coordination stratégique ainsi que la planification et l’orientation du développement de la ceinture économique.

« Il s’agit d’une décision majeure prise par le Comité central du Parti communiste chinois et d’une stratégie importante concernant le développement national global pour promouvoir le développement de la ceinture économique du Yangtsé », a indiqué M. Xi.

Vers un développement vert

En tant que premier fabricant chinois de produits chimiques phosphoriques, le groupe chimique Hubei Xingfa est également la plus grande entreprise transférée de la région du réservoir des Trois Gorges. Dans le cadre d’une campagne menée par les autorités locales contre la pollution dans la ville de Yichang, Xingfa a fait partie d’un total de 134 usines chimiques le long du Yangtsé à connaître la fermeture, la délocalisation ou la modernisation. L’entreprise a également vu fermer son port et ses usines au bord du Yangtsé. De la verdure et des plantes ont ensuite été plantées sur le site pour restaurer l’environnement. Par ailleurs, quatre sorties d’évacuation des eaux usées ont été fermées et les eaux usées sont maintenant recueillies dans une usine en attente d’être traitées.

« Les entreprises sont une force majeure dans la protection et la construction de l’environnement écologique du fleuve », a déclaré M. Xi lors de sa visite au groupe le 24 avril. « Nous devons transférer toutes les entreprises polluantes le long du fleuve afin d’éliminer les dangers cachés de la pollution. »

Actuellement, la construction de l’usine Wuhan North Lake de traitement des eaux usées bat son plein. L’usine sera responsable du traitement concentré des eaux usées dans la région du lac de l’Est. Ce site vise à traiter à court terme 800 000 tonnes d’eaux usées alors que son objectif à long terme est de 1,5 million de tonnes.

Décrivant la restauration de l’environnement écologique du fleuve comme « une tâche ardue que la nouvelle ère nous a confiée » et qui reflète « les grandes attentes du peuple »,  

M. Xi a appelé à accorder la priorité à l’arrêt du développement hors planification et au plafonnement des déchets totaux de la pollution. Il est prévu que la restauration de l’environnement écologique du fleuve soit incluse au programme de développement de la ceinture économique du Yangtsé, a souligné M. Xi.

Ce n’est pas la première fois que M. Xi souligne l’importance et l’urgence de protéger l’environnement écologique de la ceinture économique du Yangtsé. En janvier 2016, il avait tenu un symposium à Chongqing, une municipalité située le long de la ceinture, et avait avancé le principe de protection à grande échelle et d’interdiction du développement de grande envergure.

M. Xi a également souligné et clarifié ce principe lors de sa récente tournée. « Quand on dit qu’il ne devrait pas y avoir de développement à grande échelle, cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas nous développer, mais que nous devons rester à l’écart du développement destructeur du fleuve et suivre une voie de développement écologique », a-t-il expliqué.

« M. Xi a expliqué en détails la stratégie majeure pour le développement de la ceinture économique du Yangtsé », a déclaré Luo Laijun, un économiste de l’université Renmin de Chine. « Après le symposium de Chong-qing, certaines personnes étaient intriguées par rapport au sens que pouvait avoir l’expression  

‘‘pas de développement à grande échelle’’ et quelle devrait être la limite de cette échelle. Cette fois-ci, lors du symposium de Wuhan, M. Xi a donné une réponse claire et précise. »

M. Luo a fait savoir que le fait que M. Xi a présidé deux symposiums sur le développement de la ceinture économique du Yangtsé, respectivement en 2016 et en 2018, a démontré la grande importance que le gouvernement central a attaché à cette question.

« Cette région a les ressources écologiques les plus abondantes en Chine », a-t-il rappelé. « La protection de l’environnement bénéficiera à la construction de la civilisation écologique dans tout le pays. »

Après Xingfa, M. Xi a inspecté le projet des Trois Gorges et l’environnement écologique de la zone du barrage. Le 25 avril,  

M. Xi a pris un bateau pour inspecter l’environnement écologique et le développement le long du Yangtsé en visitant la ville de Jingzhou dans la province du Hubei et la ville de Yueyang dans la province du Hunan.

« Les entreprises chimiques le long du fleuve et les travaux de restauration de l’environnement écologique ont été les principales préoccupations de M. Xi au cours de ce voyage », a déclaré Hu Min, chercheur à l’Académie chinoise de la gouvernance. « Le développement vert et de haute qualité sera un thème définissant cette région à l’avenir. »

Wang Annan, fonctionnaire du ministère des Ressources en eau, a ajouté : « Les lacs sont une partie très importante de l’environnement écologique le long du Yangtsé. Protéger les lacs, c’est protéger l’environnement écologique du Yangtsé. »

Jingzhou a activement restauré l’environnement écologique de ses lacs et de ses zones humides. À la fin de 2017, 24 lacs au total ont fait leur apparition dans les environs de la ville.

« Dans le passé, de nombreux habitants faisaient de la pisciculture pour gagner leur vie », a déclaré Huang Zehua, responsable du Bureau de protection du lac de Jingzhou. « La pisciculture était alors effectuée de manière plutôt chaotique et désordonnée, à présent les choses vont beaucoup mieux puisque de nombreuses autorités locales le long du  

Yangtsé octroient le droit de gestion de pisciculture par rotation et distribuent les bénéfices aux ménages individuels pour promouvoir la pêche écologique. »

Jiang Shenghui, un villageois de la région du lac Liangzi, situé dans la ville d’Ezhou, dans le Hubei, a déclaré : « Nous avions l’habitude de faire de la pisciculture dans les lacs, mais il nous était difficile de faire des profits parce que les aliments pour les poissons coûtaient trop cher. Nous n’avons plus de souci maintenant. Nous sommes payés pour élargir la zone de pisciculture et cette pêche écologique est favorable à la restauration de l’environnement. »

Lors du symposium de Wuhan, M. Xi a déclaré que le développement de la ceinture économique devait se baser sur les intérêts à long terme du pays et mettre en avant la restauration de l’environnement écologique du Yangtsé.

« Nous ne devons pas laisser l’environnement écologique du Yangtsé continuer à se détériorer entre les mains de notre génération. Nous devons laisser à nos descendants un fleuve propre et beau », a-t-il souligné. En effet, le fleuve Yangtsé est aujourd’hui considéré comme « la principale ligne de défense écologique de notre pays » selon les termes de Chang Jinwen, responsable du Centre de recherche pour le développement du Conseil des affaires d’État.

 

Le 7 septembre 2017, une équipe du ministère de la Protection de l’Environnement supervise la zone protégée d’eau potable à Wuhan à l’aide de la télédétection par satellite.

 

Innovation et coordination

Le 26 avril, M. Xi a inspecté le FiberHome Technologies Group et le Wuhan Xinxin Semiconductor Manufacturing Corp., deux des plus grands fabricants de puces du pays dans la zone de développement des nouvelles technologies de Donghu, surnommée « Vallée de la fibre optique de Chine ».

En tant que plus grande base de recherche, de développement (R et D) et de fabrication d’équipements de communication optique, cette zone couvre plus de 500 km2 et abrite aujourd’hui plus de 20 000 experts de Chine et de l’étranger.

Le FiberHome Technologies Group est leader mondial de R et D et de production d’équipements de communication optique de « très grande capacité, ultra-longue distance et ultra-haut débit » avec une technologie permettant d’effectuer 6,75 milliards d’appels téléphoniques en même temps en utilisant une seule fibre optique.

« Les entreprises doivent faire sans cesse des percées dans les technologies de base, maîtriser plus de technologies clés avec leurs propres droits de propriété intellectuelle et construire leur capacité à dominer le développement industriel. Le pays a besoin de vous pour accélérer le rythme du progrès », a déclaré M. Xi.

M. Xi a ensuite visité une base de production de mémoire nationale et des lignes d’assemblage de circuits intégrés au Wuhan Xinxin Semiconductor Manufacturing Corp., et a écouté des rapports sur la fabrication intelligente de puces et l’accélération des avancées dans le domaine de la localisation des puces.

À cette occasion, M. Xi a ajouté que des efforts devraient être faits pour améliorer le système d’innovation et renforcer la capacité d’innovation. « Pour obtenir les technologies de base, demander l’aumône ne fonctionnera pas. Nous devons compter sur notre propre travail acharné », a-t-il dit.

Il a avancé cinq propositions pour promouvoir le développement de la ceinture économique du Yangtsé lors du symposium de Wuhan. L’une d’entre elles était de « traiter correctement la relation entre le développement individuel et le développement coordonné afin de faire de la ceinture économique une entité économique efficace ».

An Shuwei, professeur d’économie de l’Université d’économie et de commerce de la capitale, a décrit les différentes régions du Yangtsé : « Les aires urbaines de la région du delta du Yangtsé, celles  

du cours moyens du fleuve et la région de Chengdu-Chongqing sont trois pôles de croissance de la ceinture économique du Yangtsé et chacun a des points forts et des points faibles. »

M. An a expliqué que les aires urbaines du delta du Yangtsé sont les plus développées, le plus compétitives et les plus urbanisées de Chine. Pourtant, la densité de population élevée dans la zone urbaine centrale de Shanghai, le faible taux d’utilisation de l’espace urbain et la détérioration des conditions environnementales constituent un défi pour cette zone.

Les villes au bord du cours moyen du Yangtsé disposent d’excellentes infrastructures de transport, d’une forte puissance économique et d’un grand potentiel d’urbanisation. Mais il faut améliorer la compétitivité de ces villes et le mécanisme de développement coordonné entre elles.

La conurbation Chengdu-Chongqing bénéficie d’une position avantageuse et d’un niveau de développement économique relativement élevé, ce qui est important pour le développement de la région de l’Ouest et le soutien stratégique de la ceinture économique du Yangtsé. Les défis auxquels cette région est confrontée comprennent la revigoration de son faible dynamisme interne, le renforcement de sa faible capacité d’innovation et l’amélioration de la connectivité de ses infrastructures.

« En plus de limiter les explorations excessives, de limiter le volume total des émissions polluantes et de lutter contre la détérioration de l’activité environnementale, il faut redoubler d’efforts pour ajuster les structures économiques et transformer les modes de développement », a déclaré Wu Chuanqing, directeur du Centre régional de recherche en économie à l’université de Wuhan.

« Nous devons également améliorer le système et le mécanisme de protection coordonnée de l’environnement écologique le long de la ceinture, et renforcer l’application de la loi. Des lois sur l’activité économique et l’activité de protection de l’environnement doivent être décrétées », a ajouté M. Wu.

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号