Accueil>Reportage spécial

L’amitié dure plus longtemps avec la sincérité

2018-07-02 12:27:00 Source:La Chine au présent Author:LI GUOWEN
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
Le 17 juin 2018, la cérémonie de clôture du 1er Festival du cinéma de l’OCS a lieu à Qingdao.
 
 
LI GUOWEN, membre de la rédaction

 

L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) compte huit pays membres, quatre pays observateurs et six pays partenaires de dialogue. Ces dix-huit pays représentent différentes civilisations, ethnies, langues et croyances. Dans cette région traversée par l’ancienne Route de la Soie, les civilisations s’inspirent les unes des autres et échangent depuis les temps anciens. Une tradition historique ouverte, inclusive et respectueuse s’est ainsi formée, ce qui a créé les conditions favorables pour les échanges humains et a permis de jeter des bases solides pour la construction conjointe d’une communauté de destin régionale. Le 9 juin, à 21 h, un spectacle son et lumière et des feux d’artifice ont été donné à Qingdao. La splendide performance a montré l’immensité et la profondeur de la culture chinoise ainsi que « l’esprit de Shang-hai » suivi par tous les pays membres de l’OCS.

 

Les échanges humains favorisent la compréhension mutuelle des peuples

 

« J’ai noté que les entreprises chinoises sont actives pour assumer leur responsabilité sociale et investir dans la lutte contre la pauvreté et dans l’éducation. Je vais faire des reportages sur ce point », a ainsi indiqué Khan Abdul Wajid, journaliste de Independent News Pakistan (INP), lors du Sommet de l’OCS à Qingdao. C’est la première fois qu’il vient en Chine. Après la couverture de l’OCS, avec ses collègues pakistanais, il va travailler en Chine les quatre mois suivants pour échanger avec les médias chinois. C’est une bonne occasion pour lui d’approfondir sa connaissance de la Chine dont il attend beaucoup.

 

Il y a beaucoup de jeunes et de journalistes comme Khan qui ont bénéficié des programmes d’échange de ce genre entre les pays de l’OCS. Le 10 juin, lors du Sommet de l’OCS à Qingdao, le président chinois Xi Jinping a d’ailleurs promis ceci : « La Chine va tout faire pour mener à bien les projets d’échanges humains à l’image du Camp d’échanges des jeunes de l’OCS. Dans les trois ans à venir, la Chine offrira une formation dans les ressources humaines pour 3 000 hommes et femmes des pays membres de l’OCS. » Ces projets renforceront certainement la compréhension et la reconnaissance des peuples entre les pays membres sur l’OCS.
 
Depuis la fondation de l’OCS il y a 17 ans, l’organisation a joué un rôle exemplaire sur le plan des échanges humains et de la compréhension mutuelle des peuples. La Chine assure la présidence tournante de l’OCS depuis un an. Pendant cette période, la Chine s’est efforcée de consolider l’adhésion populaire pour mieux déployer les coopérations politiques, commerciales et sécuritaires. Elle a organisé avec succès une série de conférences institutionnelles et plus de 200 activités bilatérales ou multilatérales. Les activités sont devenues plus intenses en mai 2018 : la première Réunion des ministres du Tourisme des pays de l’OCS, la 15e Réunion des ministres de la Culture des pays de l’OCS, mais aussi le premier Forum des femmes de l’OCS et le premier Sommet des médias de l’OCS… Des activités sous différentes formes ont réduit la distance et ont raffermi l’amitié entre les peuples. Les pays membres de l’OCS ont approfondi leurs coopérations dans les domaines de l’éducation, de la culture, de la santé, du sport, du tourisme et des médias.

 

Par ailleurs, le cinéma est une forme d’art populaire qui sert de lien humain pour rapprocher les pays. En marge du Sommet de l’OCS à Qingdao, le 13 juin, le premier Festival du cinéma de l’OCS a eu lieu dans la ville hôte. Les cinéastes, les artistes ainsi que les entrepreneurs des huit pays membres et des quatre pays observateurs ont été invités au festival. Une soixantaine de films étaient en compétition et ont été projetés durant le festival.

 

La Chine organise régulièrement les festivals croisés avec la plupart des pays membres, des pays observateurs et des pays partenaires de dialogue. En même temps, les pays de l’OCS organisent aussi des activités croisées telles que des spectacles, des expositions, des forums et des projections de films. Toutes les parties prenantes sont actives et les activités ont remporté de francs succès, ce qui prouve que « c’est avec la sincérité que l’amitié dure plus longtemps. »

 

Le 10 juin 2018, des journalistes chinois et étrangers visitent le Musée
des beaux-arts de Qingdao pour découvrir l’histoire et la culture de Qingdao.
 
La coopération touristique

 

Journaliste ouïghour, Keliqi habite depuis longtemps à Beijing et il travaille depuis des années dans les médias. Il nous a confié : « Aujourd’hui en Russie, il y a de plus en plus de touristes chinois. En se promenant sur la Place rouge à Moscou, on peut entendre parler chinois de temps en temps. »

 

Les échanges humains stimulent aussi le développement économique, notamment la coopération touristique. Le 8 juin, à la veille du Sommet de l’OCS à Qingdao, Xue Yaping, directeur du département de la promotion touristique et de la coopération internationale du ministère chinois de la Culture et du Tourisme, a insisté sur le fait que les pays membres de l’OCS sont voisins et qu’avec l’adhésion de l’Inde et du Pakistan en 2017, la coopération touristique entre les pays membres est devenue une partie importante du développement économique des pays concernés. Selon Xue Yaping, en 2017, le nombre de touristes en Chine venus des autres pays membres de l’OCS a atteint le chiffre de 3, 617 millions, soit une croissance de 11,75 % par rapport à la même période de l’année précédente.

 

Lors du Sommet de l’OCS à Qingdao, une dizaine de documents ont été signés dont le Programme d’action conjointe sur le développement de la coopération touristique entre les pays membres de l’OCS 2019-2020. Ce programme d’action conjointe couvre cinq aspects : la coopération entre les départements d’État chargés du tourisme, la coopération des produits touristiques, la coopération sur la qualité des services touristiques, la coopération sur la garantie des droits et de la sécurité des touristes ainsi que la coopération sur la recherche et le développement des technologies touristiques. Ce programme d’action conjointe montre les derniers développements et la nouvelle tendance de la coopération touristique. En sa qualité de document-programme pour la coopération touristique sur deux ans dans le cadre de l’OCS, il favorisera l’approfondissement d’une coopération pragmatique et la montée en gamme de la qualité de cette coopération.

 

L’industrie touristique constitue un domaine important et indispensable de la coopération dans le cadre de l’OCS. Dans la nouvelle ère, la coopération touristique devra stimuler la croissance économique des pays membres. « L’OCS et l’initiative “la Ceinture et la Route” donnent de nouvelles opportunités pour le marché touristique des pays riverains de l’ancienne Route de la Soie. Elles offrent aussi de nouvelles possibilités pour la coopération touristique internationale. » Selon Xue Yaping, la Chine et les autres pays membres de l’OCS font preuve d’une grande volonté et sont actives à coopérer dans le domaine touristique selon le cadre de l’OCS.

 

Il a ainsi expliqué : « Pour la prochaine étape, les pays membres lanceront les mesures pour faciliter le processus de demande de visa et pour simplifier les formalités douanières. Un dialogue entre les autorités locales et les entreprises touristiques est encouragé dans le but de promouvoir les échanges humains et la croissance durable de l’économie et de la société. »

 

« L’OCS enjambe deux continents et regroupe des civilisations différentes, des cultures ethniques diverses, des patrimoines culturels abondants et des voies de développement et de gouvernance multiples. À la lumière de “l’esprit de Shanghai”, les échanges humains et la coopération entre les pays membres ont noué des liens étroits. Grâce à nos efforts conjoints, la prospérité culturelle commune est réalisée », a souligné Xu Tao, directeur du Bureau de recherche sur l’OCS au Centre de recherche du développement du Conseil des affaires d’État. D’après lui, la pratique de ces dix-sept années montre que les échanges humains peuvent rapprocher les peuples de différents pays et contribuer au développement à long terme de l’OCS.
 
Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号