Accueil>Reportage spécial

Bienvenue en Chine

2018-04-10 12:20:00 Source:La Chine au présent Author:CHEN JUN, membre de la rédaction
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit

En mai 2017, lors de la Foire d’importation de Yiwu en Chine, des bouteilles

de vin espagnol sont exposées dans le pavillon de Train Madrid-Yiwu ainsi

que d’autres produits venant des pays traversés par les nouvelles Routes de la Soie.

«Après 40 ans de réforme et d’ouverture, le futur développement de la Chine suppose désormais une croissance plus importante de son commerce extérieur, et en particulier de ses importations. Si vous souhaitez également développer vos relations commerciales avec la Chine et promouvoir vos produits et vos technologies, la Foire internationale des importations de Chine sera l’occasion parfaite », a déclaré M. Qu Xing, membre du Comité national de la CCPPC et ambassadeur de Chine en Belgique.

Cette première Foire internationale des importations de Chine sera organisée à Shanghai en novembre 2018. Lancée par la Chine et avec le concours de nombreux pays et organisations internationales, elle devrait attirer un grand nombre de visiteurs du monde entier.

Pourquoi cette foire ?

C’est en fait une mesure stratégique qui vise à promouvoir l’ouverture tous azimuts. En mai 2017, le président chinois Xi Jinping a annoncé, lors du Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale, que la Chine organiserait en 2018 une foire internationale des importations. En outre, le Rapport d’activité du gouvernement 2018 indique : « Nous augmenterons sensiblement le volume des importations, nous organiserons dans les meilleures conditions la première Foire internationale des importations de Chine… »

Dans le contexte actuel, alors que la mondialisation économique et le système commercial multilatéral traversent des difficultés, et que la montée du protectionnisme constitue un nouveau défi, pourquoi la Chine organise-t-elle une telle foire ? Lors d’une conférence de presse en marge des deux sessions 2018, Zhong Shan, ministre du Commerce, a apporté une réponse à cette question : « C’est en fait une initiative importante de la part de la Chine qui souhaite ouvrir son marché au monde entier. À travers cette initiative, la Chine montre sa volonté de soutenir la mondialisation de l’économie et le libre-échange et prouve qu’elle aborde cette nouvelle ère d’ouverture avec détermination et confiance, en assumant ses responsabilités. »

Pour Zhong Shan, cette foire « ne sera pas un solo joué par la Chine, mais une symphonie jouée par tous les pays du monde ». Il a expliqué qu’il fallait voir cette exposition internationale comme une incitation à accélérer la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. Cette initiative fournira non seulement une réponse adaptée au besoin de développement de la Chine, mais aussi une plate-forme ouverte pour le commerce international et la création d’une communauté de destin. Par ailleurs, c’est une manière pour la Chine d’encourager les autres pays à partager les dividendes de son développement. En augmentant ses importations, la Chine fournira un grand marché d’exportation, des opportunités de développement ainsi que des emplois aux pays en développement. Elle s’est d’ailleurs engagée à aider ces derniers à s’intégrer au processus de mondialisation. En apportant un soutien nécessaire aux pays les moins avancés pour qu’ils puissent s’inscrire à la foire, la Chine contribue activement à la construction d’une communauté de destin pour l’humanité.

Qiu Xiaoqi, membre du Comité national de la CCPPC et ambassadeur de Chine au Mexique, a déclaré : « Cette foire est une bonne nouvelle. La Chine tend sa main au monde entier, et il faut que les pays saisissent cette opportunité. »

« Si, auparavant, la Chine a été obligée d’appliquer la politique d’ouverture, aujourd’hui, elle cherche activement à ouvrir encore plus grandes ses portes. Elle fait de son mieux pour réaliser un ajustement entre son environnement intérieur et l’environnement international », a affirmé Bai Ming, vice-directeur de l’Institut des marchés internationaux de l’Académie du commerce international et de la coopération économique du ministère chinois du Commerce. Selon lui, l’approfondissement de l’ouverture répond à un besoin de développement et de transformation industrielle de la Chine. Quant aux autres pays, ils peuvent espérer partager avec la Chine les fruits de son développement.

Selon Xu Hong, vice-directeur et économiste en chef adjoint du Centre international des échanges économiques de Chine, cette foire est la preuve que la Chine fait attention à l’équilibre de son commerce extérieur.

Des opportunités pour tous

Les pays qui se trouvent le long de « la Ceinture et la Route » ont des structures industrielles différentes, ils sont donc plutôt complémentaires en termes de développement économique et présentent un grand potentiel commercial. Selon le ministère chinois du Commerce, avec des mesures telles que la réduction des barrières, la création de plates-formes et l’amélioration de la politique d’importation, la Chine travaille activement à accroître ses importations avec les pays qui se trouvent le long de « la Ceinture et la Route », tout en améliorant la structure commerciale de celle-ci. Selon l’Administration des douanes de Chine, en 2017, la Chine a réalisé un volume d’import-export de 7 370 milliards de yuans avec les pays dits « riverains » (4 300 milliards pour les exportations et 3 070 milliards pour les importations), soit une augmentation de 17,8 % par rapport à l’année précédente. Cela représente 26,5 % du total du commerce extérieur de la Chine.

Zhong Shan a expliqué que, dans les cinq années à venir, la Chine importerait 2 000 milliards de yuans de produits provenant des pays situés le long de « la Ceinture et la Route ». Cette foire fournira donc une plate-forme commerciale pour les échanges entre la Chine et des pays étrangers, mais aussi pour des échanges entre les autres pays.

Selon les statistiques du Bureau d’organisation de la Foire internationale des importations de Chine, à la fin du mois de février 2018, le millier d’entreprises ayant déjà soumis une demande d’inscription à la foire 2018 représentait un total de 120 pays et régions ; parmi ces entreprises, environ 500 sont localisées le long de « la Ceinture et la Route », et plus de 140 entreprises proviennent des 22 pays les moins avancés. Toutes ces entreprises proposent des produits variés qui vont du robot industriel aux outils numériques en passant par des véhicules sans pilote, des vêtements, des produits alimentaires, etc. Plus de 150 000 acheteurs des quatre coins du monde sont attendus pour cet événement.

Le bureau d’organisation de la Foire internationale des importations de Chine a aussi souhaité que l’exposition apporte une aide particulière aux pays les moins avancés. Par exemple, un tarif préférentiel pour la location du stand, ainsi que deux stands gratuits par pays.

Plus d’opportunités

Depuis la mise en place de la politique de la réforme et de l’ouverture, la Chine a sensiblement développé son commerce extérieur et cela a beaucoup contribué à sa croissance économique.

En passant d’une phase de croissance accélérée à une phase de développement de qualité, la Chine sera en mesure de fournir des produits de qualité. Selon les données, en 2017, le volume total d’import-export a progressé de 14,2 %, une croissance record pour ces six dernières années. Cela a permis à la Chine de devenir la première puissance commerciale mondiale et de consolider sa position sur la scène internationale. La haute technologie représente 30 % des exportations, un chiffre en hausse qui prouve que la Chine s’oriente bel et bien vers un développement de qualité.

Zhong Shan a déclaré qu’un grand nombre de nouvelles entreprises performantes en innovation-technologie, système et gestion-étaient devenues des forces motrices du développement du commerce extérieur de la Chine et que ces entreprises faisaient preuve d’une forte compétitivité sur la scène internationale. En outre, la Chine est le premier pays en matière d’e-commerce transfrontalier et les consommateurs du monde entier lui réservent un bon accueil. Le moteur du commerce extérieur de la Chine est donc en train de changer.

Dans le même temps, l’immense marché chinois, continue d’absorber des produits étrangers. En 2017, la consommation intérieure a contribué à hauteur de 65 % à l’économie chinoise, ce qui signifie que la demande intérieure est une force essentielle pour soutenir le développement économique de la Chine. Pays le plus peuplé au monde, deuxième puissance économique et deuxième plus grand pays d’importation et de consommation, la Chine est désormais entrée dans une nouvelle phase de croissance qui laisse entrevoir un immense potentiel de consommation et d’importation.

Le 9 novembre 2017, Gao Feng, porte-parole du ministère du Commerce, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’au cours des cinq années à venir, la Chine importerait plus de 10 000 milliards de dollars de produits et services. Il a aussi affirmé que la foire qui aurait lieu en Chine en novembre 2018 se voulait comme une plate-forme d’importation et d’ouverture qui accueillerait tous les pays souhaitant partager le marché chinois.

Le 23 janvier 2018, Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, a indiqué au sujet de la Foire internationale des importations de Chine lors du Forum Chine-CELAC : « La Chine est prête à ouvrir son marché, et elle est prête à partager avec les autres pays ses opportunités de développement. »

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号