Accueil>Opinions

La nouvelle révolution industrielle

2018-06-25 09:06:00 Source:La Chine au présent Author:MA LI membre de la rédaction
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit

Le 25 mai 2018, La World Manufacturing Convention 2018 a ouvert à Hefei.

Jeremy Rifkin, futurologue et auteur du livre La troisième révolution industrielle, a indiqué dans une récente interview : « La nouvelle révolution industrielle est une transition générale des infrastructures, systématisée et numérisée … Je pense que la Chine va mener la troisième révolution. » À la différence de la première révolution industrielle, marquée par la mécanisation de l’industrie textile, et de la deuxième révolution industrielle, marquée par le fordisme, la troisième révolution industrielle se caractérise par la fabrication numérisée et l’utilisation de nouveaux matériaux.

Du 25 au 27 mai, à Hefei (capitale de l’Anhui), s’est tenue la World Manufacturing Convention 2018. Elle a réuni des représentants issus des gouvernements de pays d’Asie, d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud, ainsi que d’organisations internationales et de chambres commerciales. Des produits et techniques sophistiqués de l’industrie manufacturière mondiale y ont été exposés.

Les trains à grande vitesse réduisent les distances, les voitures partagées facilitent le transport, les robots de comptabilité accomplissent en quelques secondes le travail qu’un humain réaliserait en 360 000 heures… Les retombées de la nouvelle révolution industrielle, basée sur les sciences et la technologie, sont d’une ampleur sans précédent. L’innovation et l’application des nouvelles technologies ont créé un nouveau marché, mais ont aussi redéfini la ligne de développement des industries ; elles sont en train de remodeler le contexte concurrentiel de l’industrie manufacturière mondiale.

Le 25 mai 2018 s’est ouverte à Hefei la World Manufacturing Convention 2018.

Un violon imprimé en 3D a attiré l’attention des visiteurs.

La fabrication intelligente de la nouvelle génération

« L’application des techniques intelligentes de la nouvelle génération est à l’origine de la transformation des modèles industriels », affirme Zhong Zhihua, membre de l’Académie d’ingénierie de Chine et président de l’université Tongji. Les industries ne sont plus axées sur les produits, mais sur les clients. La production à grande échelle est en train d’être abandonnée. L’industrie va se tourner vers la commande sur mesure. L’accent sera plutôt mis sur une production orientée vers le service. C’est également ce qu’exige la réforme structurelle du côté de l’offre.

À l’heure actuelle, la fabrication intelligente de la nouvelle génération se généralise à l’échelle planétaire. Le Rapport du XIXe Congrès du PCC a indiqué qu’il fallait accélérer la transformation du pays en puissance manufacturière et le développement de l’industrie manufacturière de pointe dans le but d’encourager les industries à s’orienter vers le moyen et le haut de gamme de la chaîne internationale des valeurs et à former des conglomérats.

« La fabrication intelligente est la voie principale pour élever la Chine du rang de grand pays doté d’une industrie manufacturière de grande envergure au rang de grand puissance dotée d’une industrie manufacturière de haut niveau. » Pour Zhong Zhihua, la fabrication intelligente est un concept qui évolue. D’abord, il y a la fabrication numérisée que l’on considère comme la fabrication intelligente de première génération. Ensuite, il y a la fabrication numérisée et sur Internet, qui est le second niveau de fabrication intelligente. Les plans « Industrie 4.0 » développé en Allemagne et « Internet industriel » développé par les États-Unis sont des exemples de ce modèle. Le troisième modèle, c’est la fabrication intelligente numérisée et sur Internet, que l’on appelle aussi la fabrication intelligente de dernière génération.

« Ces dernières années, les nouvelles technologies de l’informatique comme le cloud computing et le Big Data se sont développées très rapidement et dans différents secteurs. L’intelligence artificielle de nouvelle génération est la clé de la nouvelle révolution scientifique et technique, et elle constitue ainsi un puissant moteur qui pousse le développement social et économique », observe Zhong Zhihua. La Chine doit mettre en valeur les avantages qu’elle peut tirer de son départ tardif et adopter parallèlement les trois modèles, pour trouver une nouvelle voie innovante de fabrication intelligente.

Le 13 juin 2018, les visiteurs admirent une table circulaire graduée à usage industriel.

Les grandes opportunités de la numérisation et de la fabrication intelligente

« La nouvelle révolution industrielle nous fait entrer dans l’ère de l’intelligence artificielle. Des logiciels sont étroitement liés à la vie quotidienne. Ils facilitent la fabrication des produits. Avec ces logiciels, la fabrication intelligente est devenue possible », indique Clas Neumann, vice-président principal de SAP.

SAP, dont le quartier général se trouve à Walldorf, est un fournisseur de logiciels. Ses clients sont répartis dans plus de 120 pays. Pour Clas Neumann, le développement des logiciels joue un rôle important pour accroître la productivité de l’industrie manufacturière.

« Les logiciels peuvent intégrer les demandes de tous les clients et relier la production aux ventes pour optimiser le fonctionnement des entreprises », fait remarquer Clas Neumann. Grâce à la coopération entre SAP et les entreprises automobiles, les logiciels de SAP ont considérablement raccourci la durée qui s’écoule entre la production et la livraison. L’efficacité des entreprises a augmenté de plus de 30 %.

« Nous voulons être présents à Hefei, déclare Clas Neumann, cette ville possède de riches ressources pour l’innovation, de nombreux établissements d’éducation supérieure et un grand nombre d’experts dans le domaine de l’innovation. La coopération entre les industries et la recherche est étroite. » La coopération et l’ouverture sont favorables au progrès de la capacité de la recherche-développement et de la conception. À l’heure actuelle, SAP a établi 20 centres de recherche dans des pays tels que l’Australie, les États-Unis, l’Allemagne et la Chine, qui constituent un réseau de recherche-développement à l’échelle planétaire et lui permettent d’offrir un bon service à travers le monde.

« La numérisation et la fabrication intelligente présentent d’immenses opportunités. Chacun doit en profiter pour créer un avenir meilleur », affirme Clas Neumann.

Les concepts clés de la révolution industrielle

Ces dernières années, grâce à des plans tels que l’« Internet industriel » développé aux États-Unis, l’« Industrie 4.0 » développé en Allemagne ou le « Fabriqué en Chine 2025 » développé en Chine, la nouvelle révolution industrielle, axée sur la fabrication intelligente, se répand à l’échelle planétaire. Il s’agit d’une nouvelle révolution industrielle visant la numérisation et la fabrication intelligente.

Ulrich Sendler vient de publier en Chine le livre Industrie 4.0 : grenzenlos, dans lequel il indique que le plan « Fabriqué en Chine 2025 » incarne les concepts clés de la nouvelle révolution industrielle et est une stratégie de développement industriel qui revêt une signification importante à long terme.

Pourtant, cette révolution soulève une concurrence silencieuse entre les principales économies. Après le lancement du plan « Industrie 4.0 » par l’Allemagne, les États-Unis ont également lancé leur stratégie « Internet industriel », alors que la Chine a annoncé sa stratégie « Fabriqué en Chine 2025 ». Pour Ulrich Sendler, ces trois pays ont chacun leurs avantages et il est difficile de les classer.

Le point fort de l’Allemagne est la fabrication industrielle, surtout la fabrication de produits haut de gamme, tels que les voitures et les machines ; les États-Unis occupent une place prédominante dans les domaines de l’Internet et des services numériques. La Chine a beaucoup progressé, non seulement en ce qui concerne sa fabrication industrielle mais aussi en termes d’Internet et de service numérique. La Chine est plus compétitive que les pays occidentaux en matière de trains, de voitures électriques, d’électroménager blanc et d’appareils électroniques. La Chine possède également des géants de l’Internet tels que Tencent et Alibaba. Selon Ulrich Sendler, « si ces puissances économiques peuvent établir un partenariat sur le développement industriel, les premiers bénéficiaires seront les clients du monde entier. »

En ce qui concerne le plan « Fabriqué en Chine 2025 », Ulrich Sendler considère que cette stratégie exercera une influence profonde et durable sur l’avenir. Jusqu’à maintenant, aucun pays n’a lancé un tel plan stratégique. En outre, elle va de pair avec un élargissement de l’ouverture de la Chine qui a d’ailleurs déjà annoncé un assouplissement des conditions d’accès à son marché, surtout en matière d’industrie manufacturière. Pour Ulrich Sendler, « c’est un message encourageant. »

Avec le progrès continu de la nouvelle révolution industrielle, l’interaction et la coopération entre les industries et les établissements de recherche de différents pays dépendront de l’esprit d’ouverture, des politiques, ainsi que des mesures de protection des droits de propriété intellectuelle. « Aujourd’hui, certains pays remettent en cause le commerce international et la mondialisation. Dans ce contexte, mettre l’accent sur un développement industriel ouvert est très important », souligne Ulrich Sendler.

L’industrie manufacturière chinoise s’ouvrira davantage

L’ouverture et la coopération sont la future tendance de l’industrie manufacturière mondiale. La Chine a d’ailleurs indiqué son intention d’ouvrir davantage son secteur de l’industrie manufacturière.

Lors de la World Manufacturing Convention 2018, la voiture SOL E20X, développée par la coentreprise JAC Volkswagen, a été dévoilée. Jochem Heizmann, PDG de Volkswagen Group China, a indiqué que l’ouverture progressive du marché chinois et le bon retour sur investissement laissent voir un très fort potentiel de l’industrie manufacturière chinoise.

D’une part, les capitaux et les ressources humaines en provenance de l’étranger partagent les résultats du développement chinois ; d’autre part, les techniques chinoises sont exportées vers l’étranger et participent à la coopération gagnant-gagnant. Selon des données du ministère de l’Industrie et de l’Informatisation, fin 2017, les investissements des entreprises chinoises implantées dans les zones de coopération économique et commerciale qui sont établies à l’étranger totalisaient 307 millions de dollars, représentant 258 000 emplois pour les pays concernés.

« Le développement industriel est lié à l’ouverture et à la coopération », souligne Zhong Zhihua. L’élargissement de l’ouverture, la promotion de l’innovation et de l’intégration des techniques et le renforcement de l’adéquation aux règles internationales permettent à l’industrie manufacturière chinoise d’offrir plus d’opportunités aux entreprises étrangères et de mieux s’intégrer dans le système de la division internationale du travail.

« Le protectionnisme est sans avenir », indique Xiao Yaqing, président de la Commission de contrôle et de gestion des biens publics du Conseil des affaires d’État. La Chine doit élargir son ouverture et approfondir sa coopération internationale. Les entreprises chinoises quel que soit leur système de propriété, doivent s’inspirer des entreprises étrangères de premier rang pour réaliser une coopération mutuellement bénéfique.

Xin Guobin, vice-ministre chinois de l’Industrie et de l’Informatisation, pense qu’en 40 ans de réforme et d’ouverture, l’industrie manufacturière chinoise s’est intégrée activement à l’économie mondiale en mettant en valeur ses propres avantages et en accueillant les entreprises étrangères délocalisées et qu’elle fait des progrès rapides. Selon lui, la Chine se doit d’élargir son ouverture, de renforcer ses échanges et sa communication avec l’étranger et de s’adapter aux nouvelles évolutions technologiques et industrielles afin de participer activement à la concurrence et à la coopération au sein de l’économie mondiale.

Partager:

Copyright © 1998 - 2016

今日中国杂志版权所有 | 京ICP备:0600000号